Depuis ce mardi 1er Octobre, La Poste et l’Autorité de régulation des Postes et Télécoms (Arcep) ont annoncé que le prix du timbre normal et le plus utilisé allait encore augmenter. Et oui encore… De 63 centimes, il va passer à 66 centimes. Que 3 centimes me direz vous, mais quand même… Et ne parlons pas des timbres verts ou des timbres prioritaires dont le tarif monte inévitablement aussi. Le prix augmente encore et toujours, c’est quasiment chaque année désormais. Le 1er Janvier 2013, il y avait déjà eu une hausse, en voilà une nouvelle annoncée pour le 1er Janvier 2014!
Que faut-il en penser? Nous savons bien que la crise est partout, qu’elle touche tout le monde, même la Poste et ses services. Nous savons bien que les prix ne font que monter et ne redescendent jamais. Mais comment montent -ils ? A raison de deux trois centimes ici pour ce qui est des timbres ou des baguettes de pain, à raison de dix ou vingt centimes d’euros pour le litre d’essence et l’on pourrait continuer bien longtemps la liste. C’est une hausse bien modérée mais réfléchie: si la Poste, le boulanger ou les pompes à essence (pour ne citer qu’eux) augmentaient leurs prix de cinq euros chaque année, la France serait dans la rue pour crier au scandale. Nos dirigeants et les entreprises ne le veulent pas, c’est avec une méthode bien plus « douce » qu’ils agissent. Ainsi, dans l’esprit des Français, le timbre n’augmente pas tellement (qu’est ce que trois centimes? bien peu de chose en somme…)
Mais il suffit de jeter un coup d’oeil dans les dernières décennies pour s’apercevoir que en 1983, le simple timbre coûtait 2 Francs c’est à dire environ 30 centimes d’euros. Soit, il coûtait moitié moins cher! L’inflation est énorme! Et ce n’est pas fini…
Sans se plonger dans des réflexions et des calculs trop économiques, il est évident que le prix de la vie augmente énormément. Alors, prenons en conscience et prévoyons le jour où l’on nous annoncera que le timbre coûte deux ou trois euros!! Car qui sait quand la France sortira du tunnel de la crise économique… ce n’est sans doute pas demain.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :