Belgique – Le MRAX (mouvement contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie), un avatar à la belge du MRAP, réclame d’enlever de l’hôtel de ville de Schaerbeek le buste d’un ancien bourgmestre, Roger Nols. Imitant la traque du politiquement correct qui a suivi l’affaire de Charlottesville et se propage des Etats-Unis à toute l’Europe de l’Ouest, le président du MRAX revendique de déboulonner ce buste de l’édile politique local au motif qu’il véhiculait des idées… d’extrême droite. Tremblez, braves gens !

Bourgmestre de Schaerbeek, l’une des dix-neuf communes de Bruxelles particulièrement affectée par l’immigration depuis les années 1970, Roger Nols était un homme politique très populaire en raison de son franc parler.

Tract-affiche de Roger Nols en 1984
Affiche de Roger NOLS en 1987
La dernière campagne de Roger Nols…

A l’époque, les lois liberticides n’avaient pas encore muselé la parole et Roger Nols multipliaient les campagnes d’affichages contre l’immigration.

Avec humour, il s’était même promené en 1986 à dos de chameau et en djellabah dans les rues de sa commune pour sensibiliser les habitants sur la transformation des coutumes en raison d’une immigration qu’il qualifiait déjà d’invasion.

Roger Nols avait aussi franchi le Rubicon en invitant un certain… Jean-Marie Le Pen à prendre la parole au cours d’un dîner-débat que l’extrême gauche était venu chahuter. A l’époque, les copains du MRAX avaient joué aux casseurs et attaqué le lieu qui abritait ce dîner-débat. Déjà de vrais démocrates…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. mia vossen says:

    Je tremble…observe depuis longtemps qu’en Belgique il faut être plus prudent qu’au Zaïre au temps de Mobutu! Dans mon école j’osais « tout » dire – sans jamais être agressive, bien sûr – tandis qu’ en Belgique on est prié de ne donner aucune opinion: vive la dictature du politiquement correct!!

  2. Etienne says:

    L’expression « politiquement correct » me paraît trop faible, trop gentillette, pour désigner le contrôle des esprits mis en place par un tas bestiaux qui bêlent. Depuis le soi-disant pape Imbroglio jusqu’aux journalistes vendus, en passant par les politiciens de gauche.

    Par la création d’associations (dites…) anti-racistes et quelques lois utilisables par celles-ci, la gauche a établi une dictature de la pression morale.

    Prenons ce J.-M. Le pen. M.M. Jospin et Dumas peuvent bien avoir déclaré sans ambages que sont parti n’est pas fasciste, mais de droite ; c’est l’intérêt de toute la gauche (et même de quelques pseudo-droites sans mémoire) d’affirmer le contraire.
    Par contre. Même si les antifas se soucient de la des-mots-cratie comme un poisson d’une pomme, pour la gauche et ses associations, eux, on doit les laisser dire n’importe quoi, f. le b. où et quand ils veulent.

    Après quoi, pour retrouver sa liberté d’expression individuelle… Il faut résister à la pression morale.

    Quant à Nols.
    On voudrait lui faire subir la même damnatio memoriae que celle qui va frapper Maïeur (ex bourgmestre socialiste de Bruxelles, poussé dehors pour ses honteuses manipulations de l’aide aux plus démunis).
    Alors que Nols n’a pas sur les cornes de saloperies comme celles de ce « socialo » de Maïeur.

    Il n’y a donc qu’une solution : résister. Résister à cette pression qui ne vise qu’à nous abêtir et nous dominer.

    • Etienne says:

      Merci de lire.
      Par. 1 « (…) un tas de bestiaux (…) ».
      Par. 3 « (…) que son parti (…) ».

  3. Perlimpinpin says:

    Bah de toute façon, quand les musulmans seront majoritaires partout en Occident, tous ces bustes seront logiquement enlevés ainsi que les statues. Ils ne font que préparer mentalement les Occidentaux à ce qui va arriver, même si c’est un peu plus tard, pour qu’ils l’acceptent.

  4. Dans ce peuple belge dégéréré, on trouve encore, par ci par là, quelques vrais patriotes, tels des ilots imprenables, éparpillés dans une mer de moutons.

  5. Cadoudal says:

    tout ce qui s’ oppose à la volonté licrasseuse , au mixer racial et religieux de la Révolution maçonnique , est réduit ad hitlerum;

    et donc doit être pendu à Nuremberg.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com