Le pouvoir ukrainien a ordonné de fermer les écluses du canal de Crimée du Nord qui fournit à la péninsule jusqu’à 85% de l’eau utilisée en agriculture, alors que la région est à jour dans ses paiements. Cela risque de compromettre la récolte des fruits et légumes en Crimée ce qui porterait le préjudice se chiffrant à quelque 5 milliards de dollars à l’agriculture de la péninsule.
Les autorités de Crimée ont annoncé avoir contacté des entreprises russes pour procéder à l’étude des couches aquifères et promettent que le problème sera rapidement résolu.

Aujourd’hui les autorités de Crimée et les pouvoirs à Moscou étudient des projets de construction d’usines de dessalage de l’eau de mer, de forage de nouveaux puits et de construction d’un conduit reliant la région russe de Kouban à la Crimée par le détroit de Kertch. Cela pourrait priver le pouvoir ukrainien de ressources monétaires dont il aurait pourtant bien besoin.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

54 % 18 490 € manquants

Il nous manque 18 490 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :