Le pouvoir ukrainien a ordonné de fermer les écluses du canal de Crimée du Nord qui fournit à la péninsule jusqu’à 85% de l’eau utilisée en agriculture, alors que la région est à jour dans ses paiements. Cela risque de compromettre la récolte des fruits et légumes en Crimée ce qui porterait le préjudice se chiffrant à quelque 5 milliards de dollars à l’agriculture de la péninsule.
Les autorités de Crimée ont annoncé avoir contacté des entreprises russes pour procéder à l’étude des couches aquifères et promettent que le problème sera rapidement résolu.

Aujourd’hui les autorités de Crimée et les pouvoirs à Moscou étudient des projets de construction d’usines de dessalage de l’eau de mer, de forage de nouveaux puits et de construction d’un conduit reliant la région russe de Kouban à la Crimée par le détroit de Kertch. Cela pourrait priver le pouvoir ukrainien de ressources monétaires dont il aurait pourtant bien besoin.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Pingback: Kiev cherche à dessécher les terres de Crimée | raimanet

  2. Et personne ne bouge dans cet « EUROSTATE » de m….
    Ce serait l’inverse , la terre entière monterait aux créneaux en criant au génocide contre KIEV

  3. Pingback: 17 Mai 2014 | conflitmondial

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com