Entre pays réel et pays virtuel le fossé se creuse jour après jour.

Le gouvernement italien demande aux régions et aux communes de trouver 50 000 places de plus pour les migrants. Certaines régions regimbent dont celle du Trévise, gouvernée par la Ligue du Nord qui refuse d’obtempérer.

L’État, démocratique il va s’en dire, passe alors à la manière forte : « Si vous continuez à dire non nous devrons réquisitionner les maisons vides, propriétés de particuliers. »

Face à cette ultimatum du ministère de l’Intérieur, collaborationniste du grand remplacement, les léguistes ne se laissent pas intimider : « Que cela soit clair que si cette idée d’attenter à la propriété privée se confirme nous nous interposerons entre le gouvernement et les citadins. Nous le ferons quoi qu’il en coûte. » « Dans le cas où cette menace n’est pas une boutade, souligne Giovanni da Re, secrétaire de la Ligue Vénète, nous serons prêt à relever les provocations. »

Bras de fer donc avec le préfet du Trévise qui vient de transformer un ancien couvent en centre d’accueil et qui explique qu’il ne s’agit pas « de menaces mais de demandes de collaboration. »

Collaboration ! Terme certainement le plus approprié pour définir la politique félonne du gouvernement italien qui œuvre, inlassablement, au grand remplacement européen. Auquel résistent encore, courageusement, des hommes et des femmes dans tous les pays d’Europe.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. ALIENOR says:

    se souviennent plus les collabos comment a fini mussolini ?

  2. Comme JMLP l’a dit, et que cela se réalise : qu’ils prennent d’assault le vatican pour aller croûter chez François, seins paire de collabos.

  3. Réquisitions qui nous rappellent celles des socialistes Allemands en 39-45, « les heures les plus sombres de notre histoire ».

    C’est drôle comme tout le monde a oublié le pacte Socialo-Communiste, par sophisme qualifié de Germano-Soviétique.

    Un très bon livre à lire ou à conseiller histoire de remettre les pendules à l’heure à la gauche :
    « Un paradoxe français : Antiracistes dans la Collaboration, antisémites dans la Résistance  » (de Simon Epstein)

    Marcel Cachin le grand député communiste et collabo, patron de l’humanité, n’aurai pas renié ces réquisitions.

    Une vieille habitude de gauche que de collaborer avec l’occupant !

  4. fatigara says:

    L’homme oublie qu’il oublie ! C’est d’ailleurs la seule chose qu’il n’oublie pas, c’est d’oublier.Mais à un certain degré, cela s’appelle la maladie d’Alzheimer. Tous ceux qui la connaissent savent très bien qu’elle ne permet pas de sen sortir.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com