Le bras de fer ne fait que commencer entre des humanitaires arrogants et le gouvernement italien au sujet du nouveau code de conduite concernant les sauvetages en mer mis en place par le ministère de l’Intérieur italien mais qui déplaît fortement aux ONG dont les bateaux sont devenus de véritables taxis pour migrants entre l’Afrique et l’Italie.

Après le refus par certaines ONG humanitaristes dont MSF, de signer ce nouveau protocole, le bateau Iuventa affrété par l’ ONG allemande Jugend Rettet afin de « sauver des migrants en mer » a été bloqué cette nuit au large de Lampedusa par les autorités italiennes.

A peine un jour s’est écoulé depuis leur refus d’approuver le code et déjà les conséquences annoncées sont visibles :

« avoir refusé l’acceptation et la signature met ces ONG en dehors du système organisé pour le sauvetage en mer, avec toutes les conséquences du cas concret qui pourront être déterminées à partir de la sécurité des embarcations elles-mêmes»

avait prédit hier le ministre de l’Intérieur Minniti.

Pour Rome, et semble-t-il pour Bruxelles aussi, la question est claire : en tenant compte « de la loi internationale » qui «continue à s’appliquer dans toutes les circonstances » « les ONG qui ne signent pas ne bénéficieront pas des assurances offertes par les autorités italiennes. » Les ONG réclament cependant toujours la levée de l’interdiction des transbordements des migrants de bateau à bateau et de l’interdiction des ports italiens pour les ONG non signataires.

La Iuventa a donc été bloquée durant la nuit au large de Lampedusa. Par la suite les gardes-côtes l’ont escortée jusqu’au port et contrainte à l’arrêt :

« Nous contrôlerons les documents de tout l’équipage et dès ce matin ils pourront repartir de Lampedusa si des vérifications ressortira que tout est en règle »

a déclaré à la presse le commandant de la Capitainerie du port de Lampedusa, le lieutenant de vaisseau Paolo Monaco.

Sur le bateau se trouvaient deux migrants syriens transbordés d’une unité militaire italienne engagée dans le sauvetage en mer. Ils ont été accompagnés au centre de premier accueil.  

Francesca de Villasmundo  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. L' ANKOU RU says:

    Que font les égyptiens et les israèliens si de telles embarcations s’approchent de leurs cotes ? ILS LES COULENT ! Alors que font les ONG là bas ??? RIEN !

    • Etienne says:

      Ce serait fort important de donner des références ces informations-là.

  2. daflon says:

    Il faut supprimer toutes ces ONG. Qui finance ces mafia?

    • Etienne says:

      La finance vient de donateurs institutionnels et de donateurs privés ?

      Tout le monde connaît les collectes de MSF.

  3. Paul-Emic says:

    est-ce que ça commencerait à bouger ?

  4. Luxettenebrae says:

    Ces ONG feraient tout aussi bien de ramener de la nourriture et ce dont ont besoin les immigrés avant qu’ils ne passent en Europe ! L’Italie, la Grèce et l’Espagne ont assez de problèmes comme ça, ils ne peuvent pas gérer une telle immigration. Au final, ces gens sont de toute façon moins bien traités que dans leur pays en pleine guerre (même en ne comptant que la dimension économiques du problème)

    • Luxettenebrae says:

      (Avant que quelqu’un ne rajoute « le reste de l’Europe » aussi, je tiens à préciser que si je parle de ces pays là, c’est parce que ce sont quand eux qui se prennent la vague dans la figure alors que ce qui arrive ici ce n’est rien comparé à ce qu’il y a là-bas, donc merci de ne pas inclure les pays qui se prennent du pipi de chat pendant que les ceux-là sont sous le raz-de-marée (merci pour eux par pour moi))

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com