florian-Philippot-MPI

En début de la veillée de Noël, nous apprennions qu’un dénommé Florian Philippot, vice –président du Front national, avait déclaré sur RTL que « Il n’y a aucune restriction du droit à l’avortement dans le projet du Front national » ; info qui sera reprise sur le site du Figaro et dans la version papier de ce journal.

Apparemment cette prise de position est différente de celle de Marine Le Pen, présidente du FN qui durant sa campagne pour les présidentielles, avait bien mis en avant la nécessité de limiter les avortements de « confort » et ceux liés aux « circonstances économiques ». Quant au président d’honneur, Jean-Marie Le Pen, il s’est réjoui du revirement de la situation en Espagne où cette pratique est désormais strictement limitée. Il serait bon que les violons s’accordent.

Si pour M. Philippot cette question est secondaire, elle ne saurait l’être pour des millions de Français catholiques. Il en est de même du mariage des homosexuels ; même si le gouvernement « fait diversion sur ces questions ». Ils ont de quoi être choqués. Combien de voix cette simple réflexion va-t-elle faire perdre au FN ?

Les catholiques en sont d’autant plus choqués que cette affirmation tombe le jour où le Fils de Dieu s’est fait homme et que le mot de Noël vient de natalis qui signifie « la naissance ».

Une prudence politique – par delà l’aspect religieux- aurait voulu pour le FN que M. Philippot se passe d’une telle déclaration. Il oublie, semble-t-il, que des millions de chrétiens se sont levés pour combattre la décadence de notre civilisation que les socialistes accélèrent à grande vitesse. Il oublie aussi que la France, contrairement à ce qui est dit, est en dessous du niveau de renouvellement démographique ; et que celui-ci se maintient à peine surtout grâce aux naissances liées aux immigrés qui ont très peu recours à l’avortement.

Il oublie aussi que le mouvement de contestation de la loi Taubira concerne désormais tout ce qui tourne autour de la reproduction humaine (GPA, PMA, avortement). Que les manifestations contre Taubira continuent et vont recommencer de plus belle. Comment M. Philippot peut-il en faire fi ?

Rappelons que les catholiques sont restés longtemps profondément hostiles au FN ; mais que cette position était en train d’évoluer en raison de la politique antinaturelle de l’Etat socialiste. Comment M. Philippot peut-il l’oublier ? Or c’est sur cela qu’il fait l’impasse ; s’imaginant qu’une vague frontiste va tout emporter. Or c’est sur la marge que le FN progressera et il aura besoin de catholiques pour prendre un certain nombre de ville.

Pour l’aider à comprendre qu’une seule phrase malheureuse peut compromettre « sur la marge » un succès envisageable, je lui raconte une petite histoire. A la suite des présidentielles, Marine s’est présentée à Hénin-Beaumont pour être députée. C’est précisément à cette époque qu’elle eut une parole malheureuse qui allait lui coûter bien cher. Elle expliqua qu’elle voulait se débarrasser des catholiques traditionnalistes, des anciens de l’Algérie Française, des anciens combattants, des révisionnistes et des négationnistes. Amalgame d’ailleurs funeste : mon père qui fut un grand résistant était pour l’Algérie Française et traditionnaliste. Il avait souffert dans sa peau et détestait précisément les négationnistes… Passons ! Or Marine Le Pen avait simplement oublié une chose : là où elle se présentait, il y avait trois chapelles traditionnalistes très vivantes  (Eleu dit Liauwette, Courrières, Liévin) ; que la jonction de ces groupes est souvent assurée par des prêtres et des religieux anciens parachutistes ou liés à l’Algérie Française, ou des anciens combattants. Combien cela représentait-il de personnes sur la circonscription électorale d’Hénin Beaumont ? Certainement entre 500 et 1.000. Nombre de celles-ci, compte-tenu des déclarations de Marine mentionnées ci-dessus sont restées chez elles le jour du vote. Marine fut battue à 170 voix…

Cette affaire, est une véritable parabole que M. Philippot serait bien inspiré de ne pas oublier.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :