Pologne – Un prêtre, le père Henryk Zielinski, rédacteur en chef de l’hebdomadaire catholique Idziemy, est la cible de critiques de nombreux médias juifs à travers le monde et fait l’objet d’une plainte déposée lundi par l’Union des communautés juives de Pologne auprès du Conseil national de la radio et de la télévision.

Quel est donc le « crime » du père Henryk Zielinski ? Dans une interview accordée à la chaîne de télévision polonaise TVP, il a estimé que les Juifs ont « un système de valeurs complètement différent, un concept différent de la vérité ».

« Pour nous, la vérité correspond aux faits. Pour le Juif, la vérité signifie quelque chose qui se conforme à sa compréhension de ce qui est bénéfique. Si un Juif est religieux, alors la vérité signifie ce que Dieu veut. »

Chez les Juifs non religieux, a ajouté le père Henryk Zielinski, « la vérité est subjective et doit servir les intérêts d’Israël ».

Pour illustrer ses propos, le père Zielinski a cité la Haggadah – un texte lu par les Juifs lors du Seder de la Pâque, qui raconte l’Exode des Hébreux d’Egypte. « Souvent, ces histoires n’ont rien à voir avec les faits », a noté le prêtre catholique.

Dans le contexte actuel de vives tensions entre la Pologne et Israël, ces simples propos du père Henryk Zielinski suffisent à certaines organisations juives pour crier à la discrimination.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

5 commentaires

  1. Saint-Plaix says:

    Eh oui…
    Enfin un ecclésiastique catholique lucide sur le judaïsme…
    C’est suffisamment rare à l’heure pù les promoteurs du « judéo-christianisme » sont léfion, que cela mérite d’être souligné!
    Le droit aussi doit pour « eux » pouvoir s’effacer devant leur intérêt…
    C’est ce que vient de proclamer cyniquement la fanatique ministre de la justice israélienne…
    http://www.valeursactuelles.com/monde/le-ministre-de-la-justice-israelien-veut-maintenir-une-majorite-juive-meme-au-prix-dune-violation-des-droits-93224

    • Mauki says:

      Pas d’accord, il y a de nombreux prêtres traditionalistes qui sont tout à fait conscient de ce qu’est le judaïsme !
      Entendre l’abbé en parler lors d’un sermon n’est pas rare.

  2. pamino says:

    Il faut combater la dégradation sémantique. L’abbé Zieliński n’est pas, que je sache, prêtre régulier, donc il faut l’appeler ‘l’abbé Zieliński’, pas ‘le Père Zieliński’. L’appellation ks. (ksiądz) Zieliński signifie ‘le prêtre Zieliński’ et, si je ne me trompe pas, est comme Fr. (Father) N. en anglais (se dit pour tous les prêtres sans faire de distinction entre les réguliers, membres d’un ordre à vœux canoniques, et les séculiers ; mais en français et en allemand on fait bien cette distinction). S’il y a des Polonais parmi les lecteurs, je les prie de confrmer ou infirmer ce que je viens de dire.

  3. Daniel Daflon says:

    Enfin un ecclésiastique qui parle franchement et n’hésite pas à dire la vérité. Si des juifs de Pologne ne sont pas contant, ils ont la possibilité d’aller en Israël. D’ailleurs le climat y est beaucoup plus agréable qu’en Pologne et on se demande bien pourquoi ils y restent.

  4. Servus Veritatis says:

    Notre Seigneur Jésus-Christ est né, a grandi et a parlé avec les Juifs et a pratiqué le judaïsme, les Évangiles l’attestent. Il est le Fondateur de l’Église. Quand Ii a dit à ses apôtres juifs, en passe de devenir chrétiens : « Je suis la Vérité. », de quelle vérité parlait-Il ? Juive ou Chrétienne ? La vérité chez les uns et chez les autres, est,(telle que St Thomas d’Aquin l’exprime) : l’adéquation de l’intelligence à la réalité. Or la Réalité première et ultime, c’est Dieu.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com