cinéma françaisCe sont les conclusions de l’année 2013. La fréquentation des salles de cinéma est en baisse de 5,3% par rapport à 2012. Dans les dix plus gros succès de l’année cinéma, on ne retrouve seulement qu’un film français. Globalement, le cinéma français ne représente que 33,3% du marché, contre 53,9% pour les USA. En 2012, le cinéma français prenait 37% du marché, et les Américains 42,7%. Pour relativiser, aucun film n’a fait plus de cinq millions d’entrées, une première depuis dix ans.

En première explication, il faut sans doute ne pas négliger  le facteur crise. Une place de cinéma reste relativement chère et les temps  ne sont pas aux dépenses inconsidérées. Cela peut donc freiner les gens à se rendre au cinéma. D’autre part, je ne sais pas si c’est très judicieux de comparer le cinéma français au cinéma américain quand on sait la machine qu’est Hollywood. Les producteurs américains ont de gros moyens mais peut-être aussi que les scénaristes français n’attirent pas les investisseurs. Le rapport Bonnell sur la rentabilité du cinéma français, qui a été commandé en mars dernier par la ministre de la Culture Aurélie Filipetti, sera publié ce 8 janvier. Ce rapport fait suite à la tribune du producteur Vincent Maraval de l’année dernière dans laquelle il dénonçait le système de financement du cinéma français et rappelait que les films étaient trop chers.

La deuxième explication serait tout simplement que le cinéma français est mauvais et qu’il aurait besoin de se renouveler. Quand on voit que les films français dont on nous a tant rabattus les oreilles sont la vie d’Adèle et La Marche… On aurait préféré avoir un The Artist. On en arrive à avoir des films qui ont toujours des messages soit sur le racisme soit sur la tolérance. Ça en devient lassant comme si on voulait nous faire culpabiliser. Ne parlons même pas du langage qui se veut vulgaire. Quant à certains acteurs s’il pouvaient jouer mieux et parler de manière plus convaincante et expressive, ça irait déjà mieux. Je me suis hasardée une fois à regarder un film français, j’aurai mieux fait de m’abstenir. C’était vraiment nul. Changer de thèmes, avoir de meilleurs acteurs et peut-être que les films français feront plus envie. On regrette Michel Audiard parce qu’en ce temps-là, c’était quelque chose le cinéma français.

L’un des films français qui va sortir la semaine prochaine, sera sur Yves Saint Laurent, encore un thème bien d’actualité. Et quand on lit le commentaire d’un internaute qui a vu le film en avant-première : « dommage que la vie d’un si grand homme soit représentée par autant d’images presque indécentes. La créativité d’YSL n’est pas assez mise en avant. » Autre travers du cinéma français qui nous abreuve de scènes de sexe dont on se passerait bien. Problème de financement, films mauvais, le cinéma français aurait à mon avis besoin d’un nouveau souffle.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Assez en accord avec l’ article; de nombreux acteurs sont très mauvais, cette impression d’ assisster à du théâtre au cinéma est tout à fait insupportable. Quant au manque de pudeur et la vulgarité, cela devient usant. Les sujets traités sont toujours les mêmes. Je ne regarde plus le cinéma français depuis plusieurs années, il est, pour moi une propagande du « bien penser » à la française avec des acteurs dont le peu de talent ne devrait pas leur accorder un jeu si prétentieux et surfait.

  2. dlyoann says:

    Une autre raison à mon sens cest la 3d notamment pour les gens portant des lunettes. Ça n’apporte pas grand chose visuellement et ça assombrit l’image sans compter le sur coût

  3. Bernard says:

    Quand les scénaristes et les artistes français comprendront que le cinéma doit être un divertissement et cesseront de se prendre pour des êtres supérieurs chargés de délivrer un message politique de gauche évidement, le cinéma français se portera certainement mieux.

  4. Pingback: Le cinéma français se porte mal |...

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com