Mardi, pendant son entretien avec le président centrafricain de transition Michel Djotodia dans un pavillon présidentiel qui jouxte l’aéroport M’Poko, deux 4×4 et cinq pickups ont fait irruption et se sont postés face à l’avion présidentiel. Des hommes lourdement armés en sont sortis. C’est finalement un général soudanais de la Séléka, sortant de l’un des véhicules, qui va leur ordonner de remonter à bord des véhicules et de quitter les lieux. Autant dire que les militaires français et les services de sécurité ont eu chaud. Il semblerait que ni le Président ni le ministre des Affaires Étrangères n’aient été mis au courant de l’incident. Toutefois, François Hollande a déjà déclaré vouloir retourner rapidement « dans les semaines qui viennent » en Centrafrique, notamment pour renouveler son soutien aux troupes françaises sur place. Coup de com’ ? Ou bien notre Président se comporterait-il en vrai chef des armées ? Pour une fois, laissons-lui le bénéfice du doute !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :