Creche-de-Noël

Espagne – Selon le journal XYZ, la tension s’est installée à l’école Arcu d’Umbrete, près de Séville, après que le directeur du centre ait adressé aux parents d’élèves une communication les informant que toutes les célébrations à « connotation religieuse» liées à Noël seront interdites.

Il y a quelques jours, les parents d’élèves ont reçu via WhatsApp un premier mot de la direction de l’école  : «Cette année, les parents sont chargés de choisir et de faire répéter les chants ou théâtre de Noël pour la fête. N’hésitez pas à nous consulter pour toute question relative à cette fête ». Mais peu de temps après, la même direction envoyait aux familles une nouvelle consigne interdisant « toute activité qui présente des connotations religieuses« .

Il n’y aura, par conséquent, pas de décorations de Noël, pas de crêches, ni de villancicos (chants de Noel) pour ces enfants.

Le climat de tension qui s’est installé a amené la direction à mettre la question en débat et au vote «démocratique» des professeurs qui ont catégoriquement… rejeté « la célébration de Noël » dans cette école publique d’Umbrete.

Ce n’est la première fois que les élèves et leurs familles souffrent de l’intransigeance d’un groupe d’enseignants qui «contrôlent» cette école.

Les parents indignés de cette situation rappellent que lors du pèlerinage du Rocío (plus important pèlerinage d’Espagne qui attire chaque année à la Pentecôte des centaines de milliers de pèlerins dans le village d’El Rocío qui viennent honorer Nuestra Señora del Rocío), des parents avaient organisé une activité appelée «rosée des enfants » et obtenu comme réponse du corps enseignant « toutes sortes de reproches et même d’attaques » alors qu’il s’agit d’une fête bien établie dans toute la province de Séville et, en particulier, dans les villages d’Aljarafe. A cette époque, le corps professoral avait mis au courant le Ministère de l’éducation de ces activités, ce qui avait conduit à une inspection aboutissant à un ordre interdisant « toute activité présentant des connotations religieuses pendant les heures scolaires ».

Maintenant, Noël approchant, le corps professoral, en rejetant à nouveau la tenue d’activités telles que l’assemblage de crèches, mais en favorisant d’autres activités «laïques» sans symboles, figures, ou éléments décoratifs suggérant un caractère religieux des activités, se retrouve devant des familles en colère qui n’entendent pas Noël sans l’étable de Bethléem, sans l’Enfant Jésus, les Rois mages ou les chants propres à cette célébration de la Nativité. Les parents des élèves touchés par cette mesure ont rencontré le directeur de l’établissement scolaire et déplorent que les décisions prises « soient entre les mains d’un groupe d’enseignants sectaire qui maintient une tension constante « . Ils ont annoncés que les enfants qui le souhaiteront auront quand même un vrai Noël. « Nous sommes prêts à organiser une crèche vivante à la porte de l’école, avec des chants, et tout ce qu’il faut pour qu’on ne vole pas à nos enfants la Noël« .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. « une nouvelle consigne interdisant « toute activité qui présente des connotations religieuses« . »

    Ils nous prennent pour des marionnettes!
    D’où vient Noël à votre avis ? Noël n’existe que grâce à la religion.
    Pas de religieux ? Alors pas de Noël!

  2. C’est ce que je n’arrête pas de répéter à ceux et celles qui parlent d’interdire les crèches….
    Evidemment que les crèches sont à « connotation » religieuse ! mais les Maires préfèrent parler de culture que de culte ! et en détournant les mots, cahin caha les crèches sont là ! chez nous ! je m’aperçois que le malin s’infiltre dans les pays chrétiens !
    SANS crèche, pas de Noël, car Noël dans ma région on dit Nativité : et là pas de détournement possible !
    Donc si les athés ne veulent pas de crèche OK ! mais pas de cadeau ni de « gueuleton » ! on ne voit pas pourquoi il y auraient ces deux réjouissances !
    Et si Noël = réjouissances c’est-à-dire cadeaux et « gueuleton » alors cela veut dire qu’il y a un EVENEMENT et c’est évènement est un avènement : NATIVITE = crèche.

  3. Aucune connotation religieuse, bien sûr quelle qu’elle soit: on peut donc prévoir des fêtes de fin d’année avec des réjouissances alimentaires comportant du jambon (de porc, évidemment), et ce même si la fin d’année scolaire avait le mauvais goût de tomber pendant le ramadan.

  4. tirebouchon says:

    Les espagnols sont en pleine repentance…à l’égard des musulmans que leurs ancêtres avaient judicieusement et vigoureusement chassé de la péninsule et bouté en 1492 puis en 1609 pour les faux convertis à la suite des révoltes dont ils avaient été à l’origine dans le but d’instaurer un Califat à Cordoue…La Dhimmitude doit leur manquer…A moins que comme le reste de l’Europe chrétienne l’Espagne devra elle aussi être métissée….et cela doit plaire aux espagnols que je ne croyait pas aussi cons ! En sommes les Républicains ont gagné ce qu’il avaient perdu en 1936 ! Franco doit se retourner dans sa tombe…quand à la royauté espagnole elle ne semble pas valoir un pet de lapin andalou !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com