L’association SAFFIA (Solidarité aux femmes et familles d’ici et d’ailleurs) – dont l’objectif principal est d’accompagner des personnes étrangères ou issues de l’immigration – est soupçonnée de détournement d’argent public.

Cette association située rue de Châteaudun, à Fives, avait été créée en 1990 et assurait des permanences dans les mairies de quartier. L’association SAFFIA était également membre de la Codrese, instance préfectorale chargée d’étudier les dossiers de sans-papiers.

Ses responsables étaient consultés pour des rapports parlementaires ou du Haut Conseil à l’Intégration.

Et, bien entendu, cette association bénéficiait de plantureuses subventions accordées par la municipalité, le conseil régional, le Département et l’Etat.

Mais à partir de 2013, Tracfin, organisme de lutte contre le blanchiment, signale des mouvements de fonds suspects entre le compte bancaire de SAFFIA et celui de sa directrice.

Celle-ci percevait un salaire confortable de 5 000 euros net. Ce qui ne lui aurait pas suffi. 

Les enquêteurs la suspectent d’avoir perçu indûment 148 000 euros depuis 2010.

Le frère de la directrice est également soupçonné d’avoir perçu un salaire de 1 000 euros mensuels depuis 2011 pour un emploi fictif.

Par ailleurs, des activités sur base desquelles étaient accordées les subventions n’auraient en réalité pas existé.

« Rien n’a été vérifié : il y a des choses à revoir dans le contrôle des subventions, juge la même source. On est sur une escroquerie de grande ampleur : plus c’est gros, plus ça passe ! »

Les détournements monteraient à plusieurs centaines de milliers d’euros selon la PJ.

La présidente, la directrice et son frère seront jugés le 3 février par le tribunal correctionnel. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. Philibert says:

    Ca, c’est comme la maman de la comique Aram qui taxait des immigrés pour les papiers et s’en mettait, elle, plein les poches.

    La main sur coeur tant qu’on peut s’enrichir, pour eux.

  2. Elbatlebeur says:

    ENFIN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Pauvre France ,et chez nous ,ils dorment dehors ,et non le droit a rien ,il ferais pas mal de vérifier touts les Associations ,je suis sur qu ‘ils auraient des surprises ,et nous moins ,bien sur ,on connait les engins

  4. L’état est complice de toutes ces magouilles. Le mondialisme produira dans notre pays la ruine et accélèrera la pauvreté. C’est bien connu, le malheur des uns, fait le bonheur des autres. Pas mal, d’Associations sont des bureaux de trafic. Les vrais malheureux, vous ne les entendrez jamais.

  5. tirebouchon says:

    Pourquoi ne mettez vous pas les noms et prénoms de ces honnêtes citoyens qui à n’en pas douter son innocents comme les dizaines de milliers de leurs coreligionnaires hébergés dans les prisons françaises à tel points qu’ils y sont largement majoritaire….La Présidente porte un nom bien Lillois  » Hadda Zouareg »
    Un nom qui s’il ne sent pas encore la France profonde finira par être un de ceux qui du grand remplacement en marche ! Continuez braves gens à voter pour les Fillon, Peillon, Hamon, Macron, Valls et autre pingouin à la Montebourg…..Vous arriverez à vos fins. L’arabe à l’école, l’étude de l’islam et du coran déjà au programme du secondaire achèveront 2.000 ans de culture gréco-latine et chrétienne ! Ce qui fera du frankaoui un cloporte au service du musulman conquérant !

  6. TIBER Madeleine says:

    Ceci pénalise toutes les associations de bonne foi c’est malheureux et portant il y a une demande énorme autour des association.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com