wieselElie Weisel, juif né en Roumanie, « survivant », « rescapé », des camps allemands de la deuxième guerre mondiale, prix Nobel de la paix et fervent combattant pour le Grand Israël, est mort samedi 2 juillet 2016, à l’âge de 87 ans, dans son appartement de Manhattan, à New-York.

Ses « mémoires » sur sa déportation, son tatouage, son passage à Auschwitz, laissaient perplexes bien des historiens et autres rescapés.

Voici la notice nécrologique qu’en a fait Égalité et Réconciliation :

« Juif né en Roumanie en 1928, Eliezer Wiesel connaît la déportation, où il perd une partie de sa famille. Devenu apatride après la Seconde Guerre mondiale, il raconte son expérience dans La Nuit en 1958, le livre qui le rendra riche et célèbre.

On découvrira plus tard qu’il s’était octroyé de grandes libertés avec la vérité. Mais ça n’empêchera pas sa montée inexorable dans la hiérarchie mondialiste à travers de nombreuses organisations internationales humanistes.

Le témoin de l’Holocauste finira couvert de médailles et de titres, malgré les critiques de plus en plus précises venues de son propre camp : les historiens sérieux préfèrent ne pas citer son témoignage sur Auschwitz.

En face, son « imposture » dévalorisera son combat pour la mémoire de la Shoah, mais aussi pour Israël. Ainsi, l’opposant à toutes les guerres sera curieusement favorable à la destruction de l’Irak par les Américains en 2003.

Sur la fin de sa vie, il se rapprochera de l’extrême droite israélienne, en niant cependant toute proximité idéologique avec les bellicistes. Il utilisera sa stature internationale pour appuyer la politique d’agression (verbale) du Premier ministre israélien Netanyahou à l’encontre de l’Iran.

Tout homme est fait de vérité et de mensonges, de cohérence et de contradictions. Certains plus que d’autres. »

Propos qui rejoignent ceux du grand pourfendeur des révisionnistes, l’historien affirmationniste Pierre Vidal-Naquet qui, lors d’une interview à Michel Folco pour le mensuel Zéro en avril 1987, déclarait :

“Élie Wiesel (…) raconte n’importe quoi (…) Il suffit de lire certaine description de La Nuit pour savoir que certaines de ses descriptions ne sont pas exactes et qu’il finit par se transformer en marchand de Shoah… Eh bien lui aussi porte un tort, et un tort immense, à la vérité historique.”

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. J’avais bien aimé « La Nuit » son ouvrage le plus connu. Cela m’évoque cet extrait de « La part de l’autre » d’Eric-Emmanuel Schmitt :
    Je ne suis pas juif, je ne suis pas allemand, je ne suis pas japonais et je suis né plus tard mais Auschwitz, le destin de Berlin et le feu d’Hiroshima font désormais partie de ma vie.

  2. Tchetnik says:

    On va pouvoir vérifier s’il a son fameux tatouage…

  3. Jaguar says:

    ils ont tous un tatouage, c’est bien connu…

  4. sergio antoniovicht capa e bomba says:

    collaborateur : mot sans équivoque durant la 2gm

  5. Selak Saspas says:

    la  » pensée unique » vient de perdre un des siens.

  6. Domremy says:

    -En ce jour 3 articles sur le site Boulevard Voltaire : panégyrique des thuriféraires de l’holocauste
    Elie Wiesel, un écorché fidèle…
    Elie Wiesel : disparition d’un homme bien
    G.-W. Goldnadel : Elie Wiesel, un homme marqué par la simplicité et la pudeur… (note : simplicité d’un monsieur roulant en Rolls-Royce avec chauffeur pour se rendre à ses conférences–témoignage et qui en appelait à la torture non contre les criminels des guerres menées en Irak, en Libye ou en Syrie mais contre un banquier de ses amis qui avait eu l’audace de lui faire perdre quelques millions de dollars … en toute simplicité )
    On ne s’appelle pas « Boulevard Voltaire » innocemment : c’est le label pour la promotion des “neoconservateurs-sionistes“ et donc du N.O.M made in Washington.

    -Autre ton sur ce site laique pas toujours à mon diapason mais trouvant les mots justes pour parler de Poutine, madame Assad ou aujourd’hui de Elie Wiesel :
    Voir
    * http://stanechy.over-blog.com/
    Elie Wiesel : Un Tartuffe n’Est Plus…
    “ Et, comme pour tout Prix Nobel de la Paix qui respecte son contrat, il fut un implacable artisan de La Guerre et du Chaos.
    Parmi ses plus hystériques appels aux interventions militaires, en clair : aux massacres et destructions, citons le démembrement de la Yougoslavie sous les bombes de l’OTAN, la pulvérisation de l’Irak sur fondement de mensonges connus de tous, et son incessante campagne pour l’anéantissement de l’Iran. “
    *Voir aussi Alain Gresh :
    http://blog.mondediplo.net/2010-04-18-Elie-Wiesel-l-imposteur-et-Jerusalem
    “Rappelons que, outre ses positions sur le conflit israélo-palestinien, il a fait l’éloge de la torture, celle du financier Bernard Madoff chez qui il avait placé une partie de sa fortune (il ne lui a jamais semblé immoral de gagner des millions de dollars grâce à lui quand ses combinaisons financières marchaient), comme le rapportait LeMonde.fr (« Bernard Madoff est un “psychopathe”, selon Elie Wiesel », 27 février 2009).
    « “Psychopathe est un mot trop gentil pour le qualifier”, a déclaré M. Wiesel. “Il devrait être placé à l’isolement pendant au moins cinq ans avec un écran sur lequel seraient diffusées des photos de ses victimes. […] Il faudrait inventer n’importe quoi pour le faire souffrir. (…) Il devrait être présenté à des juges qui trouveraient un châtiment”, a ajouté ce survivant de l’Holocauste. »

    Voilà la “ grande conscience“ que notre monde occidental se donne et nous donne

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com