obama-défaite

États-Unis – Sept heures du matin. Les défenseurs de la vie (pro-life) exultent.  L’ensemble de leurs candidats opposés à l’avortement sont élus sauf un. Les démocrates quasiment tous favorables à la culture de mort se trouvent désormais en minorité au Sénat. Du côté du Congrès les Républicains qui étaient déjà majoritaires renforcent leur nombre.

Les sites en faveur de la vie titrent tous en grande lettre VICTORY. Les résultats des conquêtes tombent l’un après l’autre. Le Texas, le Colorado, la Floride (elle vote toujours à gauche), la Caroline du Nord, la Louisiane, l’Ohio, l’Arkansas, le Tennessee, la Caroline du Nord, le Dakota du Sud, l’Iowa, la Géorgie, le Kentucky, l’Alaska etc.  Seule ombre au tableau, la Pennsylvanie où sévissait le fameux Kermit Gosnel qui dans sa clinique d’avortement tuait les enfants vivants nés d’avortement en leur coupant la moelle épinière au niveau de la nuque avec une paire de ciseaux.

Rappelons que le tiers du Sénat était renouvelable. La présidence en était assurée par un dénommé Harry Reid. C’est lui qui a obligé les entreprises et les particuliers à payer pour les avortements dans le cadre de l’Obamacare, le nouveau système d’assurances sociales. La Cour Suprême avait considéré qu’il y avait là une atteinte à la liberté de conscience. Reid a bloqué toutes les tentatives des pro-vie dans le domaine législatif. Y compris celle qui visait à interdire les avortements au-delà de 20 semaines alors que la date de viabilité du fœtus a été fixée par l’ONU à 23 semaines.

À cette heure, les Républicains auront 52 sièges au Sénat contre 43 aux Démocrates. Un vieux républicain Mitch McConnell connu pour des idées anti-avortement sera « l’homme fort » du Sénat.  À la Chambre des Représentants, les Républicains s’assurent une majorité absolue de 247 sièges sur 435.

Obama devra donc négocier en permanence avec la majorité républicaine des deux chambres. Il est certain qu’à ce jour plus aucune loi en faveur de la culture de mort ne passera la barre législative.

                                                                                                                                             Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Chouanne says:

    Oui, très bien, cela fait du bien au moral. Mais dans les faits cela n’aura en soit pas beaucoup de conséquences immédiates, le pouvoir présidentiel américain est bien supérieur à celui de la France (qui est important aussi!).
    Ce fait est surtout un pas très important dans le bon chemin, mais qui devra être concrétisé lors des élections présidentielles. Et alors tout ne sera pas gagné. Cela dépendra alors de la fiabilité du candidat républicain qui sera choisi en définitive et de son élection effective.
    En attendant le parti de la mort peut faire encore beaucoup de dégâts dans le monde entier.
    La politique américaine ne varie généralement pas beaucoup. Mais qui sait ? Ceci est effectivement un signe encourageant pour l’avenir.

  2. Dickès Jean-Pierre says:

    Oui, Chouanne, vous avez raison. Mais Obama garde son pouvoir de nuisance dans la mesure où il garde le droit de véto. IL a déjà prévenu qu’il ne signerait aucune loi n’allant pas dans la ligne de ses années précédentes de gouvernement. IL y aura certainement des conflits.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com