En visite à l’université Roma Tre, le pape François a parlé aux étudiants non du Christ, de religion catholique, de vie chrétienne, mais d’immigration, d’intégration, de terrorisme international…  et autres problèmes sociaux.

Au cours d’un échange avec ces jeunes où il a, sans complexe, fustigé les universités où « on enseigne une ligne de pensée unique, une ligne idéologique,» il a ressorti son éternel discours pro-migrants conventionnel, stéréotypé, politiquement correct, bien dans la ligne… de la pensée unique immigrationniste et mondialiste actuelle. Cette idéologie melting-pot, multi-ethnique, multi-confessionnelle transpirait par toutes les paroles prononcées. Mais il a été plus loin encore. Porté par son élan amoureux envers les pauvres migrants, « personnes exploitées » par les occidentaux, Jorge Maria Bergoglio a proféré des énormités sur l’islam et les terroristes islamistes, victimes avant d‘être bourreaux, qui plus est parfaitement outrageantes pour les vrais Belges…

La position du pape sur les migrants, vrais clandestins, est claire depuis longtemps, assurée et sans appel. Si El Papa argentin n’assume décidément pas sa charge apostolique de défenseur de la foi, il adopte en revanche fréquemment la posture du cacique infaillible, le rôle de l’Expert (avec un grand E) ès-migration et de géo-politicien au jugement souverain :

« Les migrations ne sont pas un danger, a-t-il rabâché devant les étudiants et la presse. L’Europe a été faite d’invasions, de migrations et elle a été faite artisanalement ainsi. Les migrations ne sont pas un danger mais un défi pour grandir. »

« C’est important, a-t-il continué, toujours sûr de lui et de sa pensée correcte, de bien penser le problème des migrants aujourd’hui où se produit un phénomène si fort : pensons à l’Afrique et au Moyen-Orient par rapport à l’Europe. Le dire ce n’est pas faire de la politique de division : il y a la guerre et ils fuient la guerre, il y a la faim et ils fuient la faim. Mais quelle serait la solution idéale ? Qu’il n’y ait pas de guerres ni de faim. Qu’il y ait la paix et qu’il y ait des investissements en ces lieux pour que les habitants aient des ressources et puissent gagner leur vie. Mais attention : il y a une culture qui fait souffrir, c’est le fait d’être des personnes exploitées. Nous, en général, nous allons là-bas pour les exploiter. Il ne faut pas exploiter. Ne faisons pas les puissants qui vont exploiter. Ils ont faim parce qu’ils n’ont pas de travail et ils n’ont pas de travail parce que nous sommes allés les exploiter. »

Et par-dessus le marché nous continuons à les exploiter ici-aussi, sous-entend-il également! La pénitence infligée par El papa aux mécréants d’Européens se résume tout simplement en : accepter l’invasion sourire aux lèvres et ouvrez grandes les portes de vos nations ! Que tous les occidentaux fassent donc leur « mea culpa », ils sont les premiers responsables, dixit François, des problèmes africains, orientaux, asiatiques, latinos, martiens, etc. qui causent l’invasion… Colonisation, décolonisation, exploitation, et vice-versa,  les Occidentaux n’ont rien fait de bon nulle part. Chou-chou des médias comme Emmanuel et même discours culpabilisant, François, c’est le Macron du Vatican !

Mais cette séance d’auto-culpabilisation de l’Europe par un latino-américain d’origine italienne à des jeunes impressionnables et malléables, ne s’arrête pas là. Le procès stalinien n’est pas terminé : l’acte d’accusation des Européens s’allonge au fur et à mesure de la conversation à sens unique et la déresponsabilisation des immigrés musulmans s’affine :

« Les jeunes qui ont fait le massacre de Zaventem (l’aéroport de Bruxelles, ndlr) étaient Belges : nés en Belgique, immigrés de la seconde génération, marginalisés et non intégrés. »

Qu’on le sache : ce sont donc des Belges, leur carte d’identité fait foi, qui ont commis l’attentat de Bruxelles, ne cherchons pas à accuser d’autres peuples, d’autres cultures, une religion spécifique… François ne se demande même pas si ces jeunes musulmans avaient envie de s’intégrer, de s’assimiler aux vrais Belges, ou s’ils ne préféraient pas rester entre eux avec leurs mosquées, leur charia, leur niqab et leur nourriture halal avant d’être assez nombreux pour nous coloniser.  Non c’est la faute à l’Europe, un point c’est tout ! Discours simpliste pour public simpliste.

Le réquisitoire contre l’Europe se poursuit, François étant un procureur implacable : ces jeunes étaient au chômage, c’est pourquoi, forcément, ils sont devenus des terroristes ! Encore la faute à l’Europe qui n’offre pas de travail à ces pauvres mahométans.

« Quand il existe une liquidité de l’économie, il n’y a pas de travail concret. «Comment peut-on penser que dans notre chère Europe les pays développés aient un aussi fort taux de chômage des jeunes ?» « Cette liquidité de l’économie détruit le concept concret du travail et porte atteinte à la culture du travail, parce qu’on ne peut pas travailler. »

Cela pousse les jeunes a-t-il affirmé vers « les drogues ou le suicide ». Ou alors « vers le terrorisme ». La boucle est bouclée : le terrorisme c’est la faute au chômage et à l’Europe… Quant au portrait type du terroriste modèle brossé par El Pape des pauvres : Belge et chômeur longue durée !

Le pape François, imprégné de culture marxiste, lit les événements et l’actualité sous le prisme matérialiste : tous les problèmes existentiels se résolvent par le travail et tout s’explique par l’économie. Rien de plus faux : la radicalisation, le suicide, l’addiction aux drogues, ces fléaux qui touchent les jeunes générations, et aussi les moins jeunes, ont leur fondement, non dans le manque de travail même si cela peut être une cause seconde, mais principalement dans la culture moderne occidentale nihiliste, hédoniste, individualiste qui a imposé un modèle de vie déspiritualisé et matérialiste, qui a précipité la déchristianisation des peuples et des nations et interdit toute vraie évangélisation des populations païennes et infidèles, sous couvert de liberté religieuse et de respect, tient donc, des identités allogènes…

Quant au message final de François, il est tout aussi sournois et inexact envers les catholiques que sa litanie accusatoire envers l’Europe, avec en prime un laïus sur la montée de l’intolérance et de la xénophobie, suivez mon regard :

« Aucun peuple n’est criminel, et aucune religion n’est terroriste. Il n’existe pas de terrorisme chrétien, il n’existe pas de terrorisme juif et il n’existe pas de terrorisme islamique. Ils n’existent pas. Aucun peuple n’est criminel ou narco-trafiquant ou violent. Il y a des personnes fondamentalistes et violents dans tous les peuples et dans toutes les religions qui se renforcent avec les générations intolérantes et se nourrissent de la haine et de la xénophobie. »,

S’il n’existe pas de terrorisme chrétien, il existe bel et bien un terrorisme islamique, issu du Coran, né dans les sables des déserts d’Arabie, ces derniers mois ensanglantés de persécutions et d’attentats meurtriers en Europe et en terre d’Orient en sont la preuve éclatante. Si l’Évangile a vocation à conquérir toutes les âmes par la charité, l’islam a vocation à l’universalité par la conquête à la pointe du cimeterre, depuis 1500 ans. Il existe une internationale islamique en 2017 aussi tyrannique, despotique, révolutionnaire, apatride, universaliste que l’internationale socialiste des communistes léninistes de 1917 ! Deux faces d’une même médaille diabolique.

Mais dire cela c’est aller à l’encontre de l’œcuménisme actuel, c’est remettre en cause les concepts progressistes et modernistes d’égalité et de bonté de toutes les religions, c’est mettre un frein aux rencontres inter-religieuses destinées à promouvoir une paix mondiale sans Dieu… Pas possible pour François ! L’illusion sur la gentillesse de l’islam est préférable à la triste réalité sur sa méchanceté… Les terroristes de Bruxelles étaient Belges, basta, le pape vous le dit !  La soumission de certains esprits romains à la religion du Coran est déjà faite….

Francesca de Villasmundo

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

18 commentaires

  1. Etienne says:

    S’il n’est pas dérangé de la cafetière… Ou alors, il avait bu avant de venir…

    Sans quoi ce pape serait un propagandiste fondamentaliste !
    Fondamentaliste ? Parfaitement.
    Il est fana. du radotage approximatif, des simplifications grossières et répétitives.

    Que le bon Dieu veuille le convertir. Ou qu’Il nous en libère. Le plus tôt sera le mieux.

  2. Renard066 says:

    Réveil français Bravo Marine tu as raison la république française est en danger et nos valeurs HONTE à L’EUROPE et aux DIKTATS et HONTE à HOLLANDE et ce gouvernement et cette pensèe unique umps . Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017 .

  3. Raiford says:

    Le vrai pape est toujours Benoit XVI que l’on a contraint à démissionner sous prétexte de maladie imaginaire.
    La contrainte frappe de nullité sa démission.

    • Curieux que l’intéressé ne l’ai jamais évoqué.

    • Vous véhiculez des fake news. Quelles qu’aient pu être les contraintes – et encore faudrait-il les prouver ! –, Benoît XVI a bel et bien déclaré sa démission de sa propre volonté en bonne et due forme, et il s’agit là de nouveau d’un cardinal Ratzinger, mais cette fois habillé en blanc, comme le père Lefebvre quand il était missionnaire en Afrique. (Seulement, il ne s’agit pas de l’Afrique.) À part cela, François ne porte pas les souliers rouges de son prédécesseur, n’habite pas les appartements papaux et ne rédige pas ses documents en latin.

  4. Pauvre Pape, que dire ? Il ferait un très bon travail en remettant de l’ordre dans les écrits (A.T. & N.T.) qui au fil des siècles ont été modifiés, arrangés, faussés pour mieux contrôler les consciences au lieu de faire de la géopolitique qui ne lui convient pas.

    • Etienne says:

      Qu’il ne touche ni à l’un (A.T.) ni à l’autre (N.T.) : il n’a ni les capacités techniques ni les capacités morales pour un travail d’exégèse.
      C’est un doctrinaire séducteur, nombriliste et bavard. Rien de bien pesant à tirer d’un type pareil.

  5. Nicodème says:

    Ne financez pus l’Eglise romaine , n’allez plus ds ses églises , n’ayez plus aucun rapport avec des clercs loyaux à Borboglio ! Votez avec vos pieds !!

  6. Gauthier says:

    « Aujourd’hui, il y a une tendance marquée chez beaucoup de ministres de l’Évangile à promouvoir leur propre « culte de la personnalité », en devenant des amuseurs cléricaux, laissant Jésus et Son Nom sacré pratiquement étouffé par le narcissisme. La tentation ne s’arrête pas aux prêtres ordinaires. De plus en plus nous entendons des discours de prélats de haut rang où le nom de Jésus n’est jamais mentionné. Pendant sa visite aux USA, le pape François s’est adressé au Congrès, aux Nations Unies, à l’Independance Hall, et le nom de Jésus n’a pas été entendu une seule fois dans les 8000 mots de ses trois discours »

    http://www.france-catholique.fr/Une-tentation-le-culte-de-la.html

  7. Des informations capitales sur les usuriers multi-milliardaires satanistes sont contenues dans le livre du Commander William Carr « Des Pions sur l’Echiquier ». Ce livre écrit en 1955 prévoit l’instauration de la dictature satanique du Nouvel Ordre Mondial.

    Un patriote informé en vaut mille !

    « Des Pions sur l’Échiquier » du Commander William Carr (pdf et vidéos)

    http://imposture-bibliotheque-de-combat.over-blog.com/des-pions-sur-l-echiquier-de-william-carr-pdf-lien.html

  8. Bergoglio est un Melanchon en soutane!

  9. Sanfard says:

    @ Jean
    Je possède ce livre que j’ai bien sûr lu et je confirme vos appréciations.

    D’autre part voici un lien d’actualité pour connaître la personnalité perverse de Bergoglio :
    http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/du-cardinal-bergoglio-au-pape-franois.php
    (pour les autres articles cliquer en haut sur « Actualité)

    Un « roman » tiré de la réalité est aussi très instructif sur les méthodes corrompues au Vatican (livre écrit avant 1999 date du décès de l’auteur, il faut lire ce livre très surprenant, c’est le moins qu’on puisse dire !

    « La Maison battue par les vents » de Malachi Martin Editions ESR

  10. Tout au long de l’histoire, les papes et leurs sbires n’ont prêché que pour leur intérêts en massacrant, usurpant, racontant des balivernes et cachant la vérité pour mieux asservir les croyants. Ce qui à fait leur fortune! Le vatican est la plus grande escroquerie politico-sectaire!A mon avis le seul qui n’ était pas a sa place et que je respecte est Jean vingt trois, « curieuse sa mort rapide »!!!

    • et celle de Jean-Paul 1er ?

    • benorun974 says:

      Bin voyons toujours la même rengaine protestante sur l’Eglise Catholique, heureusement que vous et Luther êtes là pour nous éclairer.
      Jean XXIII, FM et instigateur de Vatican 2.
      Retournez dans votre loge Mr Salvador….

  11. À l’adresse de ce Pape…..je pense que sa place est à Cuba…..
    Il livre l’Europe aux islamistes……et dire que Rome est le centre de l’Eglise catholique….
    C’est tout simplement pathologique….

  12. « l’Expert (avec un grand E) ès-migration »
    -ès-lettres : en les lettres
    -ès sciences : en les sciences
    alors:
    -ès migrations, p. ex. licencié-ès-migrations

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com