american-jewish-commitee-clinton

L’American Jewish Committee (AJC), puissante organisation juive fondée en 1906 et dont l’influence s’exerce bien au-delà du territoire américain, contrairement à ce que son nom laisse entendre, fait insidieusement campagne contre Donald Trump.

« La violence et les menaces de violence n’ont pas leur place dans la politique américaine. Il ne devrait pas y avoir de menaces de perturber les rassemblements politiques et les conventions si un candidat se voit refuser la nomination a la présidence par la convention de son parti », a communiqué l’AJC. L’American Jewish Committee fait référence à l’avertissement de Donald Trump, à propos du risque d’ « émeutes » qu’entraînerait une tentative de l’expulser de la course à la présidence des Etats-Unis par l’entremise d’une sordide manœuvre politicienne que serait une convention négociée des Républicains contre Trump. Si l’American Jewish Committee met en exergue cet avertissement de Donal Trump, le présentant comme le fauteur de troubles, cette organisation juive ne dit rien des violences organisées par les opposants de Donald Trump, violences auxquelles le candidat démocrate Bernie Sanders ne serait pas totalement étranger.

L’American Jewish Committee joue évidemment sur les peurs. « Trop de démocraties ont échoué pour être remplacées par des gouvernements autocratiques lorsque la violence est devenue un outil politique de sanction, en particulier par ceux qui se sentent le droit de ne pas accepter d’ordinaires décisions de changement aux élections ». Et l’American Jewish Committee d’agiter l’épouvantail, prétendant que « rien de moins que la survie de la démocratie américaine n’est en jeu », avant de conclure avec l’argument suprême : « Nous ne faisons pas facilement d’analogie avec la montée du communisme et du fascisme, mais ces deux mouvements tyranniques ont remplacé des gouvernements démocratiquement élus en vertu de menaces ou de recours réels à la violence contre leurs adversaires ».

 Mais à part cela, bien sûr, l’American Jewish Committee déclare sans rire être une organisation « strictement non partisane » qui s’ « abstient de prendre position sur les candidats et se contente de laisser les processus électoraux se dérouler ». 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. michèle chevrier says:

    Là où il y a de l’argent ils sont là, ils sont connus pour ça.

  2. Richard says:

    Les experts du mensonge ont parlé.

  3. tirebouchon says:

    Raison la plus importante pour que les americains, blancs ou noir fassent une totale confiance à Donald Trump….Si les plus hautes autorité juives s’en mèlent c’est uniquement qu’elles craignent pour leur pouvoir exorbitant qu’elles ont au USA. Si CETTE MAFIA pert ce pouvoir elles le perdront partout…la théorie du Domino…

  4. Les Etats-Unis ne sont pas une démocratie, mais une République fédérale car les Pères fondateurs haïssaient la démocratie comme les révolutionnaires français de la fin du XVIIIe siècle. Le parti républicain et le parti démocrate sont en réalité deux partis républicains, attendu qu’il n’y a pas de partis politiques dans une démocratie puisque TOUS les citoyens sont souverains.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com