Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission Ecclesia Dei
Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission Ecclesia Dei

Mgr Lefebvre avait traité le cardinal Ratzinger de serpent, tant l’ancien préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi avait été habile dans le piège tendu à la FSSPX dans les discussions qui avaient précédé les sacres de 1988.

Depuis, les choses devraient être claires, et aucun accord ne devrait être envisagé sans que celui-ci ne soit accompagné d’un retour de Rome à la Tradition catholique. C’est d’ailleurs ce qu’avait exprimé on ne peut plus clairement le fondateur de la FSSPX, Mgr Marcel Lefebvre (1).

Mais depuis l’échec des discussions doctrinales de 2009-2011 qui ont mis à jour des divergences insurmontables, l’aspect politique a pris le dessus, accompagné de son lot de mensonges et de tromperies. Un serpent en cachant un autre, Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission Ecclesia Dei, semble avoir remplacé assez efficacement le malin cardinal Ratzinger. En effet, suite à la rencontre entre Mgr Fellay, supérieur général de la FSSPX et le pape François, il a donné une interview au verbe douçoureux et au langage tout miel :

« En ce moment, il est surtout important de contribuer à créer un climat de confiance (…) pour dépasser les raidissements et la méfiance, qui peuvent être compréhensibles après tant d’années de distance et de fracture »

Qu’il est gentil ce Mgr Pozzo ! Un climat de confiance dites-vous ? Climat de confiance dans le goût du café servi lors des rendez-vous romains ou climat de confiance dans le poison doctrinal et mondialiste diffusé par l’Eglise conciliaire ? Confiance dans une curie et un rassemblement de prélats qui sous l’oeil bienveillant du pape François n’ont cessé lors du Synode de battre en brêche la loi naturelle et la doctrine catholique ? Confiance dans un pape qui n’a de cesse de relativiser l’homosexualité ? Confiance dans la possibilité implicite donnée ce jour aux divorcés-remariés de communier, autorisation explicite au sacrilège ? Confiance dans le divorce « catholique » instauré par le pape François ? Confiance dans une Eglise conciliaire avec laquelle il ne se passe un jour sans qu’elle ne soit la source de scandales ou de glissements hérétiques ?

Confiance ? Et ce sont les responsables de tant de scandales et de trahisons qui osent dire que « le Concile Vatican II ne peut être compris de façon adéquate que dans le contexte de la Tradition entière de l’Église et de son magistère constant » ? Ces scandales, dont certains contre-nature, font-ils partie de votre conception de la Tradition Mgr Pozzo ? Et c’est cette hiérarchie corrompue qui ose demander à la FSSPX « l’adhésion à la profession de foi, le lien des sacrements et la communion hiérarchique avec le pape » ?

Est-ce ce clan anti-chrétien qui foule aux pieds la Foi et les moeurs, qui répand son venin sous un discours faux et hypocrite, qui prétend vouloir distribuer des brevets de catholicité ? A-t-on entendu ne serait-ce qu’une fois Mgr Pozzo dénoncer tous ces scandales ? Est-ce là son attachement à la Tradition ? Est-ce bien l’Eglise catholique qu’il sert ?

Mgr Pozzo affirme ensuite :

« Les difficultés soulevées par la FSSPX au sujet des questions de la relation Église-État et de la liberté religieuse, de la pratique de l’œcuménisme et du dialogue avec les religions non chrétiennes, de certains aspects de la réforme liturgique et de son application concrète, demeurent objet de discussion et de clarification, a ajouté Mgr Pozzo, mais ne constituent a pas un obstacle pour la reconnaissance canonique et juridique de la FSSPX ».

Comme le disait l’abbé de La Rocque, le lien canonique n’est pas une fin en soi, encore moins en temps de crise. Ce lien vient sanctionner le partage d’une même Foi. Toute la difficulté de la crise actuelle, crise sans commune mesure avec toutes les précédentes, vient du fait que c’est le pape qui déverse dans l’Eglise des doctrines erronées, et que de fait, François, loin de confirmer ses frères dans la Foi, les en détournent. Il est bien évident que la Foi est au-dessus d’un lien canonique qui n’a pas de sens ni de valeur s’il est déconnecté de cette Foi, et pire, il devient une trahison s’il est le pendant d’un silence qui empêche de dénoncer les maux qui ruinent l’Eglise.

La FSSPX n’est pas le problème. Le problème vient de Rome, la perte de la Foi vient de Rome, du Concile et des réformes qui en sont issues. Que Rome revienne à la Tradition, et la FSSPX ne sera plus un problème, que ce soit au niveau doctrinal comme au niveau canonique.

Christian Lassale

1 – Mgr Lefebvre, Fideliter n° 66 – Septembre octobre 1988 – p.12-14 : 

« Nous n’avons pas la même façon de concevoir la réconciliation. Le cardinal Ratzinger la voit dans le sens de nous réduire, de nous ramener à Vatican II. Nous, nous la voyons comme un retour de Rome a la Tradition. On ne s’entend pas. C’est un dialogue de sourds. Je ne peux pas beaucoup parler d’avenir, car le mien est derrière moi. Mais si je vis encore un peu, et en supposant que d’ici a un certain temps Rome fasse un appel, qu’on veuille nous revoir, reprendre langue, à ce moment-là, c’est moi qui poserai les conditions.

« Je n’accepterai plus d’être dans la situation où nous nous sommes trouvés lors des colloques. C’est fini. Je poserai la question au plan doctrinal : « Est-ce que vous êtes d’accord avec les grandes encycliques de tous les papes qui vous ont précédés ? Est-ce que vous êtes d’accord avec Quanta Cura de Pie IX, Immortale Dei, Libertas de Leon XIII, Pascendi de Pie X, Quas Primas de Pie XI, Humani generis de Pie XII ? Est-ce que vous êtes en pleine communion avec ces papes et avec leurs affirmations ? Est-ce que vous acceptez encore le serment antimoderniste ? Est-ce que vous êtes pour le règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ ? Si vous n’acceptez pas la doctrine de vos prédécesseurs, il est inutile de parler. Tant que vous n’aurez pas accepté de reformer le Concile, en considérant la doctrine de ces papes qui vous ont précédé, il n’y a pas de dialogue possible. C’est inutile ». Les positions seraient ainsi plus claires.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

44 commentaires

  1. gigibobo says:

    Bien parlé! Qu’en pensent les « Ecclesia Dei », toujours muets vis à vis de Rome, qui vient encore de nous servir un brouet infâme sur la famille?

  2. Rémi de Völn says:

    « Eclesia Dei = chiens muets.

    • patate says:

      oui les chiens muets!!
      ils sont de toute manière obligés de l’être, par nature je dirais. Vatican II est leur colonne vertébrale comme leur référence: que ce soit le Christ Roi, l IBP ou Le Barroux tous ont l’obligation de ne pas critiquer ce concile. Leurs statuts en font foi. Et je rajouterais que ces groupes ne font que de la figuration à grands renforts d’encens, de latin, ou de soutanelles bien mises.
      Y a pas pire qu’un conservateur…
      La FSSPX avait cette particularité hors norme de s’en affranchir….malheureusement elle risque bien de rejoindre les autres.
      C’est comme en politique: qui aujourd’hui, ne se réfère pas aux principes révolutionnaires de 1789?
      Personne. Tous mangent au fruit de la république.et Vatican II est bien la révolution dans l’Eglise.
      Alors oui vive la « résistance »!!!!

  3. Chouanne says:

    Bravo! Excellente synthèse!

  4. A. F. says:

    On voit bien le piège dialectique où on veut enfermer la FSSPX => faire cautionner les hérésies en cours par la FSSPX en lui faisant miroiter un statut, dont elle n’a pas besoin…

    • Claire Nguyen says:

      Certes A.F , toutefois sans statut Canonique ( Mission loi divine imprescriptible et immuable ) elle ( FSSPX ) ne peu prétendre a faire partie de la succession apostolique légitime .

      • patate says:

        franchement on s’en fout!!!
        l’essentiel réside dans notre capacité à rester catholique, c’est tout.
        Vous pensez qu’ils sont « légitimes » les mgr Gaillot ou d’autres guignols qui s’affranchissent eux, bien allègrement, de toute forme de légitimité….

      • pamino says:

        ‘légitime’; mais qui fait les lois ?

  5. C’est bien de cela dont il était question à Lyon le 7/04/2016 avec Mgr Williamson sous la conférence magistrale consacrée à « divini redemptoris », l’encyclique du Pape Pie XI contre le communisme.
    Ce « pape françois » n’est qu’un fourrier misérable de la nouvelle forme de communisme qui peut s’appeler nouvel ordre mondial ou noachisme qui est entrain s’imposer inexorablement sur la terre qui va écraser définitivement ce qui reste des patries.
    Le communisme n’est pas simplement qu’une idéologie, c’est un messianisme néo-religieux dont les « piétons de la mer rouge », pour parler comme Mgr Williamson,sont les inspirateurs essentiels d’origine qui ont fait les Lénine, Staline,Trotsky Beria, Enver Hoja, Bela Kun,Janos Kadar etc…

  6. Voici enfin un document clair sur cette comédie qui dure depuis trop longtemps… et Ecclesia Dei avec cet évêque Pozzo d’une hypocrisie redoutable qui depuis qu’il est à ce poste n’a fait que refuser les demandes de messes tridantines et a expulsé les prêtres qui demandaient son aide pour pouvoir dire l’ancienne messe avant le motu proprio de Benoit XVI…it is enough…

  7. QUE PROPOSE CE MONSIEUR?
    LA MEFIANCE,TOUJOURS LA MEFIANCE,ET APRES? UNE PETITE EGLISE SCHISMATIQUE,UN PEU D’ESPRIT SURNATUREL NE FERAIT PAS DE MAL,IL Y A UN MONDE A EVANGELISER,DES ÂMES A SAUVER EN LES AMENANT AU SEIGNEUR.
    CE DIALOGUE DE SOURDS RESSEMBLE TRISTEMENT A CELUI DE NOS HOMMES POLITIQUES!
    BIEN ENTENDU VATICAN II NE PEUT ÊTRE CONSIDERE QUE COMME UN ECHEC MAIS LA REFORME DE L’EGLISE NE PEUT SE REALISER QUE DE L’INTERIEUR.
    LA FRATERNITE SAINT PIE X N’EST PAS CONSTITUEE QUE D’ENFANTS DE COEUR,IL Y A DES CRISPATIONS QUI FONT FREMIRE!

    • Xavier Celtillos says:

      Que proposer ? Tout simplemenbt ce que fait la FSSPX avec succès depuis 50 ans, sans qu’il soit nécessaire d’aller se fracasser sur un accord de dupes dont la première conséquence est un silence coupable sur ce qui mine l’Eglise.

      C’est quand même pas compliqué, et il n’y a là aucun risque de schisme. Le schisme il est quand on se tait sur Assise, sur le divorce « catholique » instauré par le pape François, sur la communion aux divorcés-remariés, etc.

      • Ultima Ratio says:

        De faire ce que l’ont peut ! et non n’importe quoi !

        Mes chers amis rajoutons à cela :

        Ecclesia supplètte !

      • pamino says:

        Pourvu que la FSSPX continue à le faire ; mais gare à l’Allemagne, où en se pliant ils auraient beaucoup d’argent et d’autres bénéfices dispensés par l’État aux deux confessions chrétiennes selon la loi S. R. Impériale de 1803.

  8. DUFIT THIERRY says:

    Je tiens à vous faire remarquer que Mgr Lefebvre avait toujours du respect pour toute personne y compris celles qui ne partageaient pas ses idées. Lorsqu’il était délégué apostolique il avait des contacts avec beaucoup de non catholiques avec lesquels il entretenait de bonnes relations. Il n’aurait donc jamais traité quiconque de « serpent » et surtout pas un cardinal. Cela ne l’empêchait pas de rester ferme sur les principes. Pour ce qui est de la Fraternité St Pie X cela fait 40 ans que les ultra intégristes et sédévacantistes nous disent qu’elle a trahi et qu’elle est libérale et moderniste. On a l’habitude. Je vous conseille de changer de disque.

    • pamino says:

      Ou bien il l’a traité de serpent ou bien il ne l’a pas fait. Ce qu’il aurait fait ou n’aurait pas fait n’a rien à chercher ici, mais il y a le rasoir d’Ockeghem: Les hypothèses non substantiées peuvent être ignorées.

      • A. F. says:

        Il me semble que c’est le rasoir d’Occam !
        Non multiplicanda sunt : il ne faut pas multiplier les entités.

  9. Xavier Celtillos says:

    Et bien vous connaissez mal Mgr Lefebvre, car il appelait bien le cardinal Ratzinger « le serpent ». Ce n’était pas un manque de respect, mais une image pour illustrer son interlocuteur qui avait si habilement tenté de le piéger.

    Mais on oublie vite aujourd’hui la sémantique utilisée par le fondateur de la FSSPX qui savait mettre les mots sur des réalités et qui n’empruntait pas un langage convenu et polissé.

    Relisez le libéralisme est un péché, et vous verrez qu’il n’y a pas de mal à qualifier les ennemis de l’Eglise. Pour le reste, vous pouvez fermer les yeux…et dormez bien.

    • « Mgr Lefebvre, car il appelait bien le cardinal Ratzinger « le serpent » » et il avait bien raison !!!

      Relisez les discours de Benoit 16 lors de sa visite en France.

      Ce n’est pas vraiment « la fille aînée de l’Eglise » qu’il encensait !!!
      il serait temps de prendre la mesure des paroles du
      « serpent » !
      Nous avons tellement été aveuglés, comme hypnotisés !
      puis la mort de Pie XII !!!

      A voir :
      https://www.youtube.com/watch?v=BiN0NlUsY-o

      • On en a beaucoup parlé de cette fausse soeur Lucie, mais quelles preuves a-t-on exactement, mises à part ces vidéos ?
        Personnellement, je ne vois pas de différence entre ces deux visages : un jeune, un plus vieux. Prenez-vous en photo et comparez-vous dans quelques années.

  10. DUFIT THIERRY says:

    Mgr Lefebvre restait toujours courtois et charitable y compris avec ses ennemis au Vatican (et on sait qu’ils étaient nombreux). J’ai l’impression que vous faites preuve de beaucoup de hargne et de haine contre la Fraternité St Pie X. Vous cherchez à semer la division. Si vous souhaitez rejoindre le nazi Williamson et sa petite bande de prêtres et d’évêques fous (puisqu’il s’est mis à sacrer des évêques) dites-le franchement.

    • Xavier Celtillos says:

      Vous voyez, vous affirmez une chose qui est fausse, plutôt que de reconnaitre votre erreur, vous préférez rester dans vos illusions. Où ai-je dit que Mgr Lefebvre n’était ni charitable ni courtois ?
      Où avez-vous vu de la hargne et de haine contre la Fraternité St Pie X qui a volontairement une grande part sur ce site ?
      Pourquoi haissez-vous Mgr Williamson et pourquoi le traitez-vous de nazi ? Avez-vous entendu Mgr Williamson défendre les nazis ? Savez-vous que diffamez gravement son prochain est matière grave ? Avez-vous vu MPI prendre fait et cause pour Mgr Williamson ?

      Vous vous égarez, regardez les choses froidement.

      • Emily says:

        « Avez-vous vu MPI prendre fait et cause pour Mgr Williamson ? »

        Monsieur Celtillos, vous êtes en charge de l’actualité religieuse, et celle concernant la Fraternité sacerdotale St Pie X et ses relations avec Rome.

        Pourquoi alors avez-vous reproduit une interview entière consacrée au prieur bénédictin ordonné par Mgr Williamson ?
        http://www.medias-presse.info/dom-thomas-daquin-prieur-a-noba-friburgo-au-bresil-sera-sacre-eveque-le-19-mars/50596.

        Vous jetez de la confusion dans les âmes en ayant un tel parti pris, à propos du Supérieur de la Fraternité.

        Faites oeuvre de bien, par la vertu d’obéissance, à l’égard des évêques auxiliaires de la Fraternité, en tant que fidèle de celle-ci (si vous l’êtes encore).

        Je pourrai encore mettre d’autres liens où non pas MPI mais vous-même ou M. Christian LASSALE prenez fait et cause pour la « résistance » (que j’ai rebaptisée la « désertion en rase campagne » car comment peut-on se dire de Tradition sans avoir aucun contact avec Rome – sans être rallié, il va de soi).

        • Xavier Celtillos says:

          Je vous rassure : je n’ai aucun devoir d’obéissance aux évêques de la FSSPX, que j’en fréquente les lieux de culte ou pas. Je ne jette aucune confusion, la confusion vient du silence, des atermoiements et des contradictions internes à la tradition. Ce n’est pas en voulant casser le thermomètre et en faisant comme si la fièvre n’était pas là que vous tuerez le virus.

          Quelle est le problème de relayer l’interview du Père Thomas d’Aquin ? N’a-t-il pas le droit qu’il puisse s’expliquer avant que vous ne le jugiez ?
          C’est honnête de lui laisser la parole pour qu’il explique les raisons de son acte. Nous sommes catholiques, serviteurs de la Vérité, et non des idéologues ou des soviétiques. D’autant plus que le père Thomas d’Aquin est un combattant de la première heure de la Tradition, que son expérience est longue, et que sa fidélité n’est pas à remettre en cause. Il est donc normal qu’il puisse s’expliquer, chacun ensuite a une intelligence pour juger honnêtement, et non selon un parti pris.

          Quand MPI se fait l’écho de Mgr Aillet ou Mgr Schneider, cela ne vous pose pas de problème.

          • @ « chacun ensuite a une intelligence pour juger honnêtement, et non selon un parti pris. »

            Exactement ! Un journaliste se doit d’informer sans parti pris. Vous avez donc raison de nous tenir informés des actualités sur lesquelles nous n’irions pas spontanément y mettre le nez et qu’il faut pourtant connaître pour se forger une opinion et nous construire un esprit critique. Si je puis me permettre, je vous encourage donc à poursuivre ce travail d’informateur intelligent de la Vérité.

          • Emily says:

            Vous ne me « rassurez » pas du tout quant à une éventuelle désobéissance vis-à-vis des évêques dont vous seriez un fidèle (voir également l’épître de ce IIIe dimanche après Pâques). En passant, étant donné votre humour, je vous remercie pour le sobriquet de soviétisme que je vous renvoie.
            Je peux également vous rassurer concernant des évêques dits conservateurs ou « tradis » : je reste assez prudente pour des évêques se disant proches d’une certaine Tradition; il leur manque encore le pas qu’ont pu faire un Mgr Lefebvre et de Castro Meyer.
            Je vous pose également la question : Priez-vous pour le Pape au canon de la messe ainsi qu’aux vêpres ?. Merci par avance.
            Quant à l’article ci-dessous, je dois vous avouer que je sais gré au journaliste car il démontre que la tentation vient bien du Saint-Siège et non de la Tradition, dont le seul souci est d’y amener le plus d’âmes possible.

            • Ultima says:

              l’abbé GROSSIN écrit une lettre ouverte aux abbés Pinaud, Salnave et Rioux convoqués au « tribunal » de la FSSPX Lettre ouverte à messieurs les abbés Pinaud, Salnave et Rioux.
              Votre « mise à pied » m’a été connue par Internet, tout comme la cause de votre sanction, votre lettre ouverte à Mgr Fellay. Je tenais à vous féliciter pour avoir (enfin) réagi aux mensonges et aux trahisons de ce prélat félon.

              Votre passage devant le « pseudo-tribunal » de cet évêque sans

              JURIDICTION sera éventuellement

              pour vous l’occasion de témoigner de la Vérité et de la Foi en rejetant et condamnant avec force la secte noachide qui occupe le Vatican En pleurs

              • Ultima says:

                Pas de JURIDICTION ( Mgr Fellay ou autre ) dans un Diocèse = aucune autorité et pouvoir dans la Ste Eglise Catholique .

                « Qu’elle est divine et sacrée, cette autorité des Clefs, qui, descendant du ciel dans le Pontife Romain, dérive de lui par les Prélats des Eglises sur toute la société chrétienne qu’elle doit régir et sanctifier ! Le mode de sa transmission par le Siège Apostolique a pu varier selon les siècles ; mais tout pouvoir n’en émanait pas moins de la Chaire de Pierre. (…) C’est donc à nous, prêtres et fidèles, à nous enquérir de la source où nos pasteurs ont puisé leur pouvoir, de la main qui leur a transmis les Clefs. Leur mission émane-t-elle du Siège Apostolique ? S’il en est ainsi, ils viennent de la part de Jésus-Christ qui leur a confié, par Pierre, son autorité ; honorons-les, soyons-leur soumis. S’ils se présentent sans être envoyés par le Pontife Romain, ne nous joignons point à eux ; car le Christ ne les connaît pas. Fussent-ils revêtus du caractère sacré que confère l’onction épiscopale, ils ne sont rien dans l’Ordre Pastoral ; les brebis fidèles doivent s’éloigner d’eux. » (Dom Guéranger, Année Liturgique, La Chaire de Saint Pierre à Antioche.)

        • pamino says:

          Emily, vous parlez comme s’il y avait un devoir d’obéissance à ces évêques. Il ne faut pas être plus lefebvriste que Mgr Lefebvre.

      • Voyons ! personne ne peut prendre fait et cause
        pour Mgr WILLIAMSON, et pour cause !
        c’est punissable de prison !

        De plus, il faut aussi relire des discours ou autres homélies de Benoit 16 pour en être bien persuadé !

        et même relire attentivement ceci :
        http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/relations-jews-docs/rc_pc_chrstuni_doc_20151210_ebraismo-nostra-aetate_fr.html

        un chef-d’oeuvre !!! !!! surprenant !

  11. DUFIT THIERRY says:

    Il est inutile de rappeler les propos tenus par Mgr Williamson en 2008. Ils sont présents dans toutes les mémoires. Mgr Williamson avait mis au point un coup diaboliquement bien monté dans le but de détruire la Fraternité St Pie X en lui collant une étiquette de « nazie ». Ce plan satanique aurait pu réussir : la Fraternité St Pie X faillit être dissoute en Allemagne et fut expulsée de Suède. Le monde était déchainé contre la Fraternité St Pie X et il fallut toute la diplomatie du Supérieur général de la Fraternité St Pie X Mgr Fellay pour remettre les choses au point et sauver la Fraternité St Pie X de la situation désastreuse dans laquelle elle était suite aux paroles de Mgr Williamson. Alors oui je ne vais pas être hypocrite : je n’aime pas Mgr Williamson et je ne changerai pas d’avis.

    • Xavier Celtillos says:

      Ah bon, vous êtes certains que les propos de Mgr Williamson sont « un coup diaboliquement bien monté dans le but de détruire la Fraternité St Pie X ». N’êtes-vous pas entrain de faire un jugement téméraire ?

      Car si vous connaissiez un peu plus la trame de cette affaire, vous sauriez que Mgr Williamson était un habitué depuis des dizaines d’années de ce genre de déclaration. Cela n’avait donc rien de prémédité.
      Vous sauriez aussi que l’interview a été commandité entre autre par Caroline Fourest, et vous sauriez aussi qu’au départ l’évêque avait refusé de parler de ce sujet, mais ayant un faible de ce coté, il a cédé…

      Je pense que Mgr Williamson par ses propos a commis une grave imprudence, dont les conséquences ont été lourdes, très lourdes, notamment pour des dizaines de familles.

      Une chose est de dire qu’il a commis une grave imprudence, une autre est de l’accuser « d’un coup diabolique ».

      Personne ne vous demande d’aimer ou pas Mgr Williamson, et ce n’est pas le sujet. Mais une chose est certaine : diffamer en matière grave quelqu’un constitue une faute grave.

      • DUFIT CA SUFFIT ! says:

        Bien répondu, M. Celtillos;) Rien à rajouter.
        Bonne continuation, bon courage ! (Dieu sait s’il en faut, et de plus en plus…). Merci pour votre précieux et remarquable travail.
        Avec vous.

      • DUFIT THIERRY says:

        Quand on est un évêque responsable on ne tient pas de tels propos qui n’ont aucun rapport avec la Foi catholique. D’autant plus qu’on savait très bien les conséquences qui allaient en résulter. J’ai du mal à croire que Mgr Williamson qui est un homme d’une grande intelligence soit tombé dans un piège. Il était trop évident que les ennemis de l’Eglise allaient exploiter ces paroles dans le sens que l’on sait. Si Mgr Fellay n’avait pas rétabli la situation la Fraternité St Pie X aurait pu disparaitre.

        • Xavier Celtillos says:

          Je suis totalement d’accord sur le fait que Mgr williamson n’aurait jamais dû tenir ces propos qui ne sont pas en rapport avec la Foi et dont les conséquences étaient disproportionnées.

          C’est facile après coup d’affirmer que les propos de Monseigneur Williamson allaient avoir telles ou telles conséquences. Mais à l’époque, ce n’était pas du tout évident, parce que encore une fois, Monseigneur Williamson tenait ces propos de façon habituelle depuis plusieurs dizaines d’années.

          Ça c’est la réalité. Le reste ce sont vos supputations.

          Et encore une fois, l’objectif n’est pas d’exonérer Monseigneur Williamson de sa grave imprudence. Mais une chose est de dénoncer une grave imprudence, une autre est de diffamer gravement une personne et de lui prêter des intentions qui ne sont évidement pas les siennes.

          Quant à votre affirmation selon laquelle sans l’intervention de Monseigneur Fellay la Fraternité aurait disparu, il ne faut peut-être quand même pas exagérer et là encore vous affirmez des choses qui sont complètement en dehors de la réalité.

          • DUFIT THIERRY says:

            Vous pouvez essayer de trouver des excuses à Mgr Williamson mais moi ce que je vois surtout c’est qu’en 2009 il a fallu réparer les dégâts qu’il avait causés. Si la tempête est maintenant passée (définitivement ?), la situation fut très grave à l’époque. La Fraternité St Pie X faillit être interdite en Allemagne et en France la Messe de l’arrivée du pèlerinage de Pentecôte qui avait lieu dans les jardins du Sacré Cœur fut interdite. Pensez donc !!! Le maire socialiste du 18ème arrondissement était trop content de dire qu’il ne voulait pas de personnes tenant des paroles négationnistes dans un lieu public. Et je ne parle pas du déchainement médiatique de l’époque. Même les politiques s’en sont mêlés. Angela Merkel en profita pour cracher sa haine contre l’Eglise. Je le dis et le répète ce qu’a fait Mgr Williamson est impardonnable. Vous me dites que ce fut une maladresse –je veux bien vous croire bien que j’en doute- mais quand on est évêque on ne se conduit pas de manière irresponsable.

            • Xavier Celtillos says:

              C’est bien, vous avez trouvé votre os à ronger, et bien rongez le et faite étalage de vos « ressentis ». En espérant que vous soyez blanc lorsque vous paraîtrez devant le Seigneur.

              Enfin je remarque que sur toutes les choses fausses que vous avez affirmé, vous n’avez pas l’humilité de reconnaître votre erreur.

  12. Qui peut sauver l’Eglise et le monde sinon la Sainte Vierge ? Personne d’autre ne le peut. Le moyen nous est donné, au pape de le prendre… Et si ce n’est François, il en viendra un autre pour faire ce que Dieu veut.

    https://www.youtube.com/watch?v=S1X74f7pAtk

  13. pamino says:

    « Qui peut sauver l’Eglise et le monde sinon la Sainte Vierge ? »

    Dieu.

    • La volonté de la Sainte Vierge est Celle de Dieu, et le pouvoir de la Sainte Vierge est Celui de Dieu.
      Donc dire que c’est la Sainte Vierge « qui peut sauver l’Eglise et le monde », c’est dire que Dieu lui en a donné le pouvoir, parce qu’aujourd’hui, c’est Sa volonté que ce salut soit entre les mains de Sa très sainte Mère.
      Mais je pense que vous faisiez semblant de ne pas bien comprendre cette phrase…

  14. Stéphane Th says:

    Bravo à Christian Lassale et à toute l’équipe de MPI pour leur lucidité et leur franc parlé !
    Stéphane

  15. Patrick Gallineau says:

    Toujours le même discours complètement paranoïaque et sacrilège.
    « Les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle » (l’Église) »…et Moi je suis avec vous jusqu’à la fin des temps ».
    Manquer de confiance dans l’Église, c’est manquer de confiance en Notre Seigneur.
    Les « Ecclésia Dei » comme vous dites, ont l’intelligence de travailler efficacement et
    silencieusement DANS l’Église.
    Qu’est ce que vous attendez pour en faire
    autant au lieu d’insulter les gens qui vous
    tendent la main avec un statut en or massif
    (Prélature Personnelle).

    • Ultima says:

      Patrick , vous ne connaissez pas le Dogme solennel de la FSSPX ? le Dogme R & R !

      car les Papes Conciliaires modernistes ne sont pas gentils !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com