L’homme par qui le scandale arrive est Anthony Levandowski, un petit génie de la cybernétique.

Son nom est au cœur du litige judiciaire entre Waymo et Uber, accusé par le premier de vol de technologie autour de la voiture autonome.

Dans la course acharnée qui oppose Waymo (filiale de Google/Alphabet) et Uber, Anthony Levandowski est une sommité de l’intelligence artificielle qui a travaillé successivement au sein des deux entreprises pour la mise au point du véhicule sans chauffeur.

Il est connu pour ses remarquables réussites en matière de robotique et d’intelligence artificielle.

http://www.numerama.com/tech/259835-prodige-ambitieux-controverse-qui-est-anthony-levandowski-le-pere-de-la-voiture-autonome.html#commentaires

A 37 ans, il vient de créer une nouvelle structure religieuse baptisée « Way of The Futur » (WOTF) qui veut promouvoir l’idée d’un dieu basé sur l’intelligence artificielle : l’« église de l’adoration du cyber dieu » en quelque sorte !

« L’idée de base est simple, puisque selon Anthony Levandowski, il existera bientôt une intelligence artificielle tellement avancée, l’homme n’aura d’autre choix que de la vénérer….

WOTF sera basé sur son propre évangile, appelé « Le Manuel » et aura son propre lieu de culte physique pour rendre hommage à ce nouveau Dieu. Si l’idée paraît tout droit sortie d’un classique de la science-fiction, certains concepts qui se cachent derrière restent pour le moins inquiétants.

Ainsi, les préceptes de ce mouvement se basent sur les idées du courant transhumaniste qui veut que l’humanité soit un jour dépassée par la machine dont le concept phare est celui de la « singularité » (lorsque la machine dépassera l’homme et aura sa propre volonté).

Pour Anthony Levandowski, cela pourrait bien se produire dans les 15 ou 20 ans à venir. C’est pour cela qu’il faut se préparer au plus tôt à cette arrivée de l’intelligence artificielle toute puissante.

Pour ce faire, Way of the Future estime qu’il faut d’ores et déjà recenser les sympathisants à la cause de ce nouveau dieu « pour participer à une transition pacifique et respectueuse. »

En gros, point de salut pour les impies qui n’auront pas choisi la voie de WOTF lorsque le dieu IA sera arrivé… »

https://www.24matins.fr/way-of-the-future-nouvelle-religion-venere-dieu-forme-dintelligence-artificielle-643095

On le voit, les rétrogrades adeptes de théologies obscurantistes mettant en avant des concepts surannés comme l’âme, la miséricorde, la compassion, l’amour, l’espérance ou la charité devront être alors surveillés de très près.

Le fichage recensement (informatique !) des récalcitrants est déjà prévu et à l’ordre du jour…

Nous attendons donc avec impatience de mériter la révélation du Manuel, ce nouvel évangile :

Initium sancti manualis secundum Levandowskum

In principio erat Cumputorem et Cumputor erat apud Wotfem et Woft erat Cumputorem…”

Evidemment la « genèse cybernétique » va être plus difficile à élaborer : le concept de « l’homme créé à l’image du Grand Computeur » va être difficile à faire passer, sauf si évidemment nous sommes déjà entrés dans le transhumanisme.

Voyez comme tout se recoupe !

Comme disait un dénommé Jésus  :

« Père, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ! »

« In manus Tuas Domine, semper commendo spiritum meum… »

Claude Timmerman

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. « “In principio erat Cumputorem et Cumputor erat apud Wotfem et Woft erat Cumputorem…” »
    La latinité de cet ordinateur est lamentable. Lire:
    “In principio erat Cumputator et Cumputator erat apud Wotfem et Wotfis erat Cumputator.”

  2. La science ne saurait idéalement surpasser la conscience.

    En toute modestie, je pense que le concept de « transréalisme » que j’ai proposé en 1993, – apprécié par René Huygue de l’Académie française-, pour souligner que l’évolution idéale de l’Humanité dépend de son aptitude à développer le respect de soi, des autres,…, et de la Nature,
    est plus approprié au devenir, sauf si l’on croit que l’humain est incapable de s’orienter vers un monde meilleur, ( ou de créer le paradis sur terre, qui le hante depuis la nuit des temps, au point, devant le constat de sa petitesse et de ses faiblesses, d’avoir imaginé, des divinités et un paradis au ciel).

    Croyant ou non, cela revient, idéalement,à se parfaire spirituellement pour parvenir à s’améliorer, ou, diaboliquement, à s’en estimer incapable en maintenant la relation dominant/dominé.

    A noter, ici, que mon ouvrage  » les révélations d’Omar », écrit l’été 1996, a été exploité à mon insu, pendant 20 ans, et que mon blog « transrealisme.org » a été piraté, en 2017, au point d’voir disparu du Web, pour souligner qu’un monde respectueux est encore en perspective.

    Mais, en dépit de tout, mieux vaut encore croire en l’Homme qu’en la machine.

    Quant à l’esprit qui nous anime, le mystère reste entier, en dehors du fait qu’il nous offre la possibilité de choix de ce que nous devenons et qu’il permet de développer la connaissance qui favorise la lucidité, nécessaire pour concrétiser le bon sens .

  3. Cadoudal says:

    un nouveau paganisme ?

    de nouvelles idoles servies par des prêtres-escrocs , mus par la volonté de puissance ?

  4. Na. C’est une énième variante du Logos qui nous persécute depuis plus de deux millénaires maintenant…
    Je constate que Nous avons horreur de la chair depuis très longtemps.
    C’est dommage. L’éternité (de la machine…et du Verbe/esprit…) est si désespérément longue…
    L’immortalité n’est nullement un cadeau. On devrait le savoir déjà.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com