dator madrid

La situation financière du principal établissement d’avortement en Espagne est déclinante au point que les propriétaires de Partner Line SA, société gérant l’avortoir Dator de Madrid, a décidé la faillite volontaire.

La dette à court terme approche près de trois millions et demi d’euros. Un tribunal de Madrid a nommé un administrateur chargé de décider du sort de cet avortoir.

Au 31 décembre 2014, date du dernier rapport publié dans le Bulletin officiel du Registre du Commerce, les comptes de la société mère de Dator, qui emploie une cinquantaine de travailleurs, étaient un casse-tête pour leurs propriétaires: faillite technique avec une valeur nette négative de 2.177.597 euros. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup