edwy-plenel-2

Des gens bien entraînés, « sachant exactement ce qu’ils voulaient », « un attentat réussi de façon professionnelle »…  Et « Allah Akbar ! » pour signature. 

Ils seront surement attrapés ou tués, peut-être se suicideront-ils. S’ils sont pris vivants, ils entreront en prison avec la satisfaction du devoir accompli et les félicitations de leurs codétenus. 

L’attentat aura donc fait au moins 12 morts dont les principaux dessinateurs du journal au fond de commerce blasphématoire. 

Après les voitures folles, le pouvoir s’en tenait à la version des déséquilibrés, des fous, des actes isolés… mais la recrudescence des attaques de la part de la communauté des solitaires commençait à se faire un peu trop visible jusqu’à ce qu’elle devienne si démesurée que l’on ne puisse plus la cacher derrière des artifices sémantiques. Et de nous rappeler à la dramatique réalité, celle de l’auto proclamé Calife qui a appelé à tuer le plus de Français possible par tous les moyens. 

Normal 1er venant d’assumer son échec sur le chômage, il devrait également l’assumer en matière de sécurité envers les Français, et autrement qu’en termes de sécurité routière, en redéployant les effectifs de police et de justice pour repérer en amont  les éventuels fauteurs d’attentats. Car ceux-ci étaient largement connus des services de police, le site Metronews indiquant mercredi soir que l’un des assaillants avait déjà été jugé et condamné en 2005 à trois ans de prison dont dix-huit mois avec sursis pour avoir fait partie d’une filière d’envois de djihadistes en Irak. 

Mais Rassemblons-Nous ! Unité Nationale !, proclame notre bien aimé Monsieur 13%.  

Mais rassembler quoi ? Rassembler qui ? Sur quel projet ? Celui de condamner des meurtres ? Tout le monde sera d’accord, à commencer par le chef des musulmans de France qui n’a pas vraiment d’autre choix. Mais après ? 

La France est devenue un agrégat de communautés issues de cultures tellement différentes avec des concepts de sociétés qui se situent aux antipodes les unes des autres qu’il est inenvisageable d’avoir un quelconque projet commun sur le long terme sur le même espace géographique.  

Et ce sont les acteurs de ces groupes animés de ces différences essentielles, de ces conflits internes larvés, de ces conceptions portées par des gens bien trop dissemblables obligés de vivre ensemble dans un état qui les forcent à le faire, qui perçoivent le dérisoire de l’idéal républicain d’aujourd’hui. Nos voisins Allemands commencent à le comprendre, saurons-nous l’admettre à notre tour ? 

Car cette paix édulcorée et sans saveur est en train de se transformer en cauchemar. Et les prédateurs de tout poil se sentent exister dans un territoire dont ils n’ont rien à faire et où aucun responsable n’a le courage de s’attaquer aux sources idéologiques qui véhiculent et cautionnent les appels au meurtre. 

Aujourd’hui c’est Charlie Hebdo qui a payé le prix de cette utopie. Demain à qui le tour ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :