Débat entre Philippe Murer, conseiller économique de Marine Le Pen et candidat aux élections législatives dans la 3ème circonscription de l’Oise, et Julien Rochedy, ancien cadre frontiste et volontiers critique à l’égard de celui-ci.

Le débat porte sur le Front National qui semble sonné, au lendemain de l’élection présidentielle. Les thèses sont nombreuses, de la ligne politique au débat de l’entre deux tour, en passant par la personnalité de Marine Le Pen. Alors que se passe-t-il ? Le Front National est-il à bout de souffle ?

Plus de gauche ni de droite ? Pour Julien Rochedy « les gens de gauche qui passent au FN sont tout simplement des gens qui passent de gauche à droite »…

Julien Rochedy va-t-il être réintégrer au FN ? Le sens du débat pourrait le laisser penser.

Il importe de mettre en perspective la défaite du FN lors des Législatives puisqu’il perd exactement la même proportion d’électeurs que la France insoumise de Mélenchon. En effet le parti de Mélenchon qui avait obtenu 19% au premier tour de la présidentielle n’a obtenu que 11% au premier tour des législatives. Le FN a obtenu plus de 21% au premier tour des présidentielles tandis que qu’il a obtenu 13,2% aux premier tour des Législatives. Les électeurs ont eu les mêmes réflexes d’abstention, dans les mêmes proportions, dans un parti et dans l’autre.

Il semble qu’en réalité la succès de Macron a mis KO les électeurs opposants du Système qui ont été déçus par les résultats de Marine Le Pen d’une part, et qui ont été extrêmement déçus aussi, d’autre part, par l’appel à voter Macron au second tour par les mélenchonistes. Les électeurs hors-système ont, surtout, été sidérés par la propagande des médias en faveur de Macron, laissant l’impression que les jeux ont été concoctés, sans eux,  en dehors des urnes, et qu’il ne sert à rien de voter.

Le résultat de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle est plus discutable en raison de son échec total lors du débat d’entre-deux-tours, ainsi que de ses atermoiements et changements de programmes de dernière minute lors de son alliance avec Dupont-Aignan à trois jours des élections, ce qui a déçu énormément d’électeurs qui n’ont plus su, si oui ou non elle voulait faire sortir la France de l’Union européenne. D’ailleurs ainsi que je l’ai démontré dans un précédent article, les zones de fortes implantations FN sont les zones qui en 2005 ont voter massivement contre la constitution européenne. La superposition des cartes de l’électorat électeurs FN + France insoumise 2017 et la carte des électeurs anti-constitution européenne de 2005 démontre que ce sont toujours les anti-Union qui votent qui s’opposent au Système. Il est étrange à cet égard que les opposants à Philippot au sein du FN se sont alignés sur l’analyse partisane et manipulatrice des médias dominants.

Enfin, ainsi que le dit un commentateur fort avisé:

« Murer devrait arrêter de dire que Mélenchon est une opposition, quand on passe 30 ans au PS, qu’on est signataire de Maastricht, qu’on appelle à voté Hollande en 2012, que 55% des électeurs de Mélenchon votent Macron au second tour contre 7% pour le FN, que tout le parti de la France « insoumise » appelle à voter Macron, que Mélenchon a lui-même voté Macron au second tour (au lieu de s’abstenir) et j’en oublie… dans ce cas-là on est membre du système. »

voir aussi: 

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    le vrai résultat de la présidentielle est que MLP (FN) a emporté haut la main cette élection . Les chiffres ont été trafiqués par la suite par les médias et le ministère de l’intérieur !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com