ambassade-us-gay-esp-jamescostos-michaelsmith

Espagne – Une singulière réception « privée » a été offerte à une centaine d’invités de James Costos, l’ambassadeur des Etats-Unis en Espagne, et de son « mari » le décorateur Michael Smith.
« Pour une fois, tous les homosexuels pouvaient s’afficher avec leur partenaire » lors de cette grande fête « gay-friendly » organisée le 27 septembre dernier pour célébrer l’anniversaire de sa présence en Espagne.

ambassadeur-us-esp-drapeau-lgbt

photo : l’ambassadeur US hisse les couleurs LGBT sous le drapeau des Etats-Unis

tweet-ambassade-us-gay

« Comme le rêve d’Oscar Wilde « , commentait Eduardo Lopez Collazo, directeur scientifique de l’IdiPAZ et homosexuel notoire.
Parmi la centaine d’invités de la résidence madrilène de l’ambassadeur US, on trouvait des personnages peu habituels dans une réception diplomatique, comme les chanteurs Alaska (icône de la communauté hispanique LGBT) et Miguel Bosé (qui se définissait « pansexuel » lors d’un entretien pour Gay Tv), l’actrice Amaia Salamanca (soutien de la gay pride ibérique) et le comédien Javier Cámara (vedette des festivals de films LGBT), l’écrivain notoirement homosexuel Boris Izaguirre, …

Il y avait également là l’homme d’affaires gay Jesus Encinar (immobilier), le propriétaire de galerie Topacio Fresh, Francisco Polo, créateur de la plateforme change.org, le journaliste Paco Thomas ou le metteur en scène José Martret, mais les politiciens et les diplomates ont brillé par leur absence.
Dans les salles de réception, baignés par une lumière rose, les invités se sont croisés et ont fait des « selfies » avec les marines en uniforme.

fiesta-gay-ambassade-us-Alaska-marines

photo : l’icône LGBT Alaska entre deux Marines

« C’était une ambiance très cool, très New York», a noté un invité sur les réseaux sociaux.

La prestation d’un groupe musical appelé Dvicio (cela ne s’invente pas) était l’un des moments attendus de la soirée.
« Tout le monde s’est mélangé. Ils étaient vraiment très proches des invités, sans pour autant perdre les formes, bien sûr« , a déclaré un participant à propos de l’ambassadeur et de son « mari ».

fiesta-ambassade-us-pdt-lgbt-espagne

photo : l’ambassadeur US James Costos et Paco Ramirez, président de la confédération LGBT Colegas, lors de la réception

Sur son profil Instagram, l’ambassadeur James Costos a remercié ses «nouveaux amis espagnols » de leurs efforts pour soutenir les liens entre les Etats-Unis et l’Espagne tandis que sa moitié, Michael Smith, montrait des photos d’une fête qui risque de devenir l’un des événements les plus attendus de la communauté LGBT espagnole. Et, comme ils disent, « ce n’était pas seulement une partie de plaisir où nous avons dansé et bu. Au-delà des conversations frivoles, la soirée a également servi à établir des contacts.« 

ambassadeur-us-assoc-lgbt

photo : l’ambassadeur US James Costos en visite au stand de l’International Gay & Lesbian Travel Association

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. et encore un ambassadeur US qui s’affiche avec son chéri et qui fait sa fiesta gay en pays (ex?)catholique (après l’autriche, cf medias presse info 6 août… »Dan Baer, ambassadeur auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, a annoncé sur Twitter qu’il «s’est marié» avec Brian Walsh à Vienne, en Autriche. Le président du lobby LGBT Human Rights Campaign. Tchad Griffin était invité à la cérémonie, ainsi que 160 autres personnes.)…

    ça c’est du diplomatique, coco !!!
    chez james costos, ce n’est pas jojo non plus 🙂 !!!!
    c’est à se demander vraiment si quand on examine les dossiers des postulants, on fait primer ce genre de « + » dans le CV….
    bon. reste la destination.
    après l’autriche et l’espagne, pourquoi ne pas envisager de poursuivre la diplomatie et la fête en Lybie, en tunisie, aux emirats, en arabie saoudite, voire en russie ????
    j’attends la saison 2 des aventures de james et michael: « costos à tripoli », ou « james et michael face aux homophobes russes »…
    😉

  2. Autriche, Espagne, pourquoi se cantonnent-ils à la vieille Europe, qui n’offre plus aucun intérêt?
    Ils devraient s’afficher dans les pays d’avenir que sont le Qatar, l’Arabie Saoudite, … Là au moins, cela aurait du panache!

    • C.B ,

      Mais pourquoi s’afficher dans des pays musulmans alors que l’homosexualité virile y est immensément pratiquée et n’a pas besoin de s’afficher sur la place publique comme c’est le cas dans les pays d’obédience chrétienne ?
      N’importe quel mususulman, tout comme n’importe quel homme, est est bi-sexuel par nature, seulement celui-ci, tout comme moi-même, n’a pas besoin de se balader dans les rues avec un bandeau informatif à propos de la liberté régnant à l’avant ou l’arrière de son slip. Car nous ne tolérons absolument pas d’être étiquetés en tant que marchandises de consommation. Là où beaucoup, même énormément, de femmes font tout (et même pire)pour être consommées ; les jeunes, les vieilles, toutes veulent séduire les hommes à outrance avec des artifices indécents. Ceci n’existe pas entre les hommes hétérosexuels qui s’apprécient mutuellement sans artifices et sont pourtant portés à des plaisirs sexuels mutuels et discrets.
      L’hyperféminisation mortifère de la société occidentale signe sa fin !!! Eve et le féminisme primaire triomphent en faisant chuter la civilisation. Un triomphe diabolique.

      Vous saisissez la très grande différence ?

  3. Ces exibitions mondaines fortement médiatisées, cet étalage se voulant provocateur, n’entameront pas la véritable fraternité virile qui ne s’encombre pas de sensibleries démonstratives et autres finasseries.

    Quel mâle, jeune ou vieux, n’a-t-il pas eu à un moment donné une admiration, une passion pour un autre de ses semblables, d’un point de vue amical et parfois si intensément qu’elle pouvait déboucher sur la volonté commune d’un plaisir sensuel partagé en miroir ?

    Ce fait existe naturellement dans toutes les Cultures et Civilisations d’hier et d’aujourd’hui.

    Aucun dogme moralisateur ne saurait restreindre l’élan de la force créative qui est naturellement en l’homme et son besoin d’émettre manifestement sa virilité qui, comme le céleste Soleil, est quotidienne.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com