dator madrid

La situation financière du principal établissement d’avortement en Espagne est déclinante au point que les propriétaires de Partner Line SA, société gérant l’avortoir Dator de Madrid, a décidé la faillite volontaire.

La dette à court terme approche près de trois millions et demi d’euros. Un tribunal de Madrid a nommé un administrateur chargé de décider du sort de cet avortoir.

Au 31 décembre 2014, date du dernier rapport publié dans le Bulletin officiel du Registre du Commerce, les comptes de la société mère de Dator, qui emploie une cinquantaine de travailleurs, étaient un casse-tête pour leurs propriétaires: faillite technique avec une valeur nette négative de 2.177.597 euros. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. En faillite ? les « clientes » ne payaient pas ???

    Ou bien, est-ce un miracle ?

  2. gillic says:

    Très bonne nouvelle !!!!!

  3. elieja says:

    Qu’il creve ce centre (et tous les autres avec) ! Avec l’aide du Tout-Puissant.

  4. L appel à la haine et au meurtre est interdit et condamnable en France, merci de retirer votre commentaire.

  5. FERRARI says:

    Bonne nouvelle .

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com