crask-malaysia-airlines-mpi

Les autorités euro-atlantistes de Kiev semblent bien décidées à compliquer le travail des experts internationaux qui tentent de mener une enquête objective sur les raisons du crash du Boeing malaisien. La Russie rappelle que l’opération militaire des forces ukrainiennes dans la zone de la tragédie est contraire aux dispositions de l’ONU du 21 juillet dernier.

Deux semaines après le crash de l’avion malaisien en Ukraine, les experts internationaux n’ont toujours pas pu accéder au lieu de la catastrophe. Les experts ne parviennent pas à accéder sur le site où se situent les débris car l’armée ukrainienne y mène des actions militaires actives. Et ce malgré les promesses du président d’Ukraine Petr Porochenko d’arrêter le feu dans le rayon de 40 km du crash et de ne pas perturber le travail des experts, promesses non respectées.

Des pratiques des militaires ukrainiens qui viennent aussi compliquer sérieusement l’identification des victimes qui n’ont pas encore été identifiées.

Par ailleurs, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, soulignait hier : « Nous avons rendu publiques le jour de la catastrophe les données des moyens de surveillance de Russie, et des informations correspondantes ont été diffusées sous forme de documents officiels à l’ONU et l’OSCE. Et nous ne comprenons pas pourquoi les Américains, qui affirment posséder des preuves irréfutables de leur version, ne les fournissent pas. Il faut fournir des enregistrements des communications des contrôleurs aériens ukrainiens avec l’avion Boeing de Malaysia Airlines qui survolaient le territoire d’Ukraine à ce moment là. Mais ces contrôleurs ne sont pas autorisés à communiquer avec qui que cela soit. Tout cela soulève de nombreuses interrogations. »

D’autre part, un expert militaire, le Colonel Viktor Baranets, estime que le missile a pu être envoyé par erreur par l’armée ukrainienne : « Après que le complexe de missiles sol-air ukrainien S-200 ait abattu l’avion Tu-154 au-dessus de la mer Noire en 2001, à la demande du président ukrainien et suite à l’ordre du ministre de la Défense d’Ukraine, tous les tirs de missiles sol-air ont été arrêtés ». « Imaginez, en 13 ans, aucun tir de missiles sol-air n’a été effectué. Même dans le cadre des exercices. On ne peut pas parler du professionnalisme, si les forces ukrainiennes de défense antimissile n’ont pas été actives pendant 13 ans. Et tout à coup, un ordre a été donné et de nombreux officiers, des réservistes, ont été appelés. En quelques jours, à la hâte, en paniquant, ils s’habituaient à nouveau à cet armement, qui connaît en plus des défaillances techniques. C’est la raison pour laquelle je pense que cette version serait à prendre au sérieux. »

Evidemment, il s’agit là d’un scénario qu’il serait difficile d’assumer, tant à Kiev qu’à Washington.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

17 commentaires

  1. encore un article partial sur ce sujet grave…

    Avant de dire que Kiev « fait tout pour compliquer l’enquete » … merci de mettre en relief vos propos avec les images des pillages des pièces du crash par les séparatistes … les images de bulldozer roulant sur les débris au travers du champs … etc… CA c’est clairement de la DESTRUCTION de preuves.
    Et si « Deux semaines après le crash de l’avion malaisien en Ukraine, les experts internationaux n’ont toujours pas pu accéder au lieu de la catastrophe » c’est aussi et surtout car les séparatistes n’en ont jamais donné l’autorisation. Du coup la volonté de Kiev de reprendre cette zone pour permettre un travail inconditionnel des enquêteurs peut se comprendre avant que toutes les preuves aient été soit volées soient détruites.

    Quand aux speculations dont vous parlez ensuite elles rejoignent toutes les autres qui nous viennent de l’Est en ce moment avec par exemple ces dernieres « perles » :
    => tir sur l’avion car confondu avec celui de Poutine
    *jamais l’avion de poutine n’a survoler l’Ukraine ce jour la et surtout les avions, contrairement à ce qui a été dit, ne se ressemblent pas du tout.
    => un avion de chasse ukrainien tire au canon sur MH17
    * impossibilités physique et technique car avion SU25 n’a pas la possibilité de voler aussi haut que MH17 et pourquoi l’aurai-t-il fait ?

    Bref comme je l’ai déjà dit sur ce sujet:
    Essayer d’avoir la DÉCENCE de ne pas colporter d’informations partisanes sur ce sujet, faites au moins un minimum de travail journalistique en utilisant le conditionnel et en relativisant vos « scoops » …. je rappelle que la seule chose certaine dans ce drame ce sont les presque 300 personnes mortes dans ce drame, et des familles qui les pleurent et souhaitent autre chose qu’un catalogues de scoops douteux fournis par les deux camps.

    • marc Sorede says:

      bonjour Tom tom,
      ok, mais finalement, a-on besoin de ces preuves au sol? car les moyens d’investigation, ne sont-ils pas autres, comme le laisse entendre l’article?
      un missile a shooté l’avion…bon et après? qui l’a tiré? les américains, les russes même, avec leurs capacités techniques (écoutes, satellites…), militaires, ne peuvent-ils pas savoir? et finalement, ce « savoir » ne peut-il pas faire l’objet de tractations politiques, de pressions, de chantage, sous peine de divulgation…?
      et puis les familles des victimes, franchement, n’en ont plus rien à faire que ce soit un pro-russe zélé, un ukrainien maladroit, un russe infiltré ou je ne sais quoi d’autre en fonction de la liste des gens à bord……

      • @Marc:

        Je suis choqué de votre réponse:
        « as-t-on besoin des preuves au sol ? »

        c’est comme si vous disiez: « on a le témoignage de X pour inculper Y donc pas besoin d’analyser les empreintes ni les autres faits sur le lieu de crime »

        Dans tous les crimes et accidents, il ne faut JAMAIS faire avarice de preuves, ce n’est pas la bonne voie, bien au contraire. Seule la multiplicité des preuves et leur recoupement permet de privilégier telle ou telle hypothèse et au final faire converger un faisceau vers l’explication d’un accident.

        les preuves dont vous parlez ne sont justement que des preuves « électroniques » pouvant être facilement détourner pour des raisons de dédouanement de tel ou tel camp … reste les preuves matérielles qui elles ne peuvent pas (ou peu) être falsifier.

        Je ne comprends pas vos propos sur les familles… le droit à savoir est leur droit le plus fondamental et si l’explication n’efface pas l’immense peine, elle leur permet au moins d’apporter un soulagement qui passe par l’inculpation mais aussi par la condamnation des personnes responsables
        C’est le meme cas dans un assassinat: diriez vous que la famille d’une femme assassinée se fout de savoir qui l’a tuée ?.

        • marc Sorede says:

          @tomtom
          mais vous voyez bien que c’est excessivement mal parti !!
          vous me parlez du traficotage des preuves électroniques…euuuh, bon. mais au sol idem!!! on peut y mettre ou en soustraire ce qu’on veut. le périmètre n’a été ni gardé, ni préservé…quelles garanties maintenant? et que peut-on trouver sur ce qui reste d’un avion crashé de 10.000 mètres après le tir d’un missile? qu’il a sans doute explosé en vol?
          et le droit de savoir des familles?
          mais sur ces affaires là, qui n’ont rien d’affaires de droit commun, où les mobiles, les acteurs, les donneurs d’ordre s’il y en a, resteront mystérieux, où on ne pourra sans doute jamais savoir de façon certaine ce qui s’est passé, où aucun juge impartial n’aura les moyens de travailler…à quoi bon?
          vous croyez que si l’on sert comme explication à un hollandais qui a perdu sa fille que le milicien pro-russe igor popov, qui a balancé un missile croyant shooter un ukrainien, a enfin été démasqué, et va faire 20 ans de taule, il s’en trouvera mieux? il doit tous les mettre dans le même sac, ce conflit le dépasse et ne l’intéresse pas.

          • @Marc:
            ce n’est pas parce que c’est « excessivement mal parti » qu’il faut passer à cote de preuves ou d’éléments supplémentaires pour l’enquête.
            Par exemple, les traces chimiques peuvent prouver l’identité du missile, de meme que des morceaux du missile et traces d’impact sur la carlingue…. je ne vous parle meme pas des numeros de série présents sur toutes les pièces aéronautiques (et armes) qui permettent de déterminer les lots de productions ainsi que … les possibles utilisateurs.
            La encore ce n’est pas en disant que tout peut etre falsifié qu’il faut tout arrêter, au contraire comme dans toute enquete, la multiplicité des indices ne fait que concourir à limiter ou éliminer les élément frauduleux.

            Je vous trouve de plus bien rapide dans votre jugement du « ca les dépasse et ne les interresse pas », il est de notoriété publique que faire une enquete precise et apporter toutes les réponses aux familles des victimes ne fait que les aider dans leur travail de deuil en enlevant tous les doutes et les ombres autour des événements.

  2. Poitiers says:

    DESINFORMATION des médias! Troublant… Personne n’en parle:
    http://french.ruvr.ru/news/2014_07_29/Un-pilote-ukrainien-affirme-avoir-abattu-le-MH17-6100/

    • marc Sorede says:

      cf message tom tom ci dessus: impossibilité technique radicale: plafond de 6-7000 metres pour le su25 qui est un avion d’attaque au sol, et vol à 10.000 mètres pour le malaysian.

    • Marie -Madeleine Courtial says:

      Attention, cette information n’était qu’un article satirique d’un journal allemand. Certains ont lu trop vite et n’ont pas vu l’avertissement avant l’article.

  3. Dominique says:

    L’avion a été descendu par l’armée ukrainienne,qui ne le sait pas aujourd’hui!

    • @Dominique:
      seul vous êtes certain de ce que vous avancez … j’adore la façon unilatérale que vous avez de d’essayer de rallier tout le monde à vos convictions … perso ca me fait beaucoup rire … surtout sur un sujet comme celui la !

      • champar says:

        A qui le crime profite-t-il ?

        Certainement pas à la Russie mais aux Etats Unis qui ont manigancé la guerre civile en Ukraine pour déstabiliser la Russie.
        Les méfaits précédents des Etats Unis et des autres dirigeants occidentaux complices sont maintenant prouvés :

        – Guerre à l’Irak avec renversement d’un gouvernement laïque sous prétexte d’armes de destruction massives (inexistantes évidemment). Résultat actuel : Une invasion islamiste avec le massacre des populations.

        – Armement des islamistes en Syrie avec volonté de renversement d’un gouvernement laïque. Résultat actuel : une invasion islamiste partielle avec massacre des populations.

        – Attaque de la Libye avec liquidation d’un dictateur peu intéressant sans mesure des conséquences. Résultat : Une attaque islamiste au Mali et en Centrafrique avec les armes récupérées en Libye.

        – Soutien à l’Arabie Séoudite et au Qatar deux dictatures islamistes persécuteurs des minorités.

        Regardez les choses en face, actuelleemnt le danger ne vient pas de la Russie mais des Etats Unis, un pays « ami » qui vous veut du mal.

  4. champar says:

    Pour ceux comme Tomtom et Dominique qui ont des certitudes techniques absolues, lisez donc l’article très bien fait du journal du journal libanais « l’Orient Le Jour » neutre dans cette affaire :
    http://www.lorientlejour.com/article/876789/six-questions-sur-la-destruction-en-vol-du-boeing-de-malaysia-airlines-en-ukraine.html

    • @champar

      Ou avez vous vu/lu mes certitudes techniques absolues sur ce drame ?? au contraire je ne fais que mettre en relief les faits en essayant de m’appuyer toujours sur du concret et dénoncer les éléments outrageusement faux (le coup du SU25 par exemple), Je me garde bien de dire c’est X ou c’est Y comme on pourrait le dire parce que « je le vaut bien » comme le clame à corps et à cris le « Dominique » … Merci donc de ne pas me classer dans le même tiroir que énergumène « Dominique » qui n’a aucun raisonnement et n’avance qu’à grand coups de tirades prémachées et autres idées TRES haut perchées !

  5. Quéniart says:

    tout le monde sait que ce sont les ukrainiens qui ont descendus cet avion

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com