Eveques-burundais-Pape-Francois

Vu l’influence de l’église catholique au Burundi, ce retrait est un véritable coup dur pour le régime de Pierre Nkurunziza confronté depuis le mois d’avril à de récurrentes protestations contre son pouvoir. La conférence des évêques burundais a  en effet refusé de cautionner des élections pleines de lacunes, selon les propos de Mgr Gervais Banshimiyubusa. Elle reproche au pouvoir d’exercer des pressions sur la population, d’avoir un fichier électoral douteux et un espace politique et médiatique de plus en plus fermé, sans oublier les violences politiques qui accompagnent les manifestations.

Avec le retrait de l’église catholique, le régime de Pierre Nkurunziza perd un pilier essentiel qui pouvait garantir sa légitimité surtout qu’au plan international beaucoup d’institutions et non des moindres se sont déjà retirées du processus électoral.

L’Union européenne, qui avait investi six millions d’euros pour la tenue des élections au Burundi, vient de  demander  à la mission d’observation de  quitter  le processus électoral parce qu’elle  l’estime peu démocratique.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Je trouve plus qu’étrange qu’une Eglise catholique PRO-VIE ait la même position qu’une ue viscéralement PRO-MORT!Certes, j’ignore la situation réelle du pays mais ne peux qu’observer que Burundi comme Ruanda voisin sous Kagamé sont plus paisibles en tant que Tutsis que leurs prédécesseurs génocidaires Hutus!Et puis toujours cette « démocratie « qui n’a jamais rien fait »-de Gaulle- qu’établir partout des régimes politique faibles,incapables de faire respecter l’indépendance nationale mais crétrice de guerres civiles froides,tièdes,chaudes ou brûlantes!lire sur erlande.wordpress.com!politique,le régime mixte.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com