Ignace - Fillon en baisse de popularité
Ignace – Fillon en baisse de popularité

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. C’est amusant. Si le premier tour de la primaire de la Droite a sorti Sarkozy, j’ai toujours pensé que le second tour avait sorti Juppé. Car, malgré un pilonnage médiatique honteux pour ce monsieur, il fallait quand même être un journaliste aveugle pour trouver que l’espoir de la France résidait en Juppé.

    Fillon devenait donc le moins mauvais des trois, un genre de candidat par défaut. Sa grande erreur de jugement fut, à mon humble avis, qu’il avait été élu pour son programme. Alors que non : il avait été élu par défaut à la suite d’un double tour qui avait dit « ni Sarko, si Juppé ».

    Quand les gens découvrent son programme (et son impréparation), les choses se gâtent…

  2. Aucun programme ne peut tenir la route sans sortie de l’Euro, de l’Europe (j)maçonnique.
    Tous les candidats qui sont susceptibles de se présenter aujourd’hui sont FM,
    Fillon catholique : Non c’est faux : un catholique est viscéralement contre l’avortement, sans aucune discussion possible.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com