taubira-MPILa France de Christianne Taubira est-elle réellement celle de Voltaire ?

La question mérite d’être posée, puisque la garde des sceaux semble louer la France de Voltaire. Voltaire ? Un nom beaucoup appelé, mais une pensée si peu réellement connue.

Un lecteur a envoyé quelques extraits de la pensée voltairienne. Éloquent, Madame Taubira !

Naturellement, MPI ne partage en aucun cas la pensée destructrice, raciste et anti-humaine de Voltaire.

Thèses de Voltaire : Essai sur les Mœurs et l’esprit des Nations (1756)

1 – L’enseignement chrétien est fondé sur des erreurs. Ainsi, l’idée que tous les hommes sont issus d’un même père et d’une même mère, Adam et Eve, est fausse. Les races humaines n’ont rien à voir entre elles. Elles ont des origines différentes.

2 – La religion chrétienne est mauvaise dès le départ. En effet, elle prolonge la religion juive, qui est celle d’une nation odieuse et ennemie du genre humain. La religion chrétienne a hérité des tares du judaïsme.

==========

Sur les races

« Des différentes races d’hommes

Ce qui est plus intéressant pour nous, c’est la différence sensible des espèces d’hommes qui peuplent les quatre parties connues de notre monde.

Il n’est permis qu’à un aveugle de douter que les blancs, les nègres, les Albinos, les Hottentots, les Lappons, les Chinois, les Américains soient des races entièrement différentes.

Il n’y a point de voyageur instruit qui, en passant par Leyde, n’ait vu une partie du reticulum mucosum d’un Nègre disséqué par le célèbre Ruysch. Tout le reste de cette membrane fut transporté par Pierre-le-Grand dans le cabinet des raretés, à Petersbourg. Cette membrane est noire, et c’est elle qui communique aux Nègres cette noirceur inhérente qu’ils ne perdent que dans les maladies qui peuvent déchirer ce tissu, et permettre à la graisse, échappée de ses cellules, de faire des tâches blanches sous la peau.

Leurs yeux ronds, leur nez épaté, leurs lèvres toujours grosses, leurs oreilles différemment figurées, la laine de leur tête, la mesure même de leur intelligence, mettent entre eux et les autres espèces d’hommes des différences prodigieuses. Et ce qui démontre qu’ils ne doivent point cette différence à leur climat, c’est que des nègres et des négresses transportés dans les pays les plus froids y produisent toujours des animaux de leur espèce, et que les mulâtres ne sont qu’une race bâtarde d’un noir et d’une blanche, ou d’un blanc et d’une noire.

Les Albinos sont, à la vérité, une nation très petite et très rare ; ils habitent au milieu de l’Afrique : leur faiblesse ne leur permet guère de s’écarter des cavernes où ils demeurent ; Cependant les Nègres en attrapent quelquefois, et nous les achetons d’eux par curiosité. Prétendre que ce sont des Nègres nains, dont une espèce de lèpre a blanchi la peau, c’est comme si l’on disait que les noirs eux-mêmes sont des blancs que la lèpre a noircis. Un Albinos ne ressemble pas plus à un Nègre de Guinée qu’à un Anglais ou à un Espagnol. Leur blancheur n’est pas la nôtre : rien d’incarnat, nul mélange de blanc et de brun ; c’est une couleur de linge ou plutôt de cire blanchie ; leurs cheveux, leurs sourcils, sont de la plus belle et de la plus douce soie ; leurs yeux ne ressemblent en rien à ceux des autres hommes, mais ils approchent beaucoup des yeux de perdrix. Ils ressemblent aux Lappons par la taille, à aucune nation par la tête, puisqu’ils ont une autre chevelure, d’autres yeux, d’autres oreilles; et ils n’ont d’homme que la stature du corps, avec la faculté de la parole et de la pensée dans un degré très éloigné du nôtre. Tels sont ceux que j’ai vus et examinés.  »
(Tome 1, pages 6 à 8) »

========

« Les Samoïèdes, les Lappons, les habitants du nord de la Sibérie, ceux du Kamshatka, sont encore moins avancés que les peuples de l’Amérique. La plupart des Nègres, tous les Cafres, sont plongés dans la même stupidité, et y croupiront longtemps. »
(Tome 1, page 11)

========

A propos des Tziganes :

 » Il y avait alors une petite nation, aussi vagabonde, aussi méprisée que les Juifs, et adonnée à une autre espèce de rapine ; c’était un ramas de gens inconnus, qu’on nommait Bohèmes en France, et ailleurs Egyptiens, Giptes ou Gipsis, ou Syriens (…). Cette race a commencé à disparaître de la face de la terre depuis que, dans nos derniers temps, les hommes ont été désinfatués des sortilèges, des talismans, des prédictions et des possessions. »
(Tome 5, page 83-84)

========

A propos de l’esclavage ; Voltaire homme d’affaires

 » Nous n’achetons des esclaves domestiques que chez les Nègres ; on nous reproche ce commerce. Un peuple qui trafique de ses enfants est encore plus condamnable que l’acheteur.
Ce négoce démontre notre supériorité ; celui qui se donne un maître était né pour en avoir. »
(tome 8, page 187)

Il y a une tragédie anglaise qui commence par ces mots : mets de l’argent dans ta poche et moque-toi du reste. Cela n’est pas tragique, mais cela est fort sensé » (lettre de Voltaire au P. de Menoux, 11 juillet 1960).

Voltaire a spéculé pendant toute sa vie, ce qui explique son immense fortune. Pour se faire une idée de son appétit pour l’argent et les manœuvres financières, des prêts qu’il consentait à des taux exorbitants, en dehors de toute éthique, le livre Ménage et finances de Voltaire (1854), de Louis Nicolardot est très éclairant.

========

Le racisme : un thème récurrent chez Voltaire

« Descendu sur ce petit amas de boue, et n’ayant pas plus de notion de l’homme que l’homme n’en a des habitants de Mars ou de Jupiter, je débarque vers les côtes de l’Océan, dans le pays de la Cafrerie, et d’abord je me mets à chercher un homme. Je vois des singes, des éléphants, des nègres, qui semblent tous avoir quelque lueur d’une raison imparfaite. »

« Que rencontré-je de différent dans les animaux nègres? Que puis-je y voir, sinon quelques idées et quelques combinaisons de plus dans leur tête, exprimées par un langage différemment articulé? Plus j’examine tous ces êtres, plus je dois soupçonner que ce sont des espèces différentes d’un même genre. »

Merci madame Taubira pour ce rappel ; effectivement, nos « valeurs » chrétiennes n’ont rien à voir avec les vôtres, voltairienne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. Je suis content de lire cet article car ça fait des années que de mon côté je me bats pour rappeler aux athées et autres anti-chrétiens héritiers du siècle des Lumières que le racisme est leur héritage. Tout comme l’eugénisme et le sexisme d’ailleurs…

    Je trouve d’ailleurs dommage de voir que les catholiques de France ( de concert avec les chrétiens d’ailleurs ) oublient de rappeler qu’ils se sont opposés aux expériences racistes ignobles ( tentatives d’hybridation de Noirs et de singes ) que les athées ont mené pour tenter de fabriquer le chaînon manquant cher aux darwinistes dans le but de valider la théorie de l’évolution et discréditer le christianisme.

    Si les chretiens laissent la mémoire aux athées , il ne faut pas s’étonner de les voir régner sur le présent.

    • michelb says:

      oui emind, ce que vous dites est juste dans tous les sens du terme.
      ce n’est pas « plus jamais ça » qui importe mais « n’oublions jamais » les anciennes expériences pour éviter d’autres pires.

      Or le nazisme avec ses exactions enfle en Ukraine et Charlie devrait le dénoncer plutôt que d’écrire des journaux à vengeances sous-jacentes qui font rire de rires Bernard Henry Levy.

      Des français, des chrétiens, innocents, sont en danger à travers le monde.

      Où est la responsabilité de ceux, l’élite, qui viennent de gagner des points à l’audimat?

      • Ce qui est symptomatique c’est qu’une partie du gouvernement ( dont Hollande ) sont issus de la promotion Voltaire de l’Ena.
        Quand on voit toutes les âneries que ce pseudo-intellectuel a rédigé , on ne peut s’empêcher de se rouler parterre. Voltaire a le même niveau en science qu’un élève de CE2. Et ses écrits philosophiques sont inspirées ( copiées ) de ses lectures.
        Voltaire est un âne , pourtant des tas de rues de nos villes portent son nom. ( Et pourquoi pas des lycées Charlie Hebdo ? Des toilettes publiques à la rigueur… )
        De plus , le Voltaire a fait plus pour l’antisémitisme que Dieudonné ; mais là encore , c’est la mémoire selective des héritiers du pédant anti-chretien qui a façonné les livres scolaires.

        Le chantre de la tolérance etait tout simplement abject.

  2. michelb says:

    Voltaire répugne au mélange : « Jamais homme un peu instruit n’a avancé que les espèces non mélangées dégénérassent ».

    C’est le mélange, au contraire, qui fait dégénérer. Les nègres en sont l’exemple et « Dans les climats chauds, ricane Voltaire, il n’est pas impossible que des singes aient subjugué des filles ».

    « C’est une grande question, écrit-il encore, parmi [les noirs] s’ils sont descendus du singe ou si les singes sont venus d’eux. Nos sages ont dit que l’homme est l’image de Dieu. Voilà une plaisante image de l’Etre éternel qu’un nez noir épaté, avec peu ou point d’intelligence ! »

    un commentaire:
    « Il n’y a aujourd’hui, en France, aucune politique sérieuse de lutte contre le racisme à travers l’éducation. Ainsi, les programmes d’histoire, par exemple, s’appuient-ils toujours sur les quatre figures fondamentales de l’idéologie raciste, esclavagiste et colonialiste : Christophe Colomb, Louis XIV, Voltaire et Napoléon.
    De nombreux professeurs d’histoire sont sous le contrôle d’un historien controversé – Olivier Pétré-Grenouilleau, nommé inspecteur général sous la présidence de Nicolas Sarkozy – qui a déclaré publiquement et impunément dans un journal de grande diffusion: « La loi Taubira (qui criminalise l’esclavage et la « traite » transatlantiques) est de nature à renforcer l’antisémitisme en France ». »

    http://www.une-autre-histoire.org/voltaire-etait-il-raciste/

  3. brandenburg says:

    Enfin la vérité sur cette ordure de voltaire!Moi aussi je me suis battu toute ma vie contre cet etre abject et » son hideux sourire »-Musset et le buste de je ne sais plus qui:hideux en effet.Les catholiques ont longtemps prétendu que voltaire était mort en mangeant des excréments:ce n’est pas vrai hélas quoique sa mort soit assez mystérieuse et pas très honorable mais il fait fortune en vendant des excréments qu’il prétendait dans sa vanité sans borne etre des pensées alors que c’est un tissu d’aneries plagiées d’ailleurs d’écrivains anglais à juste titre oubliés.Que charlie soit devenu millionnaire à causes de ses excréments n’a donc rien d’étonnant!Comme charlie,voltaire est bas et la promotion voltaire de l’ena l’est aussi:ils ne pensaient qu’à se culbuter les uns sur les autres comme à l’école de la magistrature d’ailleurs,preuve de plus que la mixité dans l’enseignement est une horreur car elle abaisse les filles très jeunes aux moins jeunes à la vulgarité habituelle des garçons:qui donc ne sait cela hormis les gens eux-meme bas!Un documentaire peu diffusé bien sur fait il y a quelques années montraient sons et images à l’appui comment les jeunes magrhébins traitaient les jeunes filles meme les leurs d’une façon en permanence obscène!Oui le judéo-christianisme a « libéré » les femmes dès les premiers mots de la Genèse: »et Dieu créa l’homme;homme et femme il les créa »:tout est dit en quelques mots:en termes plus philosophiques cela veut dire que l’homme et la femme sont semblables quant à l’existence et à l’essence et différents par les accidents,notamment,c’est une évidence,pour ceux concernant la reproduction ou mieux encore l’amour ou mieux encore la charité:ces accidents ne sont pas des incidents à combattre mais à respecter dans toute leur ampleur et splendeur chastes.Le christianisme sur lequel crachent les infames-Claudel-va jusqu’à dire que le mari doit etre un Christ pour sa femme et la femme une sanctificatrice pour son mari par sa pureté évidente!Meme un ourlet d’oreille de femme ou meme un petit doigt de pieds sont plus purs et chastes que ceux des hommes:splendeur de la vérité-Saint Jean Paul II.Quand Adam voit Eve pour la première ne s’écrie-t-il pas de joie « ah vraiment voici la chair de ma chair et les os de mes os! »Estce à dire que l’homme et la femme sont égaux?Non,ils sont semblables et différents car ils ne relèvent ni l’un ni l’autre de la quantité mais de la qualité ce qui est infiniment supérieur.Un géant est-t-il inégal à un nain?Bien sur pour la taille mais ni par l’exitence ni par l’essence,par un accident secondaire:David a tué Goliath par son intelligence!Quel homme digne de ce nom n’a pas été ému presque jusqu »aux larmes d’avoir à coté de lui sa femme plis petite que lui?Quanr à Monsieur de Voltaire-ainsi signait-il ses livres ,il s’appelait Arouet,un petit bourgeois envieux et haineux pour tout ce qui dépasse sa médiocrité et il couchait avec une femme de la petite noblesse.Idem pour Monsieur de Beaumarchais qui s’appelai Caron et avait pris comme nom de plume celui de sa femme ce qui ne l’empéchait pas de cracher sur la noblesse dans ses pièces ignobles.Lui a fait fortune dans le trafic d’armes au moment de la guerre d’indépendance de l’Amérique!Rousseau ineffable auteur d’un livre de pédagogie,l’émile,a mis tous les enfants qu’il avait eus avec sa femme analphabète à l’équivalent de l’assistance publique!Diderot était un décavé auteur de livres obscènes comme « les bijoux indiscrets »-suivez mon regard!Mis en prison;il supplia d’etre libéré en promettant de ne plus jamais rendre publiques ces écrits et il obtint satisfaction et se tut:courageux mais pas téméraire,le bonhomme.D’Alembert était un enfant abandonne que la famille noble, catholique et charitable les d’Alembert adoptèrent:en récompense il vomit son fiel sur cette noblesse.Et voila nos « lumières ».Quant à Kant,le grand moraliste,il dit un jour que le mariage était si grave quil ne suffisait pas d’une vie pour s’y décider:en conséquence,tous les samedis à la meme heure,il mettait ses plus beaux habits et allait voir une prostituée pour lui apprendre sa morale à sa façon,vénale:c’est là qu’est née « l’aufklarung »,les lumières prussiennes-je dois moi-meme etre d’origine prussienne vu mon nom mais pas de la meme « famille »-au bordel!Péguy lui a réglé son compte un jour: »Kant a les mains pures mais il n’a pas de mains ».Un mot sur ma famille:mon grand père était anclais,catholique vivant en France à Marseille,poète,qui s’engagea dans la Légionn Etrangère pour défendre son pays d’accueil.Gazé,aphasique,son médecin lui conseilla quand cela alla mieux d’écrire le récit de sa guerre ce qu’il fit sous le titre « En campagne avec La Légion Etrangère » qui faillit avoir le Goncourt et que moi et mes frères allons rééditer ces jours-ci!Tous les Brandenburg de la famille éparpillée à travers le monde jusqu’à Odessa ou Stokholm-l’avant- dernier Eveque de cette ville s’appelait Brandenburg-sommes tous catholiques!Basta sur moi et honneur et patrie qui commencaient toujours les émissions de radio-Londres « les français parlent aux français »!

    • michelb says:

      merci @brandenburg,
      « Quant à Kant,le grand moraliste,il dit un jour que le mariage était si grave quil ne suffisait pas d’une vie pour s’y décider:en conséquence,tous les samedis à la meme heure,il mettait ses plus beaux habits et allait voir une prostituée pour lui apprendre sa morale à sa façon,vénale:c’est là qu’est née « l’aufklarung » »

      Kant et l’Aufklärung:

      « En 1784, Emmanuel Kant écrit cette phrase célèbre : « L’Aufklärung, c’est la sortie de l’homme hors de l’état de minorité dont il est lui-même responsable. L’état de minorité est l’incapacité de se servir de son entendement sans la conduite d’un autre. On est soi-même responsable de cet état de minorité quand la cause tient non pas à une insuffisance de l’entendement mais à une insuffisance de la résolution et du courage de s’en servir sans la conduite d’un autre. Sapere aude ! [Ose savoir !] Aie le courage de te servir de ton propre entendement! Voilà la devise de l’Aufklärung.. »

      Aline Le Berre voit dans ces lignes un glissement du théocentrisme vers l’anthropocentrisme :

      « Elles revalorisent l’homme, le rendent conscient de ses potentialités et constituent un appel à l’émancipation. L’homme doit se libérer de toute tutelle, notamment celle des autres hommes, surtout celle d’un guide spirituel, ou d’un directeur de conscience comme c’était la mode à l’époque. Il ne doit pas compter sur un Dieu intervenant dans les actions humaines et auquel il faut s’en remettre pour toute décision. »

      — Aline Le Berre, Aufklärung (DITL sous la responsabilité de Jean-Marie Grassin)

      Elle voit aussi apparaître chez Kant les premiers signes de l’abandon des principes optimistes de l’Aufklärung. Pour lui, l’homme est prisonnier de sa subjectivité et ne peut donc atteindre à la vérité. En cela il se démarque de l’optimisme leibnizien sur l’acquisition de la connaissance. »

      Je pense que nous ne pouvons guider la vie privée de Kant. Qu’il refuse le mariage, contrat d’état, façon pour les élites d’avoir la main mise sur la famille, m’apparaît aujourd’hui (moi marié 2 fois), lui permet d’être libre. Le mariage religieux, a condition qu’il ne soit pas une simple parade, du genre je suis le mariage, est proche de la liberté, de la nature. L’idéal n’est que de s’aimer ainsi que se résume le message du Christ.
      C’est ainsi que Kant a peur du mariage, cadre administratif des élites pour nous encadrer dans tous les sens du terme puisque « la loi » veut être au-dessus des lois naturelles athées issues de Dieu pour les croyants. C’est la loi!
      Kant était un horloger du temps et des habitudes qu’il surveillait parce qu’il ne voulait pas perdre son temps. Einstein mettait toujours le même costume démultiplié dans sa garde-robe.
      Peut-on le discréditer parce qu’il « va aux putes »? Je ne le pense pas. C’est sa manière probablement de maîtriser sa libido, encore une loi naturelle, puisqu’il n’a pas de femme et, de mieux « penser »
      Je vous remercie d’apporter d’autres connaissances qui mettent en « lumières » le comportement des hommes aussi « intelligents » soient-ils adoubés par la communauté comme ceux de DSK.
      La liberté d’expression, la liberté de presse, mais n’est-ce pas ce que Kant propose quand il écrit « Il (l’homme) ne doit pas compter sur un Dieu intervenant dans les actions humaines et auquel il faut s’en remettre pour toute décision. »?
      L’homme émancipé, libre, qui promeut le bien par humanité et non voué, et même con damné, à obéir aux lois des objectifs électoraux, lucratifs et libidineux d’une élite qui les rend force et les cachent sous l’immunité légale, de fait ou de réseau.
      L’émancipation a toujours le même pain sous la planche et le dernier exemple est « je suis Charlie » car effectivement la majorité a suivi Charlie.
      Kant, un homme émancipé? Certainement!
      « En campagne avec La Légion Etrangère » doit être un livre fort intéressant de par l’expérience de votre parent et de l’humanité qu’il contient que je ressens déjà.
      J’ai bon espoir qu’il apporte de beaux éclairages sur l’humanité possible. Bien à vous
      PS: J’ajouterais que La Boétie, à l’âge de 18 ans, en 1549, donc bien avant Kant, se questionnait déjà sur la théorie de l’asservissement volontaire à un seul homme que ce soit Sarkozy ou Hollande en France ou de tout autre dirigeant quelle que soit la forme administrative dont il est le maître, aidé par sa corporation, son parti, sa secte, son réseau, voir ses maîtres…

    • Soyons prudents : rappelons-nous du temps où vivait Voltaire et sachons séparer les choses : il y a le racisme de celui qui pense que, quoi qu’il fasse, un nègre ne sera jamais rien qu’une version un peu améliorée du singe, et il y a celui qui, SUR LA BASE DES CONNAISSANCES DISPONIBLES À L’EPOQUE, considère que les nègres sont des dégénérés… Voltaire est un homme du 18ème siècle, ne l’oublions jamais ! Où en était-on à l’époque de la cartographie du monde ? De quand datent les grands premiers voyages à travers l’Afrique (Stanley, Livingstone et autres) ?
      Pour ma part, j’accorderais volontiers des circonstances atténuantes à Voltaire, qui, pour quelqu’un de cette époque, démontre tout de même une érudition assez phénoménale – signe que cet homme lisait énormément de choses -, et ce n’est pas sa faute si ce qu’il lisait comportait énormément de trous et de zones d’ombre ! Bien plus tard, il y aura un érudit encore plus phénoménal que Voltaire et Darwin réunis : Alexander von Humboldt, pour moi le plus grand philosophe (géographe, ethnologue, botaniste, océanographe, etc.) occidental, tous siècles confondus ! Et s’il y a infiniment moins de « bêtises » chez Humboldt que chez Voltaire, c’est que l’Allemand, lui, a énormément voyagé et a pu juger sur place, contrairement à cet « armchair theorizer » (théoricien de salon ou de fauteuil) qu’était Voltaire.

      • michelb says:

        @Rwora,

        « Les croyances populaires, même les plus absurdes en apparence reposent sur des faits réels, mais mal observés. »

        Merci de nous faire connaître Humboldt qui fût un aventurier de la science pour faire avancer l’humanité sans aucune concession aux honneurs et à l’argent. Comme il était homosexuel, il n’avait pas d’autre choix que d’être discret.
        Physiquement, il était d’une constitution époustouflante pour pouvoir effectuer des expéditions (à ses frais) et devenir l’alpiniste ayant gravi le plus haut sommet du monde 5900m pour la curiosité de l’esprit et de la découverte.
        La vanité était absente de son comportement et il était profondément sensible à la détresse humaine qu’il contribua à soulager autant que faire il pouvait.

        Voltaire et Humboldt n’ont rien à voir ensemble.

        Si le français a réellement des valeurs humaines, Humboldt, prussien, les incarnait de l’héritage de sa mère, française.
        Vous lui avez rendu un bel hommage en le citant.

      • Justement , c’est là ou vous vous trompez.
        Le mot racisme est recent (19ème) et lié à des théories qui tournent autour du darwinisme. Mais avant , il y avait deux visions : le monogénisme ( tous les hommes ont le même ancêtre ) biblique et le polygénisme ( les races ne sont pas liées comme les chiens et les chats appartiennent à des espèces differentes ) défendu en Europe par les ennemis du christianisme.
        Voltaire s’est délibérément rangé du côté de sa famille de pensée alors que des gens cultivés savaient pertinement que le polygénisme etait un fantasme puisque les enfants métis existaient déjà avant Darwin ; ce qui prouve que tous les hommes appartiennent bien à la même espèce.
        Mais les polygénistes prétendaient que les métis etaient infertiles ( mulâtre) comme le rejeton d’un âne et d’une jument. Voltaire et les polygénistes allaient donc contre le bon sens et le savoir commun.
        De plus à cette époque , les gens cultivés savaient que des races africaines avaient dominé l’Égypte ( les pharaons noirs ) dans l’antiquité, il n’était donc pas possible de conclure de bonne foi que Voltaire épousait les valeurs de son temps.

        Il y a d’ailleurs des personnages noirs d’importance dans la Bible …

  4. michelb says:

    Mme Taubira encense Voltaire qui faisait partie de la clique des dirigeants de l’époque, c’est pourquoi il usait à volonté de l’arbitraire.

    Il empêchait la liberté d’expression et les critiques. Il voulait être le seul.

    « Un peu plus loin dans le roman, toujours en Amérique, Candide constate que les femmes sauvages du pays qu’il traverse couchent avec des singes, et que les enfants qui en naissent sont des quarts d’hommes.
    Est-ce là ce qu’il faut penser des Amérindiens ?
    Les nombreuses références qu’il fait, autour de cet épisode, aux jésuites qu’il haïssait, lui permettent de faire d’une pierre deux coups : d’un côté il déshumanise les Indiens, et de l’autre il vomit sa haine contre les Jésuites qui, à l’époque de la publication de Candide, en 1759, avaient trouvé la mort deux ans plus tôt, les armes à la main, aux côtés des Guaranis massacrés, avec femmes et enfants, par les esclavagistes.
    Il est important de savoir que Voltaire se vanta, quand fut lancée l’expédition contre eux, d’avoir misé de l’argent sur l’affaire : « Le roi d’Espagne envoie quatre vaisseaux de guerre contre le père Nicolas à Buenos Aires, avec des vaisseaux de transport chargés de troupes. J’ai l’honneur d’être intéressé dans le vaisseau le Pascal qui va combattre la morale relâchée au Paraguay. Je nourris les soldats. Je fais la guerre aux Jésuites, Dieu me bénira [7] ».

    Malveillant, imbu de lui-même et raciste, au moins Voltaire fut-il un témoin de son temps.
    Pas même. Il est impossible de savoir comment s’est déroulé un événement dont il rend compte : il ment. »
    Marion Sigaut

    « Mentir fut son système : « Il faut mentir comme un diable, non pas timidement, non pas pour un temps, mais hardiment et toujours. Mentez, mes amis, mentez, je vous le rendrai un jour [8]. »
    Et quand il ne ment pas, il passe tout de même à côté de la vérité. Il était à Paris et résidait à un jet de pierre des émeutes lors du soulèvement des Parisiens contre les enlèvements d’enfants [9]. Plusieurs milliers de personnes lapidant un commissariat et hurlant à la mort sous ses fenêtres n’ont pas su retenir son attention : il n’en a fait mention nulle part. Ce qui émanait du peuple n’existait pas. »
    Marion Sigaut

    « Seul compta, pour Voltaire, le combat contre la religion : « Une fois que nous aurons détruit les jésuites, nous aurons beau jeu contre l’Infâme. » écrivit-il, deux ans avant la suppression de ceux qui lui avaient tout appris. L’infâme, c’était la religion.
    « L’irréligion, précisa-t-il, est un article de luxe à ne pas mettre à la portée du peuple ni des enfants. » Ou encore « Il ne s’agit pas d’empêcher nos laquais d’aller à la messe ou au prêche… ».
    Au siècle de Voltaire, religion était synonyme de morale, dont les gens comme lui étaient dispensés.

    Il est impossible de concentrer, en quelques pages, la totalité des affronts à la morale commune et à l’humanité dont « monsieur de Voltaire » s’est amusé pendant sa longue et plaisante existence. »
    Marion Sigaut

    « Il est impossible de concentrer, en quelques pages, la totalité des affronts à la morale commune et à l’humanité » et Mme Taubira dit de Voltaire qu’il est le représentant de la France.

    Nos dirigeants actuels vont-ils continué de nous faire vivre selon les principes immoraux de cet homme insalubre?

    Comment Mme Taubira peut encenser un destructeur du peuple noir? Il y a quelque chose qui m’échappe.

    Alors je donne la parole à Victor Hugo:

    « Mais qu’est-ce donc que Voltaire ? Voltaire, disons-le avec joie et tristesse, c’est l’esprit français ».
    (Victor Hugo. « Shakespeare »)

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com