Pendant que le Synode discutait du bien-fondé de la Parole de Dieu et de l’enseignement apostolique, sur le terrain certains évêques devançaient ses conclusions :

Samedi, 17 Octobre, 2015, à Oullins, commune de la banlieue lyonnaise, en un même lieu en une même célébration, s’est tenue une cérémonie dans laquelle le sacrement de confirmation a été administré par le cardinal Barbarin à de jeunes catholiques de son diocèse qui ont assisté à son pendant protestant présidé par la « pasteure » Françoise Sternberger.

A cette occasion, on a pu apprendre que depuis 1974 les enfants des deux communautés travaillent ensemble dans une sorte de « chemin catéchétique » commun.

Cette cérémonie procède du même esprit que la Relatio finale du Synode des évêques pour la famille: c’est la mise en libre débat de la parole de Dieu et des commandements de Dieu pour une appréciation « au cas par cas. »

Le pape François n’a rien trouvé, semble-t-il, à redire à cette cérémonie de confirmation au parfum d’hérésie, d’un des prélats les plus en vue du monde catholique. Il est vrai que d’immenses festivités s’organisent depuis Benoît XVI pour intégrer dans la Nouvelle Eglise les Luthériens en 2017 à l’occasion des 500 ans de la Réforme de Martin Luther, fondateur de la secte protestante luthérienne qui s’est séparée de l’Eglise pour instaurer le libre examen.

Des Luthériens qui, selon Mgr Müller, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi: « croient que les réformes nécessaires [à leur intégration dans l’Eglise] furent portées à terme par le Concile Vatican II. » Comprenne qui voudra.

Les photos ci-dessous se passent de commentaire.

 

 

 

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

29 commentaires

  1. gigibobo says:

    Trahison des clercs…qui auront des comptes à rendre.

  2. Les quatre cardinaux français électeurs de François sont donc fort probablement franc-maçons.
    Merci Jean-Paul II et Benoit XVI !

  3. Ces confirmations sont-elles valides ??

    • François says:

      Bonne question! Difficile d’y répondre. Il faudrait déjà savoir si le cardinal Barbarin a été sacré évêque correctement. S’il a été ordonné correctement etc…

      Mais à priori si le cardinal est bien évêque, même un évêque pourri donne des sacrements valides. Ce qui est dangereux du reste parce que ces enfants ont reçu un enseignement erroné, source d’erreurs en cascade.

      • « ces enfants ont reçu un enseignement erroné, source d’erreurs en cascade. »

        Oui c’est surtout sur cela que je tiquais.
        Comment des protestants peuvent-ils recevoir validement ce sacrement alors qu’ils ne font partie de l’Eglise catholique ? Leurs dispositions leur permettent-ils de le recevoir ?

        • François says:

          De même qu’un prêtre peut donner le baptême à des gens qui n’y sont pas préparés et qui n’auront jamais l’ éducation requise, de même, me semble-t-il, il peut donner la confirmation à des enfants qui ne savent pas exactement la nature de ce qu’ils ont reçu.

          Le sacrement c’est celui qui le donne qui le fait. Pas celui qui le reçoit. Comme la communion. Plein de gens la reçoivent sans savoir de quoi il retourne. C’est pour ça que les satanistes volent des hosties consacrées.

          • François says:

            Pour la confirmation, je sais que seul un évêque peut la donner… Juste pour rectifier ma phrase plus haut.

            • Oui c’est l’évêque qui donne le sacrement de confirmation.
              Mais, en clair, ma question est : un évêque catholique peut-il donner un sacrement à un hérétique ?
              (un protestant est un hérétique, rappelons-le)

              • François says:

                J’ai répondu plus haut mais vous n’avez lu que la correction.

                • Mais je je ne pense pas que ce soit valide. Peut-on donner la confirmation avant le baptême ? Le baptême actuel d’un protestant (fait par un pasteur) est-il reconnu valide dans l’Eglise catholique ?

  4. DUFIT THIERRY says:

    Cérémonie sacrilège qui ravale l’Eglise au rang de sectes protestantes. Bien sur il n’est plus question de convertir les protestants à la seule vraie religion qui peut les sauver. Non pour le cardinal Barbarin qui autorise ce genre d’abomination toutes les religions sont bonnes. Tout ceci n’est qu’une conséquence des erreurs de Vatican II et de ses textes. Il n’existe donc pas de bon concile mal interprété puisque cette cérémonie abjecte est approuvée par le cardinal Barbarin.
    Relisons l’encyclique Mortalium Animos de Pie XI condamnant l’œcuménisme.
    Prions la Sainte Vierge et Saint Michel Archange qui a combattu Lucifer de nous délivrer de ces évêques hérétiques.

  5. quand Jean Paul II est décédé, il a remis devant le Père la Croix
    de l’Eglise de Pierre qui a trahit Jésus-Christ et qui doit être jugée.

    il ferme donc un cycle, ces deux successeurs ne sont là que pour finir de plier
    bagage.

    un germe repartira de cette graine enterrée et du petit reste une nouvelle Eglise
    rayonnera non pas dans cette pierre mais sur cette pierre et c’est elle qui préparera
    le retour de Jésus-Christ, elle sera nourrie et protégée de l’Amour maternel
    de la Sainte Mère de Dieu et des fils de Dieu : La Très Sainte Vierge Marie.

    personne ne vient au Père sans passer par Jésus-Christ et personne ne vient à Jésus
    sans passer d’abord par la maternité de sa Sainte Mère.

    • Pardonnez-moi, mais je n’ai pas bien compris qui doit « être jugée ».

      • theophile says:

        il faut relire le livre de l’apocalypse,
        tout y est, clair comme de l’eau de roche.

        • Oui merci je le lis et relis.
          Mais là je parlais de votre commentaire.
          « la Croix de l’Eglise de Pierre » ne me rappelle rien quant à son jugement. Pouvez-vous me dire où je peux le trouver dans l’Apocalypse ?

  6. ce soir le temps me manque pour continuer, mais on aura d’autres opportunités
    pour échanger sur le sujet.

    Mais je me définis comme un zélateur de la Sainte Croix de Notre Seigneur Jésus-Christ.
    je croix fermement en la Très Sainte Trinité, et je sais que Jésus-Christ est DIEU
    puisqu’il est UN avec le Père.
    je suis donc fils de la Croix, fils de Marie et fils de Dieu.

    les lettres aux anges des sept Eglises, n’ont pas été écrites pour faire de la voltige
    littéraire et philosophique, mais c’est bien le jugement des églises.
    et le verdict par exemple pour La septième Laodicée : <>
    si il n’y a pas de conversion bien évidemment.

    Jésus a dit : tu es pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Eglise ; il n’a pas dit dans cette pierre.
    la pierre étant la fondation, quand le nouveau bâtiment est réalisé sur cette pierre
    les murs de la fondation sont enterrés on ne les voit plus.
    et c’est cette nouvelle Eglise contre laquelle les forces de l’enfer ne prévaudront pas
    parce qu’elle ne sera pas faite de mains d’homme.
    et que ses fils ne seront plus instruits par la chair mais par l’esprit.
    quand la chair instruit l’esprit elle le fait pour la chair
    mais quand c’est l’esprit qui instruit la chair il le fait pour l’esprit.

    à plus, si l’Esprit le veut bien. Paix du Christ Efgy.

    • Jamais il n’a été question d’une nouvelle Eglise dans l’Evangile qui devrait succéder à l’Eglise fondée par JC.

      Je ne comprends pas votre interprétation de: « les portes de l’Enfer ne prévaudront pas contre elle. » Quelles sont vos références ? Ce n’est pas l’interprétation courante.

    • « L’Eglise qui ne sera pas faite de mains d’homme » est le Corps mystique du Christ, dont Lui, le Christ, est la Tête. C’est pour cela seulement que les portes de l’Enfer ne prévaudront jamais contre Elle.
      Satan, en effet, ne peut rien ni contre le Christ, pierre d’achoppement de tous ceux qui ne croient pas en Lui, ni contre son Eglise, son épouse mystique.

  7. Claude, c’est quoi l’interprétation courante ?
    c’est le chef de l’Eglise ( JP II ) qui après avoir embrassé le CORAN en PUBLIC
    déclare ce livre comme un Livre Saint ?

    c’est faire des CROIX BARBECUE ( celle qui s’est brisée et a tué un pèlerin justement
    3 jours avant la mascarade au Vatican pour JP II ET JEAN XXII) ?

    Ce sont les prêtres adultères avec la femme de leur servant de messes ou les pédophiles entrain de fricoter avec leurs enfants de coeurs dans la sacristie et 10 mn après
    sont à l’autel pour célébrer la Sainte Eucharistie ?

    ce sont ces prêtres qui célèbrent la messe juste à côté d’un autel hindous, et qui main dans la main avec le prêtre hindous vont bénir les outils agricoles( sabres, pioches, tracteurs)
    même prêtre jésuite d’ailleurs qui s’est fait marqué sur le front
    ( point rouge) par ces gens là ?

    c’est oser dire que la Très Sainte Vierge Marie a eu d’autres enfants après Jésus et
    donc elle ne peut plus être Vierge ?

    c’est donner le Corps du Christ dans la main alors que certains marmailles le ramènent à l’extérieur de l’église et jouent avec. ?

    quand d’autres le recrachent et le colle sous les bancs ?

    c’est accepter que certaines femmes puissent êtres servantes de Messes
    ou bien qu’elles donnent la communion alors qu’elles sont période de menstrues ?

    ah joli! un sang impur qui coule sur le même autel que le Précieux Sang du Christ.

    c’est voir ces femmes et ces filles venir à la Sainte Messe à moitié nues, sans aucun respect
    pour le Sacré ?

    c’est enseigner que la femme de CAIN était sa soeur ou sa mère , parce qu’à l’époque
    l’inceste n’était pas un péché ?

    est-ce que c’est tout çà l’interprétation courante ?

    à partir de ce constat d’une église dans le coma profond,

    alors quelles sont mes références ?

    je suis le grain de poussière à qui le Seigneur Jésus-Christ a donné la grâce de vivre certaines choses qui vous dépassent en long en large et en travers,
    et notre très Sainte Mère la Vierge Marie m’a demandé de venir mettre le Feu dans les âmes.

    c’est l’épée que je pose sur vous tous, et vous choisirez alors
    entre le Christ et le monde qui se nourrit de ( la politique, l’écologie, l’arbre sec de la connaissance, le bien parler, le politiquement correct, la paix hypocrite du monde )

    vous aurez libre choix entre la Vie et la damnation éternelle.

    Quand la chair instruit l’esprit elle le fait pour la chair,
    mais quand c’est l’esprit qui instruit la chair il le fait pour l’Esprit.

    PAIX DU CHRIST à vous.

    • @ theophile,

      Ok j’ai compris ce que vous dites dans cette phrase : « quand Jean Paul II est décédé, il a remis devant le Père la Croix de l’Eglise de Pierre qui a trahi Jésus-Christ et qui doit être jugée. »
      Mais j’aimerais ajouter cette précision :
      l’Eglise en tant qu’institution divine ne peut pas être jugée, car l’Eglise est une et sainte; il n’y a pas 2 Eglises. Seuls les hommes qui composent cette Eglise unique seront jugés. Ce ne sont pas les hommes qui font l’Eglise, mais l’Eglise qui amène les hommes dans son sein et qui les sanctifie (mais ils restent libres de se laisser sanctifier ou non).

      • vous avez parfaitement raison.
        je crois aussi qu’il n’y a qu’une Seule Eglise de Jésus-Christ, mais
        disons que certains ont réussi à faire une secte qui pour l’instant
        occupe une partie des lieux Saints que fréquentait l’assemblée de
        Jésus-Christ.
        ce sont des usurpateurs qui pensent être l’Eglise, et c’est pour cela
        qu’ils font exactement le contraire de ce que dit la Parole.

        dans le contexte d’un échange sur internet, je fais au plus court
        mais c’est sûr qu’il ne peut y avoir deux Eglises.

        Pensez alors à la chenille : oeuf devient chenille, devient cocon puis devient papillon
        l’apparence évolue, change mais la substance originelle reste la même.

        d’ailleurs l’Eglise n’est pas seulement le corps mystique de Jésus-Christ, mais ce corps porte en lui toute la multitude, toute la lignée après Saint Jean le baptiste, et commence avec Saint Jean L’Evangéliste , donc tous ceux qui se reconnaissent comme fils de la Croix, fils de Marie et donc fils de Dieu.
        de cette 2° lignée ce sont les fils de la promesse
        contrairement à la première lignée, qui sont fils de l’esclavage, et, qui se termine
        avec Saint Jean le baptiste. les fameux 144 000 ce sont eux, ils avaient besoin d’être
        élus puisqu’ils sont fils de l’adoption, tandis que nous nous sommes les héritiers directs
        de part notre relation filiale avec le Père, car nous faisons UN avec Jésus-Christ,
        donc UN avec le PÈRE. ( c’est la parole même de Jésus, là, je ne dis rien de nouveau )

    • J’aurais du me douter que vous étiez illuminé quand vous ne répondez à aucune question simplement.

      Excusez-moi de vous avoir posé une question sensée.

  8. théophile says:

    claude.

    et c’est à l’instant que je secoue même la poussière de mes sandales.

  9. Vous, cardinal Barbarin, vous Mgr Müller, et tous les autres du même modèle, si Notre-Seigneur revenait sur la terre, Il vous redirait ce qu’Il avait dit à Pierre, le présomptueux qui n’était pas encore converti à la vraie foi :
    « Retire-toi de moi, Satan, tu m’es un scandale, car tu n’as pas l’intelligence des choses de Dieu, tu n’as que des pensées humaines. » (Matth., XVI, 23)

    • jacques de Vasselot says:

      Je me demande s’il n’est pas un peu présomptueux d’imaginer ce que pourrait dire Notre Seigneur?

  10. Arnaud du Plessis says:

    Je n’y étais pas, et l’article n’est pas absolument précis. Néanmoins, la phrase « le sacrement de confirmation a été administré par le cardinal Barbarin à de jeunes catholiques de son diocèse qui ont assisté à son pendant protestant présidé par la « pasteure » Françoise Sternberger » indique qu’il s’agit de DEUX événements distincts, une confirmation et « son pendant » (?), pour deux populations distinctes (cathos et protestants), dans un même lieu et au même moment. Chacun a « assisté » au rite de l’autre. Je ne comprends pas que le pasteur a elle aussi confirmé les cathos, conjointement avec le cardinal. Les photos ne le suggèrent d’ailleurs pas. Là, ce serait véritablement scandaleux !

    • C’est tout de même scandaleux qu’une confirmation ait lieu dans un temple protestant.
      Un temple protestant n’a pas la Présence Réelle, contrairement (normalement…) à une église.
      Le protestantisme est une secte ennemie de l’Eglise catholique, qui ne reconnaît pas la Présence Réelle du Christ dans la Sainte Hostie. Dites-moi en quoi et comment peut-elle être éclairée par le Saint-Esprit ???
      Je maintiens que cette cérémonie oeucuménique est scandaleuse!

  11. Alain Rioux says:

    Votre propos est calomniateur. Car, le protestantisme n’a jamais voulu établir le libre-examen. A preuve, si vous étudiez, une fois dans votre vie, la confession d’Augsbourg, vous vous apercevrez vite que ce texte tente de préciser et non de remplacer la tradition. Son seul souci est de préciser l’article de la rémission des péchés, comme son article XX le mentionne. Au fond, toute la démarche protestante consiste à comprendre l’article baptismal du Symbole de Nicée-Constantinople: comment peut-il n’y avoir qu’UN baptême pour la rémission DES péchés? A ce sujet, les deux épîtres ENTIÈRES, aux Romains et aux Galates, répondent: la rémission des péchés, dans le baptême, se reçoit par la Foi SEULE en Jésus-Christ, dont la figure est esquissée dans l’invocation trinitaire baptismale. Voilà pourquoi il n’y a qu’un baptême pour les pardon des péchés. Or, c’est cette invocation qui est développée dans le Symbole de Nicée-Constantinople, formulant adéquatement la figure du Christ, objet de la Foi, CONFORMÉMENT aux Écritures. De sorte que, nul ne peut être sauvé sans adhérer à la foi de l’Église, conforme aux Écritures. Il n’y a, donc, pas lieu d’accuser le protestantisme d’être la source du libre-examen, puisque le protestantisme , contrairement au gnosticisme du libre-examen, ne révoque pas mais exige la Foi de l’Église pour se soutenir.

  12. Jacques de Vasselot says:

    Et si on relisait Saint Matthieu, plus particulièrement le chapitre 7, vous savez « la paille et la poutre », « de la manière dont vous jugez, vous serez jugés ; de la mesure dont vous mesurez, on vous mesurera ». etc.
    Souvenons-nous aussi de ce qui a fait que nos frères protestants se sont séparés de nous.
    Une belle journée à tous

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com