Oligarques vieux style – Mao Tsé Toung

Les socialistes qui, en plus d’organiser le grand remplacement veulent nous le faire payer, ne manquent pas d’imagination. L’impôt à la source ? Voilà une riche idée! Oui enfin, riche, surtout pour ceux qui vont disposer des impôts, c’est-à-dire les oligarques qui nous gouvernent. Après avoir fait mine de baisser les impôts sur le revenu qui avaient été auparavant fortement augmentés, voilà qu’une autre tactique se met en place qui fera d’une pierre deux coups. En effet les contribuables payeront plus et la notion de famille va disparaître… complètement. Il faut bien trouver des fonds pour l’immigration. La société destinée à être remplacée doit financer son remplacement.

Explications:

 

Cas classique. Monsieur et Madame ont deux enfants et travaillent tous les deux. Comme on est dans une méga méchante société paternaliste Monsieur gagne 2000 euros et Madame 1000. Monsieur est cadre et Madame est caissière… (oui faut bien faire du stéréotype pour plaire au pouvoir socialiste actuel, alors je m’applique à fayoter avec constance nos mamamouchis).

La loi simple de simplification simplette du prélèvement à la source vient de passer. Qui prélève-t-on de quoi ? Moi je pense que c’est Madame qui devrait dire à son employeur de lui retenir à la source tous les impôts du ménage…

« NON hurlent les féministes !!! Machisme et exploitation de la femme !!!! et puis quoi encore… c’est vrai ça, Madame gagne deux fois moins et devrait se faire prélever à la source ? Scandaleux !

Je vous l’accorde… alors on fait 50/50 et on demande l’avis du public ? Parce que si Monsieur gagne deux fois plus que Madame… il faut qu’il soit prélevé à due proportion de la différence de salaire …. bon pour de la simplification ça se complique on dirait…

Mais qui va décider et qui va le dire à l’employeur… et du coup l’employeur de Madame va savoir que Monsieur gagne deux fois plus… du coup moi la Madame, je pense que pour sa prochaine augmentation de salaire elle pourra toujours aller se brosser…

Mais attendez un peu, je vous l’ai pas dit, mais Monsieur a hérité de ses parents (c’est un cas assez courant, vu que généralement les gens meurent à la fin et qu’il y a une succession).

Il possède donc l’appartement de ses défunts parents qu’il n’a pas voulu revendre et perçoit donc des revenus locatifs… bon ben son employeur lui retiendra à la source et saura qu’il dispose d’un patrimoine… mais ce n’est pas tout, si ce n’est pas loué l’année suivante… ce sera quand même retenu à la source ?

Même si les loyers n’existent plus ? On vous jurera que non, qu’il faudra du coup faire une déclaration séparée… ha donc on va quand même devoir faire des déclarations ?

Mais attendez un peu, je ne vous ai pas tout dit, il y a aussi cette histoire de gosses et de parts supplémentaires… oulalalalala ça devient drôlement compliqué de retenir les gosses à la source de la part fiscale qui est déjà plafonnée soit dit en passant.

D’où l’idée d’un amendement déposé par les gentils mamamouchis du PS qui vous veulent que du bien et qui ne sont pas du tout idéologue concernant tout simplement la suppression de l’imposition commune !!

La fin de l’imposition commune…

« La famille a beaucoup changé. Aujourd’hui, beaucoup de couples ne mettent plus leur argent en commun. L’imposition commune peut empêcher certaines femmes de reprendre le travail », explique-t-elle. Un tel amendement a déjà été déposé l’an dernier : il n’avait pas été adopté. Cette année, il est soutenu par un plus grand nombre de parlementaires (48 au total). La raison pour laquelle le nombre de soutiens s’accroît est simple, « Je vois mal comment on peut mettre en œuvre le prélèvement à la source tout en gardant une imposition commune. » explique la députée, approuvée par ses soutiens ».

Et voilà comment avec une idée que l’on vend au départ comme étant une simplification on peut accoucher d’une réforme fiscale qui remet en cause fiscalement parlant la notion même de famille puisque dans un tel cas elle disparaît purement et simplement. Fiscalement le foyer fiscal n’existe plus…

Logiquement c’est donc la disparition du quotient familial …

Alors qui va payer la cantine ? A quel prix ? Et les TAP ? Et les centres de loisirs ? Fiche d’impôt du père ou de la mère… pardon, excusez-moi du peu, dans ce monde môôôôderne et de prôôôôgrès (toujours à dire en bêlant), on doit parler de « parent 1 » et de « parent 2 ». Je ne vous parle même pas des aides des comités d’entreprises là encore calculées en fonction des revenus du « foyer ».

La famille ne doit plus exister, supprimons-là au sens fiscal, supprimons l’idée même de foyer ! Nos amis socialistes disent que la famille a changé !! Évidemment qu’elle a changé et il n’y a ni à le combattre ni à s’en réjouir.

Oui, enfin, si la famille a changé, le changement ne s’est pas produit par hasard! il a fallu l’éradication de la religion par la Révolution qui n’en finit pas, le changement subreptice de religion avec Vatican II, la suppression du recours auux racines chrétiennes de la France, la propagande féministe pour mettre les femmes au travail et les enfants à la crèche, les lois sur le divorce de plus en plus facilité, l’encouragement de l’avortement qui tourne à l’obligation avec les dernières réformes, la notion absurde de famille « uniparentale » qui mène tout droit à la polygamie rémunérée par les aides sociales (autant d’épouses, autant de « foyers » uniparentaux et d’aides aux femmes seules), puis le prétendu « mariage pour tous », le droit implicite à l’adoption pour les paires d’homos etc… Si la famille a changé c’est que des mesures ont été mises en place pour la faire changer! Et cela continue à grande allure …

Oui, il y a une chose qui elle n’a pas changé, cette chose c’est que génétiquement par delà le spectre de toutes nos couleurs, de toutes nos religions, ou de toutes nos sexualités nous avons besoin de nous aimer. Il n’y a aucun bonheur possible sans amour. Par définition l’amour est donné (il ne s’achète pas, bien que si on pouvait le vendre on le ferait), et il est donné par « l’autre ».

Encore oui, il y a une autre chose qui elle n’a pas changé. Cette chose c’est que l’Homme avec le grand H est un animal social et sociable. Depuis la nuit des temps ce qui a fait que l’Homme est monté au sommet de la chaîne alimentaire (et qu’accessoirement on ne se fait plus bouffer par les loups) c’est parce que nous avons su mettre en place, comme aucune autre espèce, des stratégies de collaborations (une sociabilisation) qui en agissant en groupe, en famille, puis en clans et en tribus nous a permis d’être plus forts collectivement.

Nous avons besoin d’être ensemble et nous avons besoin d’amour. Il n’y a de bonheur ni dans la solitude absolue ni dans l’absence d’amour (sauf dans le cas de certains mystiques ermites… mais là c’est assez rare vous en conviendrez).

La chronique d’un futur désastre politico-social !

Alors évidemment n’imaginez pas que les impôts vont baisser, vous découvrirez surpris, que chacun doit faire sa propre déclaration, qu’il n’y aura rien de simple ni d’automatique. Et les enfants on les met sur Monsieur uniquement ? Sur Madame ? Ou on les coupe en deux… mais dans tous les cas les impôts payés à l’arrivée ne seront plus du tout les mêmes et il est impossible qu’ils soient les mêmes.

Enfin je suis ahuri que ce gouvernement socialiste veuille faire « travailler » les femmes ! Comme si le travail était un proôôôgrès (toujours à dire en bêlant). Remplacer la femme soumise à son mari par la femme soumise à son patron et peut être encore à son mari, c’est tout de même exiger de la femme une double-soumission ! Si le travail peut libérer, il doit aussi et surtout rester une liberté ! Une femme au foyer, ou un homme au foyer (il y en a de plus en plus) c’est aussi un choix de vie !! Vouloir rendre le travail obligatoire à quelque chose d’hallucinant.

Changer l’homme… le grand projet de ces grands fous qui nous dirigent !

Car elle est là la véritable motivation. Ces grands psychopathes qui nous gouvernent pensent mieux savoir que nous comment nous devons faire pour être heureux.
Alors ils veulent changer l’homme… Le problème c’est que tous les projets qui visent à changer la nature profonde de l’homme sont voués à l’échec et mènent au totalitarisme fut-il de gauche (et les goulags furent créés pour le bien des Russes et de la « révolution »).

Cette imposition à la source va donc se révéler un immense fiasco pour la simple et bonne raison que les postulats sur laquelle elle repose sont erronés, mensongers, absurdes et socialement et économiquement parfaitement contestables.

Il ne s’agit pas d’une réforme de simplification fiscale, mais d’une augmentation d’impôts déguisée mâtinée d’une réforme sociale des esprits… ce n’est évidemment pas du tout la même chose !!!
Alors que l’on sera en année électorale, j’ai comme le sentiment qu’une forte mobilisation des français pourrait avoir très vite raison des velléités de nos mamamouchis.

Enfin, je suis là encore sidéré par l’idéologie et la bêtise. Alors que la crise économique sévit, qu’elle est de plus en plus difficile et que notre Etat est au bord de la faillite, la première des sécurités « sociales » est évidemment accordée par la famille et au sens large la « tribu » ou votre clan (en incluant tous les réseaux d’aides et d’amitié personnels).

En cas de crise la famille et la tribu sont le rempart à la misère, que cela plaise ou non, c’est la réalité. C’est un fait… et ils ne l’ont toujours pas compris. Charles SANNAT : Insolentiae

Il est à craindre au contraire que les grands mamamouchis (=oligarques) ont si bien compris les affres de la déstructuration de la famille, de la société et de la nation, qu’elles représentent leur Grand oeuvre qui ne sera achevé que lorsque les traditions chrétiennes sur lesquelles repose notre civilisation auront été complètement remplacées, corps et biens.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. « Enfin je suis ahuri que ce gouvernement socialiste veuille faire « travailler » les femmes ! Comme si le travail était un proôôôgrès (toujours à dire en bêlant). Remplacer la femme soumise à son mari par la femme soumise à son patron et peut être encore à son mari, c’est tout de même exiger de la femme une double-soumission ! Si le travail peut libérer, il doit aussi et surtout rester une liberté ! Une femme au foyer, ou un homme au foyer (il y en a de plus en plus) c’est aussi un choix de vie !! Vouloir rendre le travail obligatoire à quelque chose d’hallucinant. »

    C’est pourquoi il faut promouvoir les mesures que prône le Réseau Salariat, à savoir, pour les principales, l’instauration d’un salaire à vie financé par la socialisation de la totalité du PIB (actuellement 40 % du PIB est volé par ces parasites que sont les propriétaires lucratifs) et de la copropriété d’usage des entreprises. Je vous invite à visionner cette excellente vidéo-documentaire : http://www.reseau-salariat.info/1ef534b7d365a5b978e3632066681102?lang=fr

  2. Merci pour cet article très clair.

    Je l’ai ajouté à mon PSI : http://paul-stephanie.fr/PSI/

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com