edwy-plenel-2

Des gens bien entraînés, « sachant exactement ce qu’ils voulaient », « un attentat réussi de façon professionnelle »…  Et « Allah Akbar ! » pour signature. 

Ils seront surement attrapés ou tués, peut-être se suicideront-ils. S’ils sont pris vivants, ils entreront en prison avec la satisfaction du devoir accompli et les félicitations de leurs codétenus. 

L’attentat aura donc fait au moins 12 morts dont les principaux dessinateurs du journal au fond de commerce blasphématoire. 

Après les voitures folles, le pouvoir s’en tenait à la version des déséquilibrés, des fous, des actes isolés… mais la recrudescence des attaques de la part de la communauté des solitaires commençait à se faire un peu trop visible jusqu’à ce qu’elle devienne si démesurée que l’on ne puisse plus la cacher derrière des artifices sémantiques. Et de nous rappeler à la dramatique réalité, celle de l’auto proclamé Calife qui a appelé à tuer le plus de Français possible par tous les moyens. 

Normal 1er venant d’assumer son échec sur le chômage, il devrait également l’assumer en matière de sécurité envers les Français, et autrement qu’en termes de sécurité routière, en redéployant les effectifs de police et de justice pour repérer en amont  les éventuels fauteurs d’attentats. Car ceux-ci étaient largement connus des services de police, le site Metronews indiquant mercredi soir que l’un des assaillants avait déjà été jugé et condamné en 2005 à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis pour avoir fait partie d’une filière d’envois de djihadistes en Irak. 

Mais Rassemblons-Nous ! Unité Nationale !, proclame notre bien aimé Monsieur 13%.  

Mais rassembler quoi ? Rassembler qui ? Sur quel projet ? Celui de condamner des meurtres ? Tout le monde sera d’accord, à commencer par le chef des musulmans de France qui n’a pas vraiment d’autre choix. Mais après ? 

La France est devenue un agrégat de communautés issues de cultures tellement différentes avec des concepts de sociétés qui se situent aux antipodes les unes des autres qu’il est inenvisageable d’avoir un quelconque projet commun sur le long terme sur le même espace géographique.  

Et ce sont les acteurs de ces groupes animés de ces différences essentielles, de ces conflits internes larvés, de ces conceptions portées par des gens bien trop dissemblables obligés de vivre ensemble dans un état qui les forcent à le faire, qui perçoivent le dérisoire de l’idéal républicain d’aujourd’hui. Nos voisins Allemands commencent à le comprendre, saurons-nous l’admettre à notre tour ? 

Car cette paix édulcorée et sans saveur est en train de se transformer en cauchemar. Et les prédateurs de tout poil se sentent exister dans un territoire dont ils n’ont rien à faire et où aucun responsable n’a le courage de s’attaquer aux sources idéologiques qui véhiculent et cautionnent les appels au meurtre. 

Aujourd’hui c’est Charlie Hebdo qui a payé le prix de cette utopie. Demain à qui le tour ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. comtat says:

    qu’est-ce qu’il faut entendre comme conneries !

    • Vous pouvez développer ? Merci ! Parce que ce genre de « commentaire » n’apporte pas grand-chose… J’ai bien peur qu’il y en ait qui ne se rendent compte de la situation que lorsque ce sera leur tour… Comme dirait l’autre, pas sûr qu’ils aient le temps alors de prendre leurs valises. Alors ça les regarde, mais qu’ils ne mettent pas les autres en danger en mettant des bâtons des roues à ceux qui disent la vérité. Encore un idiot utile parasite…

      • Le multiculturalisme est un fait, non une chance ou une malédiction. C’est uniquement ce qu’on en fait et comment on le gère qui compte et qui prête à conséquence.

        On écrivait surement déjà ce genre d’article à l’époque des conflits protestants/catholiques, si meurtriers. La Saint-Barthélemy a dû également susciter de tels arguments chez les pays protestants pour rejeter leurs catholiques, je suppose.

        Il n’en reste pas moins que malgré tous les tarés, tous les extrémistes, tous les djihadistes, l’immense majorité des musulmans ne sont que des français comme les autres, aussi horrifiés voire plus de tels crimes, d’autant plus qu’on ose les commettre en leur nom. 95 % des victimes de l’islamisme et son terrorisme sont ces mêmes musulmans ordinaires !

        Les musulmans sont notre meilleur défense contre le terrorisme. Plus nous les rejetterons, plus les djihadistes se légitimeront.

        • Patrick says:

          J’ai croisé des musulmans « modérés » toute la journée, et je travaille avec certains.

          Ils m’ont tenus à peu près tous le même discours: « C’est pas bien de tuer des gens, mais à Charlie Hebdo, ils insultaient quand même le prophète. »

          On voit bien ce qui prime: Les modérés sont tout à fait prêt à trouver des excuses aux assassins car la loi coranique est supérieure aux autres lois. Quand ils seront un peu plus nombreux, vous laisserez de côté votre utopisme.

          Quant à comparer le problème Catholiques / Protestants avec l’islam…
          Dans le premier cas, il s’agissait de Chrétiens qui avaient les mêmes origines et la même culture sur un même territoire. Dans le second, il s’agit de populations allogènes qui viennent en voulant imposer leurs systèmes de valeurs.

          Rien à voir et la comparaison est grotesque.

          Non, le multiculturalisme n’est pas une chance pour la France et il serait temps d’aller à l’encontre de ce matraquage de la sois disant bonne pensée à sens unique et de regarder la réalité en face. Et il faudrait également que des voix s’élèvent pour le dire.

          • Qu’est-ce que cela changerait Patrick, tout le monde est différent (sans cela consanguin dégénéré tu ne serais plus là pour débiter tes imbécilités!)toute famille était immigrée à+ou- long terme) L’homme est libre et tous sont égaux si tu n’est pas d’accord va dans un pays qui n’a pas nos valeurs(emmène quand même la fraternité). et sinon ton système de valeurs c’est coluche ou gattaz…

          • Ils ne sont guère les seuls à vouloir trouver des excuses. Sur ce même site et sur le sujet de Charlie hebdo, beaucoup de commentateurs ont à demi-mots (voire franchement salué ou félicité le sort du journal, au prétexte de punir le blasphème.

            Et combien des charmants commentateurs de ce site trouvent mille excuses à la Russie sur ses lois liberticides et aberrantes, au prétexte d’union nationale et de défense des valeurs familiales ?

            Supprimer toute liberté d’information plurielle, emprisonner les opposants politiques et légaliser les persécutions homophobes n’est pourtant pas l’idée que je me fais du christianisme, ni d’une société digne de ce nom. Et c’est peut-être l’orgueil qui parle, mais je ne vois pas le Christ cautionner cela non plus.

            Quand aux protestants/catholiques, les conflits passés n’ont pas été moins meurtriers au regard e leurs similitudes, vu que c’est toujours la désunion et le conflit qui priment en pareil cas.

            Et pour finir, sachez qu’en des terres comme l’Érythrée, la cohabitation et l’amitié christo-musulmane est célèbre et exemplaire. Il existe aussi de nombreuses minorités musulmanes qui réprouvent sincèrement et sans nuances de tels actes (voyez les alévis de Turquie!) et qui sont tout aussi persécutés. Et n’oubliez pas que le monde musulman est majoritairement paupérisée, dictatoriale et/ou en guerre civile.

            En France, nous avons un contexte et un niveau de vie qui devraient nous permettre de dépasser cela.

        • Monsieur T says:

          « On écrivait surement déjà ce genre d’article à l’époque des conflits protestants/catholiques, si meurtriers. La Saint-Barthélemy a dû également susciter de tels arguments chez les pays protestants pour rejeter leurs catholiques, je suppose. »

          La Saint-Barthelemy n’est pas un évènement religieux mais politique dont le nombre de victimes fût largement surévalué par des « historiens » protestants qui passèrent systématiquement sous silence de nombreux massacres anti-catholiques qui eurent lieu avant.
          Vous n’êtes qu’un cathophobe faisant des amalgames et entretenant la haine, gardez vos suppositions anti-catholiques pour vous, des gens comme vous me rappellent les heures les plus sombres de notre histoire.

          • @ Monsieur T

            « Vous n’êtes qu’un cathophobe faisant des amalgames et entretenant la haine, gardez vos suppositions anti-catholiques pour vous, des gens comme vous me rappellent les heures les plus sombres de notre histoire. »

            Gardez vos propres suppositions pour vous, monsieur. Sachez que je n’ai rien d’un cathophobe, à moins que d’avoir une aversion particulière pour des gens qui se réclament de la religion pour justifier leur méchanceté et leur perversité sadique tombe sous la définition.

            J’ai beaucoup d’admiration pour le christ qui est à mon sens la personne la plus importante de l’histoire, et pour son exemple. Cependant je suis athée, mais ça ne change rien à l’exemple donné par Jésus.

            Et de plus, l’attentat de Charlie-Hebdo et ses conséquences sont également politiques, car ils tiennent à la liberté d’expression et l’importance de la défendre.

            Quand à la Saint-Bart, c’était il est vrai un événement politique, mais aussi religieux : les victimes furent désignées par leur croyance. Ce qui nous prouve une fois de plus l’importance de la séparation de l’église et de l’état et de la laïcité.

            Et enfin : non, je ne nie aucun massacre qui ce soit produit, peu importe les victimes et le contexte. C’est la différence d’avec ceux qui ne citent que les victimes qui les arrangent et nient l’existence des autres…

            « l’homophobie n’existe pas » « il n’y a pas eu de chrétiens orientaux avant la colonisation » « les blancs sont une branche abâtardie des premiers peuples noirs » « la république française n’a jamais tué d’innocents » « l’église n’a jamais persécuté personne… »

            Tout ça c’est du même tonneau : nous devrions tous nous allier contre ceux qui veulent nous diviser. Et ça n’a rien à voir non plus avec du syncrétisme : c’est du vivre ensemble et de l’égalité, pas du fascisme et de l’uniformité.

  2. voxdev says:

    Il fallait s’attendre à ce que l’on nous ressorte l’épouvantail des Guerres de Religion en France, en attendant le prochain, celui de l’Inquisition.
    Les mythes du XIXe siècle perdurent.
    Bravo à M. Michelet, lequel a écrit des ouvrages spécialement commandés par le roi Louis-Philippe.
    Il s’agissait alors de décrédibiliser la branche aînée des Bourbons au profit des Orléans.
    M. Michelet a parfaitement rempli sa mission de propagande, car, aujourd’hui encore, les Français croient à ces fadaises mensongères.

    Voici une étude sérieuse sur les Guerres de Religion
    http://www.eglise-catho-proces.info/guerres-religion-france.php

    Une autre sur les Inquisitions
    http://www.eglise-catho-proces.info/les-inquisitions.php

  3. Boutté says:

    Nous avons vu hier à la télé défiler des Imams jurant leur grand Allah que leur religion était paisible et n’autorisait pas ce genre de meurtres . Ce sont ou bien des Imams qui n’ont jamais lu le Coran ou bien des fourbes
    qui cachent leurs intentions, ce qui est tout autant mis en valeur par le Livre.
    Cette lecture devrait être imposée aux enfants de foutes les écoles de France pour les dégoûter de l’Islam à vie !

    • Non, c’est juste que le fait que des horreurs soient inscrites dans un livre sacré ne veut pas dire que les fidèles y adhéreront forcément.

      Les musulmans n’ont pas un coran à la place du cerveau, voyez ? Et beaucoup des versets les plus barbares sont jugés comme apocryphes ou rajoutés tardivement, en contradiction avec les précédents bien plus paisibles.

      Avez-vous entendu parler des 180 oulémas qui ont sans la moindre ambiguïté condamné Daech et lancé des fatwas et des appels à le combattre ? Ils proclamaient entre autres comme hérétique l’esclavage sexuel et le génocide des yézidis et chrétiens. Et ce n’est pas sans précédent, quoique inouï de cette ampleur. Vous allez nous dire que 180 sages avec des décennies d’études n’ont jamais lu le Coran ?

      Vous devriez aussi vous renseigner sur les Alévis turques ou les soufis, c’est assez édifiant.

      N’oubliez pas que le lévitique commande de tuer tout personne qui irait aux champs un dimanche. Vous vous sentez de le faire ?

  4. Tchetnik says:

    Le multiculturalisme n’a jamais été une chance pour personne.

    La Yougoslavie » en est une des preuves les plus flagrantes. La Turquie kémaliste aussi.

    Certains héritages culturels, d’origine spirituelle commune, peuvent être compatibles et vécus en parallèle, d’autres non.

    • Ça dépend si on fait l’effort ou pas.

      Vous avez raison en disant que l’origine des héritages culturels est capitale. Après tout même la France (et l’Europe) s’est forgée à coups de guerres, d’invasions et de migrations, mais elle était intégralement chrétienne.

      Cependant le nombre de jeunes musulmans enrôlés dans l’armée, ou la Légion si on va par là, ou le fait indéniable que la première génération d’immigrés n’a que rarement eu de problèmes de cohabitation entre chrétiens ou musulmans… ou le fait qu’aujourd’hui la plupart des musulmans ne causent pas plus de problèmes que d’autres et s’entendent bien avec leurs voisins…

      Tout cela nous montre que le multiculturalisme ne pose problème que si on laisse les choses dériver. Ce sont nos politiques d’immigration qu’il faut revoir.

      Financer l’intégration en veillant à ne pas ghettoiser les migrants, et à les intégrer des le départ dans la vie locale, militaire ou associative, ou dans le marché de l’emploi. Conditionner cela à un véritable effort d’intégration et des études de base en français et civiques… tout cela peut être de bonnes postes, comme au Danemark.

      Et d’un autre coté, coopérer avec les pays pauvres en tant que partenaires et non en tant qu’exploitants, pour qu’ils prospèrent et que se limitz l’immigration de nécessité. Même raisonnement pour l’intervention militaire et la sécurité internationale.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com