Les préparatifs du concile panorthodoxe de la Pentecôte 2016 (nous en avons déjà parlé ici) vont bon train et nous en savons aujourd’hui un peu plus quant à l’organisation, l’ordre du jour et la teneur des débats.

Une synaxe réunissant les primats ou des représentants des Églises orthodoxes locales s’est tenue à Chambésy (Suisse) du 21 au 28 janvier.

Il en ressort tout d’abord que le concile panorthodoxe aura lieu du 16 au 27 juin 2016 en Crète, en terre chrétienne, et non pas à Constantinople (Istanbul).

Le document intitulé La mission de l’Église orthodoxe dans le monde contemporain a été finalisé et approuvé à l’unanimité. Les autres thèmes devant être soumis à la discussion du concile sont : le sacrement et ses empêchements, la diaspora orthodoxe, l’autonomie et le mode de sa proclamation, l’importance du jeûne et de son observance aujourd’hui, les rapports de l’Église orthodoxe avec le reste du monde chrétien. L’unanimité n’a pas été obtenue pour tous les textes, certains faisant l’objet de débats assez houleux au sein du monde orthodoxe, notamment la question des relations avec le reste du monde chrétien et de l’œcuménisme.

Au sujet de l’autonomie et de son mode de proclamation, le patriarcat de Moscou a obtenu que le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée fasse clairement savoir qu’aucun schisme ne sera légalisé ni aucune autocéphalie accordée au cours du concile. Le problème de l’orthodoxie ukrainienne ne sera donc pas examiné.

L’Église russe se montre également assez chatouilleuse sur la question du calendrier. Celle-ci a été retirée à l’unanimité de l’ordre du jour du concile. Les Églises locales continueront donc à utiliser librement soit le calendrier grégorien soit le julien.

Il est bien évident qu’un certain vent de libéralisme souffle aujourd’hui sur l’Église orthodoxe. La pression du « monde » est, de nos jours, particulièrement forte partout sur la Terre et le clergé orthodoxe n’est pas épargné. Des évêques « conservateurs » ne manquent donc pas de dénoncer certaines formulations pouvant prêter à confusion et/ou n’affirmant pas suffisamment clairement la doctrine chrétienne traditionnelle. Le document traitant des « relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien » est ainsi la cible de nombreuses critiques. Il a d’ailleurs été rejeté par le synode de l’Église orthodoxe de Géorgie. Le métropolite de Limassol (Chypre) Athanase, par exemple, a également fait part de ses désaccords avec ce texte. Un professeur de dogmatique à la faculté de théologie de l’université Aristote de Thessalonique, Dimitrios Tselengidis, s’inquiète, lui aussi, de « l’inconséquence et la contradiction théologique » et « la confusion théologique » qu’il observe dans ce document. Ces quelques critiques parmi d’autres dénoncent l’orientation « œcuméniste » de ce document sur les « relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien » ainsi que l’autorité excessive que les évêques participant aux préparatifs du concile semblent vouloir donner à celui-ci au détriment de l’autorité que détient le plérôme de l’Église orthodoxe. D’un autre côté, le patriarche de Moscou Cyrille a expliqué au conseil épiscopal de l’Église russe, début février, que « Beaucoup de communautés protestantes, sous l’influence d’idéologies laïcistes, se sont engagées sur la voie du réexamen non seulement de leur doctrine, mais même des bases de la morale chrétienne. […] Le projet de document du concile panorthodoxe stipule clairement que les relations de l’Église orthodoxe avec les églises hétérodoxes doivent se fonder sur une clarification, le plus rapidement et le plus objectivement possible, de toute la question de l’ecclésiologie et, plus particulièrement de l’enseignement général que celles-ci professent sur les sacrements, la grâce, le sacerdoce et la succession apostolique. […] L’Église orthodoxe n’accepte absolument pas l’idée de l’égalité des confessions et ne peut concevoir l’unité de l’Église comme un compromis interconfessionnel. […] Bien entendu, il n’est pas question d’union de l’Église orthodoxe avec les hétérodoxes dans le document. » Ce thème des relations de l’Église orthodoxe avec les autres communautés chrétiennes promet d’âpres discussions.

Cette synaxe du mois de janvier ayant décidé que tous les textes adoptés par la conférence panorthodoxe préconciliaire seraient publiés, voilà ci-dessous les documents à disposition de tous. Chacun a donc la possibilité de juger sur pièce :

Règlement d’organisation et de fonctionnement du saint et grand concile de l’Église orthodoxe

La mission de l’Église orthodoxe dans le monde contemporain

L’autonomie et la manière de la proclamer

Les relations de l’Église orthodoxe avec l’ensemble du monde chrétien

L’importance du jeûne et son observance aujourd’hui

Le sacrement du mariage et ses empêchements

Règlement de fonctionnement des assemblées épiscopales dans la diaspora orthodoxe

La diaspora orthodoxe

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com