Depuis ce mardi 1er Octobre, La Poste et l’Autorité de régulation des Postes et Télécoms (Arcep) ont annoncé que le prix du timbre normal et le plus utilisé allait encore augmenter. Et oui encore… De 63 centimes, il va passer à 66 centimes. Que 3 centimes me direz vous, mais quand même… Et ne parlons pas des timbres verts ou des timbres prioritaires dont le tarif monte inévitablement aussi. Le prix augmente encore et toujours, c’est quasiment chaque année désormais. Le 1er Janvier 2013, il y avait déjà eu une hausse, en voilà une nouvelle annoncée pour le 1er Janvier 2014!
Que faut-il en penser? Nous savons bien que la crise est partout, qu’elle touche tout le monde, même la Poste et ses services. Nous savons bien que les prix ne font que monter et ne redescendent jamais. Mais comment montent -ils ? A raison de deux trois centimes ici pour ce qui est des timbres ou des baguettes de pain, à raison de dix ou vingt centimes d’euros pour le litre d’essence et l’on pourrait continuer bien longtemps la liste. C’est une hausse bien modérée mais réfléchie: si la Poste, le boulanger ou les pompes à essence (pour ne citer qu’eux) augmentaient leurs prix de cinq euros chaque année, la France serait dans la rue pour crier au scandale. Nos dirigeants et les entreprises ne le veulent pas, c’est avec une méthode bien plus « douce » qu’ils agissent. Ainsi, dans l’esprit des Français, le timbre n’augmente pas tellement (qu’est ce que trois centimes? bien peu de chose en somme…)
Mais il suffit de jeter un coup d’oeil dans les dernières décennies pour s’apercevoir que en 1983, le simple timbre coûtait 2 Francs c’est à dire environ 30 centimes d’euros. Soit, il coûtait moitié moins cher! L’inflation est énorme! Et ce n’est pas fini…
Sans se plonger dans des réflexions et des calculs trop économiques, il est évident que le prix de la vie augmente énormément. Alors, prenons en conscience et prévoyons le jour où l’on nous annoncera que le timbre coûte deux ou trois euros!! Car qui sait quand la France sortira du tunnel de la crise économique… ce n’est sans doute pas demain.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. duortier marc says:

    En 1999, j’achetais un pain de + ou – 900 grammes 20 francs belges, maintenant je le paie 2,1 euros, c’est à dire + de quatre fois 20fb, le pain base de toute nourriture… 2,1 x 40,33fb = 84,69fb, svp revenons vite au bon francs belges, monnaie solide,et suprimons cette eur. de singe non?

  2. La Poste comme toute entreprise paie des charges, des impôts, doit assurer sa modernisation et garantir des missions de services publique sans contreparties, c ‘est logique que ses tarifs augmentent et en douceur pour être supportable.
    Pour bien des gens la Poste est financée par le denier publique, et bien non elle ne vie que de la vente de ses produits et service pour la satisfaction de tous les Français. remettons les choses à leur place et arretons de denigrer ce qui contribue à servir la collectivité.

  3. marc Sorede says:

    la preuve que les tarifs augmentent sans arrêt, c’est bien les timbres ne mentionnent plus leur valeur…c’est plus pratique.
    bon, ceci dit, ce qui me choque davantage c’est voir un service public supportant que l’effigie de la nouvelle marianne soit celle… d’une femen…mais c’est une autre histoire…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com