vote-for-brexit

Le Brexit est en tête selon les sondages publiés en Grande-Bretagne, hier, à la veille du référendum qui a lieu aujourd’hui.

Selon l’Institut Opinium, le front du Non à l’UE (Leave) est à 45% et celui du Oui (Remain) à 44%. Pour l’autre boîte de sondages, le Tns, Leave est à 43% contre 41% pour Remain.

L’effet domino du peut-être adieu britannique à l’Union Européenne pourrait augmenter les fronts anti-européens dans bien d’autres pays européens. C’est le cauchemar des euro-bureaucrates bruxellois et de tous les européïstes convaincus.

« L’angoisse la plus grande, admet le président du Conseil Européen, Donald Tusk, est qu’un éventuel résultat négatif finisse par renforcer les partis eurosceptiques dans tout le reste de l’Europe. »

Pour apeurer les Britanniques et donner un avertissement à ceux qui auraient des velléités de demander eux-aussi la sortie de l’UE, Jean-Claude Junker a menacé, hier, lors d’une conférence de presse à Bruxelles : « Il n’y aura plus de renégociations ni sur l’accord trouvé en février, ni négociations sur les traités. Qui est dehors, est dehors. »

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs

Un commentaire

  1. Raiford says:

    Et maintenant à quand le grexit ?
    Pour cesser de laminer cette pauvre Grèce que l’Europe a rendu plus pauvre que beaucoup de pays africains.

    Si la Grèce retrouvait sa monnaie, il se produirait un boum économique par le tourisme.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com