Mardi, pendant son entretien avec le président centrafricain de transition Michel Djotodia dans un pavillon présidentiel qui jouxte l’aéroport M’Poko, deux 4×4 et cinq pickups ont fait irruption et se sont postés face à l’avion présidentiel. Des hommes lourdement armés en sont sortis. C’est finalement un général soudanais de la Séléka, sortant de l’un des véhicules, qui va leur ordonner de remonter à bord des véhicules et de quitter les lieux. Autant dire que les militaires français et les services de sécurité ont eu chaud. Il semblerait que ni le Président ni le ministre des Affaires Étrangères n’aient été mis au courant de l’incident. Toutefois, François Hollande a déjà déclaré vouloir retourner rapidement « dans les semaines qui viennent » en Centrafrique, notamment pour renouveler son soutien aux troupes françaises sur place. Coup de com’ ? Ou bien notre Président se comporterait-il en vrai chef des armées ? Pour une fois, laissons-lui le bénéfice du doute !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Pingback: Hollande a eû chaud à Bangui mais…il veut y retourner ! - Les Observateurs

  2. Pingback: Hollande a eu chaud à Bangui mais… il veut y retourner ! - Les Observateurs

  3. Quelle est la « source » de cette « information » ?
    Personne n’a rien vu, aucune photo n’a été prise est il n’y avait pas de jardin de l’Observatoire pour se réfugier !
    Les journaleux sont vraiment mauvais, ils voient des centaines de milliers de personnes derrière Mélenchon (pas de chance il y a un vrai journaliste dans les étages) et là tous les appareils photos sont en panne, quelle malchance !

    • Marie -Madeleine Courtial says:

      La source est les sources du journal Le Parisien. De plus, nous sommes sur un théâtre d’opérations et les journalistes ne sont pas libres d’aller comme ils le veulent contrairement à une manifestation se déroulant en France.
      De plus l’Elysée a confirmé mais a dit qu’il s’agissait de l’escorte du président centrafricain donc aucun danger. N’empêche que la situation était tendue et que les militaires n’avaient pas l’air d’avoir été mis au courant.

  4. On raconte ce que l’on veut tout simplement, le citoyen français ne doit rien savoir comme d’habitude. C’est de cette manière que l’ensemble de la politique fonctionne.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com