Paru le 28 octobre sur le site de Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, et compagnon de route de Civitas, le texte suivant :

« Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, avait passé six heures en garde à vue, le 19 février 2016, pour avoir diffusé des photos montrant la barbarie de la décapitation d’Hervé Cornara par l’islamiste Yassin Salhi, ainsi que celle de James Foley décapité par l’État Islamique. Convoqué devant le tribunal correctionnel de Beauvais le 9 novembre prochain pour une soi-disant « diffusion de message violent accessible à un mineur », prétexte trouvé par le procureur pour le poursuivre, Thomas Joly entend bien défendre sa liberté d’expression face à une justice qui ferait mieux de s’occuper de la racaille afro-islamiste qui a transformé notre pays en champ de bataille. Tous ceux qui souhaitent soutenir Thomas Joly lors de ce procès inique sont invités à venir le soutenir lors de l’audience qui se déroulera jeudi 9 novembre à 8h30 au Palais de justice de Beauvais (20 Boulevard Saint-Jean). ».

Rappelons que Marine Le Pen avait vu demander la levée de son immunité parlementaire, de même que Gilbert Collard, pour des faits identiques. Visiblement, le régime a peur de la vérité, surtout quand elle dérange. Et qu’on ne nous parle pas de « respect des morts », ce sont les mêmes qui ont diffusés ad nauseam la photo du petit Aylan Kurdi.

James Wright Foley avait été décapité le 19 août 2014 aux environs de Raqqa suite au refus du gouvernement américain de payer une rançon de 100 millions d’€. Son bourreau fut le sinistre koweitien Jihadi John, à l’état civil Mohammed Emwazi, (à ne pas confondre avec Jihadi Jack aka Jack Letts, terroriste raté) et son geôlier était Najim Laachraoui (frère du champion d’Europe des moins de 54 kg Mourad Laachraoui). En 2011, Foley avait déjà été capturé par les loyalistes libyens lors de la guerre civile et libéré au bout de 44 jours.

Hervé Cornara avait été décapité le 26 juin 2015 à Saint-Quentin-Fallavier par son employé Yassin Salhi dans les heures précédant la tentative d’attentat de ce dernier contre la société de production de gaz industriels et médicaux Air Products, qui fut défendu par l’avocat Kohn et examiné par le psychiatre Zagury (qui examinera aussi l’assassin de Sarah Halimi), un « expert du terrorisme » aux théories fumeuses…

Solidarité avec l’ami Joly et rappelons que la répression, c’est la preuve de la faiblesse du régime. Mais Paris n’est pas Santiago de Cuba, vous n’arriverez pas à bâillonner la liberté du peuple…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. cadoudal says:

    le Mur des cons maçons au service du djihad;

    la République veut des Bataclans : elle importe les djihadistes, insulte et persécute les Gaulois qui protestent.

    à bas la République maçonnique et islamique !

    Dieu et le Roi !

  2. Jacques says:

    Et tous ceux qui diffusent des films de violence sir la Shoa, ils n’ont pas droit aux gardes à vue pour montrer des violences aux mineurs ou pour faire l’apologie du nazisme ???

  3. Sancenay says:

    La fausse pudeur de la ripouxplique a quelque chose de pathétique ! Il est vrai que celle-ci ne fonctionne que grâce à nombre de « vierges folles » qui pourraient se trouver choquées par leur propre ombre.

  4. Elle n’a pas peur de la vérité mais elle tient,absolument, à la dicimuler car à trop tirer sur la corde elle finie par rompre.Et la colère d’un peuple est redoutable.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com