Le cardinal Gianfranco Ravasi, Président du Conseil Pontifical de la Culture, a tenu a salué la mémoire, de façon émotionnelle, de la rock-star David Boxie, drogué, transgenre, l’anti-culture par excellence, qui est mort hier.

Le cardinal a twitté un vers de la célèbre chanson « Space Oddity » de l’artiste : « Tour de contrôle à Major Tom, le compte à rebours commence, les moteurs sont allumés, vérifie la mise à feu et que Dieu soit avec toi. » Et ce cardinal préside à la Culture dans la cité du Vatican !

Nos ecclésiastiques actuels ne comprennent plus rien ni à la doctrine catholique ni à la vraie culture qui doit être l’expression de la beauté de Dieu afin d’aider l’homme à élever son âme.

David Bowie, dont le dernier album s’appelait « Blackstar », tout un programme en une seule parole !, c’était plutôt l’expression des ténèbres diaboliques, celles qui obscurcissent les intelligences d’aujourd’hui !  

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. « dont le dernier album s’appelait « Blackstar »

    Il faut mettre le verbe au présent :
    « dont le dernier album s’appelle Blackstar », car il est sorti vendredi (c’est-à-dire 2 jours avant sa mort).
    Il savait qu’il allait mourir, et il a écrit le texte de ses chansons en sachant qu’on les écouterait alors qu’il serait mort et…au Paradis. Cette pensée de la mort lui faisait peur, c’est pourquoi le titre « Blackstar », qui décrit son angoisse dans sa maladie et devant la mort (ce que personne ne peut lui reprocher, car même de très grands saints ont éprouvé cette angoisse à la vue de leurs péchés passés).

    • Il aurait été mieux pour cette personne, si la pensée de la mort (ou plus précisément de son jugement ?) lui faisait peur, de son convertir plutôt que d’écrire un album, ce qui est probablement aggravant…
      Normalement, après des péchés publiques doivent suivre une conversion publique, autant qu’il est possible. Sans parler de la réparation. Autant dire que même en échappant à l’Enfer, c’est le Purgatoire qui l’attend.

      • Je ne vois pas en quoi une conversion empêcherait d’écrire un album.
        Non seulement, il faut manger même lorsqu’on est malade, mais en plus s’il a un message à passer, il se sert de ce qu’il sait faire et qui fut son métier pendant des années.
        Galabru a bien tourné des navets et des nullités, simplement parce qu’il fallait bien qu’il gagne sa vie. Que vouliez-vous qu’il fasse d’autre à son âge ?
        Ne les faites pas vivre sur un nuage, simplement parce que ces gens ont des métiers « à part ».

  2. patrick says:

    les commentaires autant que l’article sont NUL. Et vous osez vous prétendre chrétiens??? Vous feriez mieux de relire le nouveau testament, si toutefois vous l’avez jamais lu, puis de le méditer longuement avant de vociférer n’importe quoi…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com