enfant_sportMais non, mais non, ce sujet là ne veut en aucun cas vous rappelez que la rentrée approche !

Profitons encore de nos dernières soirées sans devoirs, de nos dernières journées en famille, de nos dernières matinées calmes, où les levers et les petits-déjeuners sont paisibles sans course contre la montre !

Malgré tout, chacune de nous songe à la rentrée qui approche, au rythme à reprendre, aux changements à effectuer dans nos programmes de l’année précédente et … aux petites larmes dues à la rentrée des classes de notre dernier petit loupiot.

Songeons donc (et cela est bien plus agréable que de penser aux devoirs du soir…) aux activités extrascolaires que nous pourrons peut-être offrir à nos enfants. En aucun cas il ne s’agit de gâter notre progéniture de mille et une activités, ni, d’en faire des champions olympiques de boxe ou des petits rats d’opéra, mais bien de développer en eux les dons que le Bon Dieu leur a donné, et de compenser les manques de chacune de leur personnalité.

Certaines activités peuvent aider à guérir les blessures que le péché originel a causées en eux. Un enfant nerveux, n’aura-t-il pas besoin de l’aide d’un sport pour détendre ses nerfs fragiles ? Un enfant sensible ne doit-il pas apprendre à utiliser sa sensibilité de manière intelligente et construite par la pratique de la musique ? Une jeune fille qui aime dessiner ne peut-elle pas prendre quelques cours de dessin afin d’avoir des notions indispensables en vue de perfectionner son art ? Une enfant rapide et brouillonne n’apprendra t’elle pas la rigueur et la féminité par la danse classique ?

De plus, le développement des talents des enfants fait partie de l’éducation, et si nous leur apprenons à reconnaître en eux les dons que le Bon Dieu leur a donnés, ils auront davantage confiance en eux, et seront des hommes et femmes de courage prêts à user de leurs talents au service de Dieu. Tâchons de trouver en chacun de nos enfants, les dons que Dieu leur a donnés, en particulier lorsqu’ils n’ont pas la chance de briller en classe…

Bien évidemment il ne s’agit pas de remplir des agendas de ministre à nos enfants, et de les rendre épuisés par un rythme d’activités insoutenable. Selon les capacités et les besoins de chaque enfant, nous pouvons leur permettre de faire une ou quelques activités extrascolaires, et certainement, ce nombre fluctuera selon leur rythme scolaire, leur état de fatigue, et évidemment selon notre portefeuille ! Veillons à laisser du temps libre à un enfant qui a besoin de jouer, et qui entre les devoirs et l’école,  hurlerait à l’idée de partir faire une activité plutôt que de jouer aux pirates et aux indiens à quatre pattes dans sa chambre. Encore une fois l’égalité n’existe pas, et certains enfants feront plusieurs activités et d’autres, une ou aucune, car le temps hors école leur est nécessaire pour jouer.

Parfois les mamans aimantes que nous sommes, prévoient des activités correspondants parfaitement à nos enfants, mais oublient que toute l’année il nous faudra faire le taxi…et là encore nous n’avons pas toute la même résistance. Heureusement nos maris savent nous rappeler nos limites, et il est bon que nous apprenions nous-mêmes à les connaître. Mieux vaut une maman reposée et souriante et moins d’activités, qu’une maman épuisée qui passent ses soirées, mercredis et week-ends sur les trajets d’activités.  

Alors, prenons le temps de feuilleter les sites internet de nos villes, d’arpenter les forums d’associations, afin de prendre connaissance des activités qui pourraient apporter du bien à nos enfants, tout en restant envisageables pour la santé des mamans : activités sportives, activités musicales ou artistiques, mouvements de jeunesse. Appuyons nous sur nos maris, qui savent discerner avec bon sens les activités les plus appropriés et … limiter notre zèle hors du commun !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. « Mais non, mais non, ce sujet là ne veut en aucun cas vous rappelez que la rentrée approche ! »

    Deux fautes dès la première phrase…
    « sujet-là » + « vous rappeler ».
    Une mère doit aussi connaître l’orthographe pour montrer le bon exemple à ses enfants, surtout lorsqu’elle publie ses textes pour les pauvres lecteurs que nous sommes.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com