Cavalerie-belge-au-fil-des-siècles

Cet ouvrage est un travail collectif. Les rédacteurs sont tous officiers de la cavalerie blindée belge. Ensemble, ils retracent quatre siècles de cavalerie, dont près de la moitié au service d’une Belgique indépendante.

Les Belges ont un riche passé militaire, même si beaucoup l’ignorent. Bien avant l’indépendance en 1830, de nombreux Belges s’illustrèrent sur la plupart des champs de bataille d’Europe, et y acquirent une gloire non usurpée, au service de l’Autriche, de la France ou du Royaume-Uni des Pays-Bas. Et puis, après l’indépendance de la Belgique, la cavalerie fut bien présente lors des trois invasions que connut ce royaume en un peu plus d’un siècle.

Nous suivons donc les dragons belges au service de l’Autriche, cavalerie légère armée d’un sabre, d’un mousqueton et d’un pistolet d’arçon, les chevaux-légers belges au service de l’Empereur Napoléon, les carabiniers belges à Waterloo, les hussards belges au service des Pays-Bas. Puis, après 1830 et l’indépendance de la Belgique, vient la création des régiments belges de chasseurs à cheval, de lanciers et de cuirassiers, suivis des guides. On retrouve des cavaliers belges se battre aux côtés des Français en Algérie et être félicités par le Duc d’Orléans, puis plus tard au Mexique, avec l’Empereur Maximilien dont l’épouse était belge, sans oublier l’épopée des zouaves pontificaux. La cavalerie belge s’illustre ensuite lors de la Première guerre mondiale. Les auteurs nous entraînent dans les balbutiements de sa motorisation. L’épopée du Corps expéditionnaire belge des auto-canons-mitrailleuses et de sa traversée de la Russie constitue l’une des pages les plus mémorables de cette histoire de la cavalerie belge. Ce livre nous montre ensuite l’évolution de la cavalerie vers l’utilisation de véhicules motorisés et blindés durant le second conflit mondial, et enfin comment de 1946 à nos jours, elle est passée de la roue à la chenille pour revenir à la roue.

Cet album est une réussite et ravira tous les passionnés d’histoire militaire. Sa riche iconographie fera les délices des lecteurs.

La cavalerie belge au fil des siècles, Willy Brabant, Paul Hoeck, Jean Paul Warnauts, Jo Deleers, Jean-Pierre Guérin et Xavier Bara, éditions du Perron, 256 pages, 40 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. ddaflon says:

    N’oublions pas de mentionner une invention 100% belge:
    La friteuse blindée tout terrain, qui permet au combattant belge du front d’avoir toujours ses précieuses frittes à portée de main, élément indispensable au maintient de son moral élevé.

  2. anagramme pic et pic et colegram says:

    @ddaflon,
    Hi hi hi !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com