prison-MPI

Le quotidien italien Il Giornale vient de faire des révélations effrayantes. Citant des sources du ministère de l’Intérieur, le journal annonce que le gouvernement serait prêt à prendre des mesures drastiques contre les citoyens qui s’opposent à la réquisition de biens immobiliers pour les migrants. 

Selon les informations publiées par Il Giornale, les services secrets italiens ont alerté le gouvernement au sujet de la probabilité de réactions violentes de citoyens italiens en cas de réquisitions de propriétés privées envisagées par certains ministres.

Selon l’avis des services secrets, vu la réticence des Italiens à coopérer à un tel scénario, des milliers de policiers et de militaires devront être déployés pour briser la contestation.

Le ministère de la Justice travaillerait même à la mise en place de tribunaux d’exception et à la menace d’emprisonnement pour ceux qui s’opposeront au plan du ministère de l’Intérieur.

La situation est d’autant plus folle que, selon les sources de Il Giornale, les propriétaires ne seront pas payés pour leurs biens réquisitionnés. Le ministère de l’Intérieur n’a pas les fonds nécessaires pour indemniser les propriétaires, tous les budgets pour l’accueil des migrants étant déjà affectés aux centres gérés par des coopératives et des associations. En théorie, le propriétaire pourra intenter une action en justice pour obtenir une indemnisation, mais la procédure en justice sera longue et incertaine.

La réquisition serait «temporaire», mais pourrait se transformer en expropriation définitive dans le cas où le propriétaire se serait opposé par la force à la réquisition.

Selon certains fonctionnaires du ministère de l’Intérieur, le régime de réquisitions commencerait à Pescara, une ville qui deviendrait une sorte de test pour le reste de l’Italie. 

Ceci confirme bien qu’il s’agit d’un plan d’immigration de grand remplacement appliqué par des gouvernements européens prêts à basculer dans un impitoyable totalitarisme.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Anagramme pic et pic et colegram says:

    La ville de Pescara qui porte bien son nom :
    – Rapaces
    Son nom , Il le signe à la pointe de la Fourche .

  2. Patricia says:

    Ce scénario ne m’étonne pas. C’est la suite logique pour aboutir au grand remplacement des Populations autochtones et légitimes des Pays d’Europe…
    Pour ma part, j’ai intégré le fait que le gouvernement mondial veut éradiquer toutes les traces de la civilisation chrétienne, car c’est le dernier rempart contre la mise en place définitive de leur plan et idéologie.

    Et puis, il y a des prémices : en Allemagne et en Suède, et il me semble aussi en Belgique, des gens ont été obligés de laisser leur appartement aux envahisseurs… et il était question aussi, éventuellement, de confiscation des maisons secondaires pour y loger les « migrants. »
    Cela n’a peut-être pas de rapport direct, mais il faut savoir qu’en France des gens ont vu leur bien envahi par des squatters et soutenus par des élus…
    En Bretagne, il y a eu le cas de Mme Yvonne à Rennes. Il y a eut aussi, en Normandie, une famille de condition modeste qui a eut la surprise de constater que leur petite maison familiale de vacances (de plusieurs générations) était occupée par des étrangers. Ce fut également le cas pour un vieux Monsieur, qui après une opération et un séjour en maison de repos, n’a pas pu rentrer dans sa petite maison ni récupérer aucun des ses biens (photos de famille d’une vie, etc)
    Il s’agit de la loi Dalot, si je me souviens bien!
    Même si cela n’a pas de rapport direct, il me semble qu’il faut néanmoins le savoir : des appartements et des maisons privées sont en ce moment occupées par des gens avec le soutien de lois iniques… et des élus complices.
    Il faut beaucoup de temps pour que les gens puissent récupérer leur logement, via le tribunal, tandis que pour les envahisseurs, il ne leur faut que 48 Heures pour s’établir légalement et afficher le texte de loi sur la porte.
    Ceci veut dire qu’il n’y a qu’un pas pour que de « nouvelles lois » soient votées pour élargir les réquisitions et les obligations « d’accueillir » chez soi toute la vermine du monde, en toute légalité… sinon ce sera l’expulsion des récalcitrants + amendes. Cela s’est déjà vu dans l’Histoire, ne l’oubliez pas ; en France, comme en Russie du temps de l’URSS.
    Il n’y a pas de quoi s’étonner puisque nous sommes dans une dictature mondiale.

  3. Une petite remarque : ils disent toujours que c’est du Temporaire ?!?!
    On prend votre Maison temporairement !
    On vous file quelque que migrants temporairement !
    Ce centre sera là temporairement !

    OUI d’accord ET après où vont tous ces pourritures ?!?!?

  4. Philibert says:

    Et évidemment ils ont fiché toute la population pour certainement ne pas envoyer de migrants chez des gauchistes qui se retrouveraient mécontents d’être délogés et à qui cela pourrait ouvrir les yeux…

  5. Mustapha KEMAL a tout juste fait pire en massacrant les propriétaires mais ce fut aussi pour installer des Russes à la place des ARMENIENS dans leurs maisons devenues vides ! L’UE suit donc ATATURK en spoliant les Italiens de leurs propriétés. Les victimes vont-elles mourir de froid dehors ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com