florian-Philippot-MPI

En début de la veillée de Noël, nous apprennions qu’un dénommé Florian Philippot, vice –président du Front national, avait déclaré sur RTL que « Il n’y a aucune restriction du droit à l’avortement dans le projet du Front national » ; info qui sera reprise sur le site du Figaro et dans la version papier de ce journal.

Apparemment cette prise de position est différente de celle de Marine Le Pen, présidente du FN qui durant sa campagne pour les présidentielles, avait bien mis en avant la nécessité de limiter les avortements de « confort » et ceux liés aux « circonstances économiques ». Quant au président d’honneur, Jean-Marie Le Pen, il s’est réjoui du revirement de la situation en Espagne où cette pratique est désormais strictement limitée. Il serait bon que les violons s’accordent.

Si pour M. Philippot cette question est secondaire, elle ne saurait l’être pour des millions de Français catholiques. Il en est de même du mariage des homosexuels ; même si le gouvernement « fait diversion sur ces questions ». Ils ont de quoi être choqués. Combien de voix cette simple réflexion va-t-elle faire perdre au FN ?

Les catholiques en sont d’autant plus choqués que cette affirmation tombe le jour où le Fils de Dieu s’est fait homme et que le mot de Noël vient de natalis qui signifie « la naissance ».

Une prudence politique – par delà l’aspect religieux- aurait voulu pour le FN que M. Philippot se passe d’une telle déclaration. Il oublie, semble-t-il, que des millions de chrétiens se sont levés pour combattre la décadence de notre civilisation que les socialistes accélèrent à grande vitesse. Il oublie aussi que la France, contrairement à ce qui est dit, est en dessous du niveau de renouvellement démographique ; et que celui-ci se maintient à peine surtout grâce aux naissances liées aux immigrés qui ont très peu recours à l’avortement.

Il oublie aussi que le mouvement de contestation de la loi Taubira concerne désormais tout ce qui tourne autour de la reproduction humaine (GPA, PMA, avortement). Que les manifestations contre Taubira continuent et vont recommencer de plus belle. Comment M. Philippot peut-il en faire fi ?

Rappelons que les catholiques sont restés longtemps profondément hostiles au FN ; mais que cette position était en train d’évoluer en raison de la politique antinaturelle de l’Etat socialiste. Comment M. Philippot peut-il l’oublier ? Or c’est sur cela qu’il fait l’impasse ; s’imaginant qu’une vague frontiste va tout emporter. Or c’est sur la marge que le FN progressera et il aura besoin de catholiques pour prendre un certain nombre de ville.

Pour l’aider à comprendre qu’une seule phrase malheureuse peut compromettre « sur la marge » un succès envisageable, je lui raconte une petite histoire. A la suite des présidentielles, Marine s’est présentée à Hénin-Beaumont pour être députée. C’est précisément à cette époque qu’elle eut une parole malheureuse qui allait lui coûter bien cher. Elle expliqua qu’elle voulait se débarrasser des catholiques traditionnalistes, des anciens de l’Algérie Française, des anciens combattants, des révisionnistes et des négationnistes. Amalgame d’ailleurs funeste : mon père qui fut un grand résistant était pour l’Algérie Française et traditionnaliste. Il avait souffert dans sa peau et détestait précisément les négationnistes… Passons ! Or Marine Le Pen avait simplement oublié une chose : là où elle se présentait, il y avait trois chapelles traditionnalistes très vivantes  (Eleu dit Liauwette, Courrières, Liévin) ; que la jonction de ces groupes est souvent assurée par des prêtres et des religieux anciens parachutistes ou liés à l’Algérie Française, ou des anciens combattants. Combien cela représentait-il de personnes sur la circonscription électorale d’Hénin Beaumont ? Certainement entre 500 et 1.000. Nombre de celles-ci, compte-tenu des déclarations de Marine mentionnées ci-dessus sont restées chez elles le jour du vote. Marine fut battue à 170 voix…

Cette affaire, est une véritable parabole que M. Philippot serait bien inspiré de ne pas oublier.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. Cher Jean-Pierre Dickès,

    je fréquente les mêmes paroisses que vous et j’ai eu le plaisir de vous de nombreuses fois; je suis catholique donc, également Front National.
    Et je le resterai.
    Quelles que furent les déclarations de Florian Philippot, qui n’a pas d’ailleurs « pris une position » sur le programme du FN, dont il n’est aucunement l’auteur, mais dont il a tiré qu’il ne remettait pas en cause « le droit à l’avortement ». Ce qui est juste.
    Sauf que le terme de « droit » est certainement très mal choisi, c’est clair; le FN ne conteste pas la loi Veil (qui dépénalise l’avortement, mais n’en fait pas un « droit ») mais prévoit de le supprimer après référendum (programme présidentiel de Marine Le Pen, entre autres).

    Par ailleurs, votre parabole sur l’élection ratée sur le fil de Marine à la députation en 2012 ne tient pas la route: d’abord Marine a obtenu à cette élection le meilleur score national du FN; elle était en effet en duel (alors que Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard, élus, l’ont été tous deux à la faveur de triangulaires). Ensuite la campagne à Hénin fut féroce, comme à chaque fois, les forces maléfiques mettant tout leur poids contre le FN à chaque fois que possible.
    Ce ne sont pas les quelques dizaines de voix des tradis maladivement anti-FN par sectarisme qui ont manqué à Marine, car marine a bien obtenu les centaines de voix des tradis de la circonscription (j’en connais plusieurs), qui savaient très bien faire la part des choses entre Marine et son opposant socialo-bolchévique.
    Faites donc vous aussi la part des choses au lieu de vous jeter, tête baissée, dans le futile piège de la détestation anti-FN si coutumière des aigris de tous poils, ce qui ne vous ressemble pourtant pas.
    Bien amicalement,

    olivier

  2. Jean- Pierre Dickès says:

    Cher Monsieur,
    J’ai été le premier à regretter que Marine ne soit pas élue à la place des socialistes alimentaires pour ne pas dire plus. Cependant, je connais pas mal de gens étant un ancien de l’Algérie Française ce dont je ne me cache pas. Tout simplement j’ai écouté ce que les gens disaient. J’ai vu des réactions similaires à propos de Sarko : le résultat n’est pas brillant avec Hollande. Ce que j’ai écrit est une sorte de parabole. N’avez-vous pas entendu des gens dire : « moi de toute manière je ne voterai pas ». Moi oui. M. Philippot

  3. Jean- Pierre Dickès says:

    excusez la fausse manoeuvre.
    M. Phillippot aurait peut-être intérêt à clarifier sa position. Que vous le vouliez ou non cette phrase circule sur Internet. Par ailleurs une telle déclaration rejette MNPT dans les bras de Copé and co. Ce n’est pas une bonne chose.
    Merci de m’avoir donné votre point de vue.
    Amicalement

    JP Dickès

  4. « Par ailleurs une telle déclaration rejette MNPT dans les bras de Copé and co »

    Ah bon ?
    Et en quoi l’UMP, qui ne veut pas abroger le mariage gay et n’a jamais voulu déremboursement les avortements à répétition, serait la solution ?

    Je vois parfois ce genre de phrases, qui n’ont pour moi aucun sens. Le FN est de loin le moins laxiste sur le sujet du mariage gay comme sur celui de l’avortement. Même si on peut le trouver un peu trop tendre, ce n’est rien en comparaison de l’UMP.

  5. Bonjour,

    après avoir lu attentivement vos commentaires, je veux humblement vous rappeler que Marine Le Pen n’a jamais participer ni soutenu les manifestations anti-mariage gay et la suite..et n’est jamais présente lors de manifestations anti_avortement.(manoeuvre politique sans doute!)
    D’autre part, l’absence de consigne de vote laissé par Marine Le Pen lors du 2e tour des présidentielles a ouvert la porte au PS! il ne s’agissait pas de dire  » il faut voter pour M. sarkosy » , mais  » il faut voter pour la France en votant contre le canditat PS et toutes ses promesses ».
    La France doit beaucoup de son malheur actuel au FN. Alors suivre Marine Le Pen???…en attendant la constitution du parti politique « catholique » ?!

  6. Philippot est un sous-marin destiné à torpiller le peu qui reste des fondamentaux du FuN.Dickès a parfaitement raison de dénoncer cet olibrius, qui se proclame « gaulliste »
    Quant à ce M.Olivier, qui fait le grand écart entre son catholicisme et son appartenance au FuN, je suis abasourdi devant tant d’aveuglement. Comment peut-on rester adhérent d’un tel parti homo-sioniste et se prétendre catho ?
    personnellement, j’ai, hélas, été membre du FN pendant plus de vingt-cinq ans (personne n’est parfait)mais je l’ai quitté en 2007, dès que j’ai vu la tournure catastrophique de la campagne présidentielle dirigée par Marine. Comment JMLP a-t-il pu être assez stupide pour propulser sa fifille aux commandes du FuN ? Est-ce de la sénilité précoce ou du népotisme ? il est vrai que Gollnisch, depuis qu’il a été battu par fifille en 2011, se comporte comme une lavette, avalant toutes les couleuvres et avalisant tous les reniements décidés par la clique d’invertis qui entoure MLP, et qui veut maintenant débaptiser le mouvement. honte à ce ramassis d’arrivistes sans convictions, qui a mis la main sur le FuN et se débarasse de tous ceux qui résistent encore à sa conversion en une espèce de RPR, vaguement droitier.

  7. Olivier M says:

    Libre à PhB de considérer notre ami Bruno Gollnisch comme « une lavette », l’intéressé appréciera.
    Il me semble que si ce monsieur PhB a quitté le FN en 2007, il n’est certainement pas le plus qualifié pour en parler désormais; et les aigreurs personnelles ne conduisent à rien sauf à noircir l’âme.
    Pour Corinne je préciserai que Marine Le Pen, si elle n’a pas participé aux Manifs pour tous elle-même (le FN y étant très largement représenté par ailleurs, par ses élus et responsables), elle a en revanche très clairement exprimé sur tous les media sa position très ferme sur le sujet: non au mariage homo, non à la PMA, non à la GPA, non à l’adoption d’enfants par les couples d’homos; elle est en outre l’unique chef politique à avoir déclaré, et répété, vouloir abroger la loi Taubira lorsqu’elle prendra les rênes de ce pays.
    Et pour être encore plus clair, je vous livre la position de Marine sur l’avortement, comme ça on évitera peut-être les commérages de bas étages et désinformés sur le sujet:
    « Je ne suis pas pour l’avortement. D’ailleurs, j’aimerais bien savoir qui est pour l’avortement. Je ne suis pas pour l’avortement, bien sûr, mais je ne pense pas qu’il soit possible, aujourd’hui, d’interdire purement et simplement l’avortement, c’est-à-dire de recréer, somme toute, une re-pénalisation de l’acte d’avortement. Mais je trouv[e] des solutions, et il m’apparait que la solution la plus évidente est de mettre en place une grande politique d’incitation à la natalité. Or je crois que, depuis déjà de nombreuses années, les politiques ont fait l’inverse, ils ont fait plutôt des politiques d’incitation à l’avortement, en ne donnant pas d’autre choix à beaucoup de femmes, ils ont incité comme si c’était la solution miracle et ils ont fait de cet acte très grave, un acte dont certaines pensent ou croient qu’il est anodin. […] Je crois qu’il faut une grande politique de respect de la vie, tout bêtement, c’est-à-dire réintroduire, réinsuffler dans notre société le respect de ce qui est vivant, et en premier lieu de l’homme lui-même, et de l’enfant en particulier. Et quand on aura, par toute une série de politiques, réinsufflé ce respect de la vie […] c’est ainsi que nous pourrons lutter contre un chiffre qui n’a jamais baissé en réalité, et c’est ça le plus dramatique.
    Et quand on lit la loi de 1975, on s’aperçoit qu’elle était beaucoup plus rigide dans ses principes que ce qu’elle est aujourd’hui […] elle pénalisait l’incitation à l’avortement. Or aujourd’hui, il existe des véritables politiques d’incitation à l’avortement, sans que cette incitation soit condamnée. La lettre de la loi était beaucoup plus dure que l’esprit de la loi. En votant cette loi, il fallait s’attendre à ce que cet acte devienne quelque chose de commun ou d’anodin. […]
    Si j’avais les moyens, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour faire baisser de manière majeure le nombre des avortements mais surtout pour réinsuffler chez les femmes — et les hommes […] —, la conscience du caractère sacré de la vie ».
    Marine LE PEN
    Radio courtoisie, le 12 décembre 2008
    Emission « Le libre Journal » de Catherine Rouvier
    Très cordialement à Corinne.

  8. Merci à Olivier pour ces précisions que je n’ignorais pas. Au-delà de toute déclarations il y a les actes; très facile de déclarer vouloir abroger une loi que son propre silence a initié! c’est au moment de faire barrage au PS qu’il fallait parler haut et fort! Pour votre information j’ai fait part de ma déception à Marine Le Pen dés le 2e tout des présidentielles qui m’a répondu par un extrait de son programme politique! Et je crois que tout est dit, nous sommes en politique avec tout ce que cela comporte de « nuances » « manœuvres » et un jour de « revirement ». C’est vrai j’attendais autre chose de M Le Pen, elle a eu entre ses mains le pouvoir d’empêcher tout ce que nous supportons aujourd’hui, elle pouvait ce jour là entrer dans « l’histoire » de la France; non, elle a préférer entrer en politique et ses histoires, loin de moi les réactions non informées, loin de mon cœur et ma vie les commérages de bas étages, si je les ai trouvé c’est ici.
    Je prie pour que des hommes et femmes de foi entrent en politique, luttant non pas pour leur amour propre mais pour la France. Ouvrez les yeux.
    Olivier, Dr. Dickés je prie aussi pour vous, n’égarez pas ceux qui vous lisent.

  9. Olivier M says:

    Chère Corinne,
    Peut-être ne vous êtes-vous pas rendue compte que Marine n’est pas encore à la tête de ce pays; cela arrivera, n’en doutez pas, mais ce n’est pas encore le cas. Il est donc illusoire de prétendre qu’elle puisse « avoir entre ses mains le pouvoir d’empêcher ce que nous supportons aujourd’hui ».
    Et il est tout aussi illusoire de croire que vous pourrez changer les choses en France sans faire de politique.
    Quant aux « revirements » que vous supposez, cela reste de la supputation, donc du commérage.
    Ouvrez les yeux.
    Cordialement et avec mes prières.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com