calais-affrontements-immigrés

Cela ne manque pas de sel. Si la manifestation prévue samedi à Calais a été interdite, avec l’arrestation du Général Piquemal à la clé, c’est notamment en raison des risques de violences commises… par l’extrême gauche, les militants No Borders et les immigrés !

« Considérant que, compte-tenu de son projet, une contre-manifestation est hautement prévisible à l’appel de la mouvance « No Border » et des mouvements extrémistes de gauche, comprenant des militants connus pour leur violence; qu’à cette occasion ces manifestants sont susceptibles de mobiliser les migrants présents sur la Lande de Calais (…) que ceux-ci (…) font souvent preuve de comportements très violents (…) »

Les honnêtes citoyens ont donc interdiction de manifester en raison des comportements violents de ceux qu’ils dénoncent. On finira par nous dire que si le Général Piquemal a été arrêté, c’était pour garantir sa sécurité…

interdiction-manif-calais

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Ce pouvoir socialaud illégitime ,excelle de plus en plus dans le cynisme et le mensonge !….a vomir !

  2. gigibobo says:

    C’est vrai qu’à chaque manifestation de français patriotes, l’extrême gauche vient semer le trouble, et les violences qui s’en suivent sont qualifiées par les journalistes de « violences d’extrême droite ». Des manifestants se sentent rassurés en emportant des « armes » dérisoires pour se défendre.
    Mais ce n’est pas une raison de nous priver de parole, car c’est à l’Etat d’assurer la sécurité de ces rassemblements.

  3. Boutté says:

    Comment reprocher à un Général ayant servi à la Légion Etrangère de dire son refus d’accepter des centaines de milliers de déserteurs sur nôtre sol ?

  4. Pour arrêter tous ces tarés à la tête près du bonnet il faut les cogner jusqu’à ce qu’ils ne peuvent plus se relever. Bon débarras.

  5. Hilarion says:

    Afin de maintenir les conditions de l’Armistice de Juin 40 et ne pas provoquer des réactions allemandes les manifestations contre l’occupant étaient aussi interdites. Mais l’occupant, c’était trois cent mille soldats armés jusqu’aux dents avec des moyens lourds et la détermination de les utiliser le cas échéant. La différence avec l’invasion de Calais, c’est que le rapport de force est en faveur d’un état français qui a honteusement capitulé, livrant aux barbares une ville française sans combat, obligeant ses habitants à se soumettre à la racaille par la répression de tout mouvement de résistance. Le gouvernement français est en situation de haute trahison.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com