Dans un éditorial du Washington Post il est émis l’idée de limiter le droit de vote seulement aux personnes avec une certaine instruction, à travers un test d’éducation civique.

Façon détournée d’empêcher les classes populaires, confrontées à l’immigration, à l’ultra- libéralisme, à la montée de l’islam, d’exprimer leur ras-le-bol de la politique mondialiste et immigrationiste des soi-disant élites au pouvoir aux Etats-Unis. De bloquer l’ascension de Donald Trump….

Sous la plume de David Harsanyi, célèbre éditorialiste du site conservateur The Feferalist, est paru un article au titre éloquent : « Nous devons nous débarrasser des électeurs ignorants. »

L’idée est assez simple : il faut introduire une sorte de test d’éducation civique dans le but de limiter le corps électoral à un cercle plus restreint d’électeurs « conscients ».

« Nous sommes entrain de confier les destinées de notre pays et de nos vie, écrit Harsanyi, à des millions d’irresponsables. A qui on ne peut pas se fier. Introduisons un test qui demandera aux électeurs s’ils connaissent le vice-président, ou trois des premiers treize états qui formèrent le noyau des États-Unis, ou le contenu du premier amendement. »

Étonnant qu’une telle idée de limiter le suffrage universel arrive juste au moment où l’on craint le plus, dans les milieux des affaires, bourgeois et conservateurs, l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Or beaucoup d’analystes prétendent que cette montée en puissance de Trump est due en grande partie à l’ignorance des électeurs.

Ah! ces bien-pensants boboïsants qui parlent, avec des trémolos dans la voix et des accents passionnés, d’amour de l’humanité, d’accueil pour tous, d’ouverture à l’autre, quel mépris ils affichent en vérité pour le bon sens politique lié aux réalités concrètes du chômage et de l’insécurité, fruits de l’immigration-invasion, des milieux populaires qui voient leur pays sombrer dans un « vivre-ensemble » fatal pour leur identité, source de violences ethniques et ferment putride de guerres civiles et religieuses futures !       

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. michèle chevrier says:

    Ce serait trop facile et arrangeant pour les bien-pensants boboïsant d’abolir le suffrage universel, ils se croient tout permit, tous les Américains ont droit au vote, bobos ou pas.

  2. Matthieu says:

    Si on doit se débarasser des électeurs irresponsables, pourquoi ne pas étendre cette interdiction à ceux qui ne paient pas d’impôt, à ceux qui vivent d’argent public, aux fonctionnaires ?
    Il est étrange, son raisonnement.

    • michèle chevrier says:

      Les fonctionnaires sont des privilégiés et intouchables, la boboterie fourmille d’idées saugrenues et nauséabondes.

      • Emily says:

        @ Michèle Chevrier
        Pourquoi une hargne contre les fonctionnaires, sans distinction : l’Etat a des pouvoirs régaliens, qui doivent être exercés par des fonctionnaires. A moins que vous ne vouliez une armée de mercenaires pour vous défendre.

  3. Etienne says:

    La gôôche d’outre atlantique renoncerait au suffrage universel ? C’est pas vrai.

    Ils ne peuvent pas faire comme chez nous ? On garde les formes extérieures de la tomate et la farcit comme on veut.
    Souvenez-vous du résultat de Busch jr en Floride : ils savent très bien comment faire.

    Il ont sans doute peur que ça ne fonctionne pas à tous les coups.

  4. Cela nous démontre que ceux qui pensent qu’il faille abolir le suffrage universel sont de dangereux individus avec une mentalité sectaire « modèle islamique ». Madame Clinton est dangereuse mais ne le dévoile pas, elle a le don de jouer au caméléon comme nos politiques d’aujourd’hui.

  5. gabriel zallas says:

    Et quelles compétences, cooptation, niveau d’études, diplômes obtenus et références diverses sont-elles prévues pour que d’autres aient le droit de se présenter ?

    Rappelon tout de même que l’un de leurs héros légendaires, mort au combat pour que vive le Texas à Fort Alamo, Davie Crokett, coureur des bois illétré figure parmis les élus du peuple américain.

    Ce n’est pas mon pays… ce que j’en dis… à eux de voir !

  6. Emily says:

    Le vote censitaire ou universel tempéré par le vote plural, comme en Belgique, autrefois, avec la possibilité d’une 4e voix aux élections municipales, pour les pères de famille, n’est pas mauvais en soi. Par exemple, dans une société idéale, d’Ancien Régime, passée ou à venir (!).
    Le problème, dans ce cas-ci, est ailleurs …

  7. labelette says:

    Oui mais…
    Tous les mexicains et arabes « régularisés » par Obama, ne pourront plus voter pour Clinton & co….

    Parce que, si l’américain moyen ne connaît pas bien les bases démocratiques US, c’est encore pire chez les immigrés !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com