Cette année, à l’occasion de la fête de la Musique, la Manif Pour Tous avait organisé son premier concert avec le LMPT’Moov et le mouvement des Gavroches mais la Préfecture de Police de Paris a refusé les onze propositions de lieu déposées il y a un mois. La 12ème, acceptée oralement, a été elle aussi refusée quelques heures plus tard.

Dans un communiqué, Ludovine de La Rochère dénonce cette nouvelle interdiction visant la Manif Pour Tous: « Les centaines de milliers de citoyens sympathisants de La Manif Pour Tous seraient-ils des sous-citoyens n’ayant pas les mêmes droits que les autres ? La Manif Pour Tous dénonce l’utilisation régulière et abusive de cette stratégie d’usure qui consiste à faire durer volontairement les « discussions ». Il s’agit d’abus répétés et de procédés arbitraires qui restreignent de manière forte des libertés fondamentales… Cette arrogance et ce mépris à l’égard du peuple français comme cette façon de se croire tout permis sont à l’origine de l’écœurement des Français à l’égard du pouvoir en place. Celui-ci continue de scier la branche sur laquelle il est assis. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Tomtom says:

    Ce qui me choque surtout c’est la tentative de récupération d’une fête qui a pour thème: « la musique » … par un mouvement qui se veut profondément politisé ….

    C’est quoi le lien ??????

  2. marccharles says:

    M Ludovine de la Rochere a l’art et la manière de victimiser la manif pour tous…La fête de la musique est un événement festif qui fédère tous les citoyens autour de la musique c’est un événement qui rassemble dans un esprit de fête et non un événement destiné promouvoir des idées politiques ou discriminantes…c’est un événement pour faire la fête et certainement pas pour diviser la population…Cette tentative de récupération est très surprenante et quelque part assez irrespectueuse de l’idée de cette fête et des personnes qui pourraient s’y rendre…

    • Et parce que l’on partage les mêmes convictions et le même mode de vie privilégiant la famille, on n’a pas le droit de se retrouver pour un concert? On reconnaît bien là l’esprit démocratique typiquement français

    • Pouvez-vous nous dire au nom de quoi une demande déposée il y a un mois pour un concert gratuit dans le cadre de la « fête de la musique » devrait être refusé au motif que ses organisateurs ont des liens avec « LMPT »?
      Il n’était nullement question de mettre en place « un événement destiné promouvoir des idées politiques ou discriminantes ».

  3. Les « Gavroches » ont très pacifiquement participé hier soir à la fête de la musique sur le Parvis Jean-Paul II, sous une belle reproduction de « La Liberté guidant le peuple ».
    Avec une audience très détendue, compacte, participante.
    On se demande vraiment ce que pouvait craindre la PPP (dont les locaux sont juste à côté du Parvis Jean-Paul II.
    Ou bien ces services redoutaient-ils que certains mauvais coucheurs s’en prennent à ces musiciens inoffensifs.

  4. Struyven says:

    Cela s’appelle, selon la loi Française, une discrimination !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com