Pour le dire vite…

Partout où les Américains se mêlent d’implanter la paix, on est sûr que la guerre et les catastrophes humanitaires suivent ! Pour ne parler que de leurs dernières bonnes œuvres : l’Afghanistan, la Syrie, l’Irak, l’Ukraine, on pourra saluer les progrès de la paix dans ces pays… Tous ces pays étaient calmes avant qu’ils ne s’en mêlent… Mais la paix, est-ce la paix, si ce n’est pas la Pax Americana ?

Pax

Une paix guerrière -Comment la nommer ?- qui engendre inéluctablement des déplacements de populations, lesquelles vont déstabiliser d’autres pays, de proche en proche et  de loin en loin…

La Pax Americana, ce n’est pas seulement le modèle pacifique américain.  C’est aussi son modèle  démocratique : brassage et métissage des populations et bien que contradictoires, politique des quotas et du communautarisme dont les émeutes des villes de Fergusson et de Saint-Louis, dans le Sud des USA, nous ont donné un des échantillons dont ce pays se garde bien de cultiver l’exclusivité.

Allons, pour schématiser, le principe de la Pax Americana c’est le déclenchement de conflits quelque part en dehors du continent nord-américain, conflits qui provoquent des déplacements de populations généralement musulmanes, qui de proche en proche, déstabilisent les pays jusqu’à aboutir dans une Europe de tradition chrétienne. Dans les pays d’accueil, les conflits, plus ou moins larvés, s’en suivent, et quand le cercle est achevé, il recommence. C’est le cercle vertueux de la Pax Americana.

En fait la Pax Americana c’est le mariage des contraires pour aboutir au chaos…

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. champar says:

    D’accord sur le fond de votre article, mais une énorme erreur s’est glissée dans votre texte : Il est très difficile de considérer que l’Afghanistan était calme avec les talibans avant que les américains arrivent, c’est d’ailleurs le seul pays où leur intervention était légitime puisqu’il servait de base à Ben Laden.
    Agressés à New York par l’attentat criminel contre les 2 bâtiments civils les américains se devaient de riposter en attaquant les assassins.
    Le fait est suffisamment rare pour être relevé honnêtement car pour l’Irak, la Syrie, et l’Ukraine la déstabilisation américaine est criminelle.

    • petittroupeau says:

      « en attaquant les assassins »

      eux qui ne les ont pas vu venir, du jour au lendemain, ils savaient qui étaient ces « assassins » : Saddam hussein montré du doigt, alors qu’il n’avait aucun rapport avec cet attentat.
      Cherchez la logique là dedans? La logique c’est que les USA veulent en découdre comme à chaque fois mais cela ne doit jamais venir d’eux d’abord, toujours pousser à la provoc alors que à l’époque et c’était tout à l’honneur de la France, cette dernière souhaitait une voie diplomatique que la guerre à tout prix.

  2. Eloïse says:

    Oui, Champar, c’est vrai que pour l’Afghanistan c’est un peu tiré par les cheveux puisque le calme ne régnait pas dans ce pays. Et qu’Al Qaïda y avait installé sa base. Mais le cas de Ben Laden est loin d’être élucidé. Il semble bien qu’il était un agent de la CIA du temps de la guerre avec les soviétiques… (Pourquoi les Américains se sont-ils occupés de cette guerre à l’époque soviétique? Rambo etc ??)

    C’est à cause de l’attentat des tours jumelles (Suspect lui aussi… en réalité une troisième tour a été détruite) que les Américains ont attaqué l’Afghanistan. Busch a lancé la « croisade » contre « les forces du mal »…

    Triste de mêler la Croix à ces infamies.

    Ben Laden, selon certains, est resté un agent de la CIA jusqu’au bout… D’ailleurs ils ne l’ont jamais attrapé, le cinéma de son corps jeté dans l’océan, c’est énooorme!
    Les Ben Laden ont des intérêts communs avec les Busch dans le pétrole.

    A la façon dont ces gens se servent des islamistes, la version de Ben Laden agent de la CIA est encore la plus plausible.

    Voir l’affaire McCain et le Calife al Baghdadi sur MPI… Ce serait hillarant si ça n’était pas aussi barbare.

    En tout cas, la guerre d’Afghanistan a provoqué un afflux d’immigrés en Europe… Le cercle « vertueux » de la pax américana décrit dans l’article correspond.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com