Des hommes armés ont tué un gardien de la paix bangladais en République Centrafricaine, vendredi dernier. Le même jour, deux soldats marocains ont été tués dans une autre attaque.

Le convoi de soldats de la paix bangladais a été pris sous le feu d’une cinquantaine d’assaillants alors qu’il revenait d’une patrouille dans le nord-ouest du pays, à Bokayai. Tandis que les casques bleus marocains ont été attaqués alors que leur convoi escortait des camions à carburant dans le sud-est du pays.

L’Afrique centrale, sans littoral et chroniquement pauvre, a du mal à sortir d’une guerre civile brutale qui a éclaté en 2013 après le renversement de l’ancien président François Bozize, un chrétien, par des rebelles musulmans de la coalition Seleka.

La mission de maintien de la paix MINUSCA de 12 500 hommes a été déployée en décembre 2016, sous l’égide de l’Union africaine, et avec le soutien de la France, l’ancienne puissance coloniale.

La France a officiellement mis fin à sa mission en République Centrafricaine en octobre 2016. Depuis, les milices Seleka se renforcent et terrorisent la population.

Source : iafrica

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Qui peut croire un instant que la mission de nos armées dans ces pays est de rétablir la paix et la stabilisation du pouvoir?

    Si c’était vraiment le cas il me semble alors qu’un bilan s’impose d’urgence vu les résultats catastrophique des actions de la France sur le continent noir depuis la fin des colonies.

    Rappelons nous que la RCA est l’un des pays les riches en ressources du continent, c’est peu de le dire, rappelons nous du scandaleux et pathétique sacre de Bokassa sous l’hospice bienveillante de notre président de l’époque VGE et demandons nous pourquoi la RCA est dans cet état la aujourd’hui…

  2. Paul-Emic says:

    Que la prétendue politique africaine du gaullisme endossée pas plusieurs présidents ait été une catastrophe pas de doute,ce qui ne saurait en rien exonérer les musulmans de leur politique invasive et terroriste

  3. bonjour,

    desole pou vous dire que y’a aucune relation entre le titre et le contenu de votre article, par ailleurs veuillez verifier vos sources d’info, pour votre information, il ‘y’a une disaines de factions armees qui s’activent actuellement en Centrafrique beaucoup plus retoutable et qui sement la tereur en RCA on cite en l’occurence les Anti-Balakas, qui etaient les acteurs du drame du vendredi, et aussi LRA  » l’Armee de la resistance du Seigneur » qui etait le principal acteur de l’ambuscade contre la contingent marocain au Sud-Est de la RCA…
    Merci

    • Bonjour Free, Merci pour vos précisions sur les nombreuses factions en lice. Pour la relation entre le titre et le contenu, je vous invite à relire les dernières lignes de l’article. Cordialement, William Kergroach

  4. Mayer by says:

    Je pense de ma part que tout ce qui se passe aujourd’hui en Afrique, l’ auteur principal est la France qui ne veut pas entendre parler ni de leur liberté politique ni de leur liberté économique. Elle veut toujours semer le chaos pour jouer au faux saper pompier. Qui piste ces rebels? N’ est pas la france.? Elle est première a mettre le feux alors que’ elle est incapable de l’ éteindre. Sans l’ Afrique la France n’ est rien au monde. Mais sachons qu’ un jour, tout sera tiré au clair où la France aura le dos face au mur

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com