Après les « évêquesses » protestantes qui « consacrent » au Brésil durant une messe Paul VI, après les propos homophiles du jésuite brésilien Luis Corrêa Lima, voici une autre profanation au pays du syncrétisme par excellence !

Dans la paroisse de San Geraldo Magela de l’archidiocèse de Sorocoba, l’ostensoir contenant le Saint-Sacrement arrive à la « table » porté par un drone, conduit par une jeune fille, sous les hourras et les applaudissement d’une foule en délire… Le curé qui permet un tel sacrilège croit-il en la présence réelle ? A-t-il consacré les espèces du pain et du vin ? Il est bien concevable d’avoir des doutes sérieux sur la validité de telles cérémonies Novus Ordo, spectacles affligeants d’un monde conciliaire devenu fou.

Le concile a voulu ouvrir l’Église catholique au monde, adapter la foi aux « frères séparés », parler le langage contemporain… Le résultat en est une apostasie qui n’est pas silencieuse mais bruyante et vulgaire, sacrilège et blasphématoire.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

14 commentaires

  1. cadoudal says:

    « semper deconare »

    le mot d’ ordre du pontificat de Dingoglio

  2. Affligeant. Consternant.
    L’église est devenue une cour de récréation.
    Cependant, rien d’étonnant dans un monde qui ne pense et ne vit qu’amusement … .

  3. Aube de la Force says:

    Pire que dans le film « La dolce vita « ‘ où la statue géante du Christ arrivait par hélicoptère. A l’époque, cet outrage avait suscité des réactions d’indignation parmi les Catholiques. On n’en est plus là; on s’extasie sur des réalisations techniques humaines, on tourne en dérision la venue du Christ dans le Saint Sacrement. Nouvelle montée au calvaire dans les rires et les jubilations. Et le clergé se prête à ce jeu sacrilège.

  4. marchand says:

    Rome est le siège de l’antéchrist actuellement.c’est l’apocalypse. bergoglio n’est prêtre, ni pape.point final. que rien ne t’épouvante, tout passe! pècherait on sans être châtié? allons, allons…

  5. georges MESURET says:

    Loin de moi la critique gratuite, mais simplement dire ce qui doit être dit ! Du n’importe quoi ! Les hommes ont inventé les religions, voulant faire croire que Dieu accepte ce qu’ils font. Il n’en est rien, quand je lis la Bible, je m’aperçois, que l’homme dans sa folie est complètement à l’opposer de la volonté de Dieu. Toutes ces mascarades, ce mysticisme, cette idolâtrie, sont purement humains pour séduire et manipuler les hommes. Le CHRIST nous parle de la foi, de la repentance, de salut, de délivrance, de rédemption, de vérité, d’amour, de pardon, etc. Le pape n’a aucune autorité, il n’est qu’un simple homme, il n’est pas l’intermédiaire de Dieu, il n’a aucun pouvoir. Seul CHRIST, le sauveur, peut nous sauver, par le moyen de la foi, de la repentance, il est dit « le salaire du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en JÉSUS le sauveur, pour quiconque se repend. Il dit plus loin, « je suis la vérité, la vie », etc. Lisez les évangiles, vous découvrirez la vraie vérité, pas celle des hommes.

    • Gauthier says:

      Saint Cyrille de Jérusalem a écrit:

      « Nous ne prêchons pas une unique venue du Christ, mais aussi une seconde venue, beaucoup plus glorieuse que la première: la première nous a donné le spectacle de Sa patience, la seconde apportera avec elle la couronne du Royaume.

      En général, toutes choses sont doubles chez notre Seigneur Jésus-Christ: Sa naissance est double, celle de Dieu avant les siècles, et celle d’une vierge dans la consommation des siècles: Sa descente parmi nous est double, comme la pluie qui tombe sur l’herbe fauchée [Psaume 72: 6], et une seconde, Sa venue manifeste, qui est encore à venir.

      Au premier avènement, Il était enveloppé de langes dans la crèche, dans Sa seconde venue, Il sera enveloppé dans la Lumière comme d’un vêtement (Psaume 104: 2).

      Dans Sa première venue, Il a enduré la croix, sans tenir compte de Sa honte (Hébreux 12: 2), dans Sa seconde venue, Il viendra dans la gloire, assisté par une foule d’anges.

      Nous ne nous reposons donc pas sur sa première venue, mais nous recherchons aussi sa Parousie.  »

      https://orthodoxologie.blogspot.fr/2018/04/saint-cyrille-de-jerusalem-les-2.html

    • pamino says:

      Cette manière de voir les choses n’est pas catholique ; c’est un produit de 1517.

      • pamino says:

        (C’était une réponse à georges MESURET.)

    • à georges MESURET
      Lisez les évangiles, et vous verrez que Jésus a fondé son Eglise sur Pierre.
      Les protestants, qui refusent l’autorité du pape, ne sont pas de vrais chrétiens. Ils font seulement semblant (d’ailleurs, ils n’existaient pas avant le 16e siècle).
      Mais le pape n’est pas TOUJOURS infaillible. Et François, qui refuse d’user de l’infaillibilité, ne l’est jamais.
      Il ne faut pas confondre l’Eglise catholique, fondée par Jésus Christ, avec l’Eglise conciliaire, à moitié protestante, qui sévit depuis Vatican II

      La folie actuelle a commencé avec le protestantisme, mais elle a malheureusement contaminé l’Eglise catholique en 1962.

      • Il n’est pas toujours infaillible mais suffisamment pour ne pas instaurer une nouvelle religion, un nouveau catéchisme, de nouveaux sacrements, un nouveau droit canon, une inversion des amis et des ennemis etc… Veuillez ouvrir les yeux et vous intéresser au Concile de Vatican I. Ces papes embrasseurs de Coran (JPII) et de mur des lamentations sont des imposteurs hérétiques, perdant leur charge ipso facto.

        Saint Antonin (1459) :
        « Au cas où le pape deviendrait hérétique, il se trouverait séparé de l’Église par ce fait seul et sans autre jugement. Une tête séparée du corps ne peut, tant qu’elle demeure dans cet état, être la tête du corps dont elle a été coupée. Un pape qui serait séparé de l’Église par l’hérésie cesserait donc, ipso facto, d’être chef de l’Église. Il ne pourrait à la fois être hérétique et rester pape, car comme il serait hors de l’Église, il ne pourrait en posséder les clés. » (Summa Theologica, cité dans Actes de Vatican I. V. Frond Pub.)

  6. Aube de la Force, je ne vois pas ce que la célèbre scène d’ouverture de « La Dolce Vita » de Fellini a de blasphématoire. Lors de cette scène l’on voit que des travaux sont en cours à Rome ; or le fait de transporter une statue géante de Jésus au moyen d’un hélicoptère est peut-être tout simplement le meilleur moyen de la faire parvenir d’un point A à un point B.

    • Aube de la Force says:

      Fellini ne blasphème peut-être pas. Il annonce à l’aide d’un déplacement de la statue du Christ toute l’analyse de la société décadente qui va suivre dans le film. Le Christ immuable se trouve ici déplacé par des moyens techniques humains. Il s’éloigne de son lieu consacré parce que tout ce qu’il est possible d’accomplir dans la modernité doit être accompli sans autre considération que pratique. C’est cela le blasphème qui, je le répète, n’est probablement pas celui de Fellini. L’éternité est abolie symboliquement par cette statue déplacée dans l’annonce qu’a si bien comprise le clergé militant d’une Eglise « pour notre temps ».

  7. Sancenay says:

    Comme dirait l’ineffable Taubira : « l’aboutissement de la révolution ». L’accessoire devient l’essentiel, l’agitation remplace le Mystère. Les marchands occupent le temple…

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com