Aux États-Unis, une enquête a été diligentée durant l’été 2015 par le Centre National pour l’Égalité des Transgenre (National Center for Transgender Equality or NCTE). Elle a été publiée en anglais et en espagnol dans la mesure où certains États américains sont hispanophones. Elle a concerné 27.715 participants – adultes à partir de 18 ans- dans les 50 États Américains ainsi que les expatriés basés à l’étranger.

De manière générale l’enquête a constaté une discrimination et une acceptabilité très variables par la société en fonction de critères comme l’éducation, le travail, la santé, l’habitat, bref les conditions de vie des transgenres. Cependant tous ces facteurs sont variables et difficiles à apprécier.

Cette étude est colossale et envisage tous les aspects de la vie des transgenres, comme par exemple les rapports avec leur famille, le monde de la santé, les écoles.

Ainsi, plus d’un transgenre sur deux s’est vu agressé verbalement. Il apparaît que 34 % des transgenres ont souffert de violences physiques et 54 % d’une forme de brutalité sous forme de contrôles coercitifs et de pressions psychologiques effectués par leur partenaire (parejas). 47 % se plaignent de violences sexuelles. 40 % ont tenté de se suicider, soit dix fois plus que le reste de la population. Pour la seule année 2014, 7% d’entre eux ont tenté de mettre fin à leurs jours contre 0,7 % pour la moyenne nationale. 39 % souffrent de problèmes psychologiques (5% des Américains ont ce type de difficultés). 12 % se sont livrés la prostitution. Le nombre de transsexuels atteints du sida est près de cinq fois plus élevé que dans le reste du pays.  

Finalement il ressort de tous ces textes que la vie des transsexuels n’est pas un long fleuve tranquille. Ils se voient agressés tant par la société que par leur propre vie en couple. Aucune solution n’est donnée. Il est évident que pour le bonheur des intéressés eux-mêmes, il n’est pas souhaitable de les engager chirurgicalement vers une telle voie. (Actuall el Brieff, 19/12/2016). Lien avec l’étude http://www.transequality.org/sites/default/files/docs/USTS-Exec-Summ_SPANISH_4.pdf.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. Merci de faire connaître cette étude qui mérite, en effet, d’être mieux connue.

  2. L’ironie de votre titre donne un contre-message auprès de ceux qui n’iraient pas consulter l’article en arrière plan.

    L’usage du second degré est inapproprié dans ce cas.

  3. « Le nombre de transsexuels atteints du sida est près de cinq fois plus élevé que dans le reste du pays »… Comparé à qui, mon ami ?

  4. Jean-Pierre Dickes says:

    …comparé au reste du pays. C’est comme le Port Salut, c’est marqué dessus.
    Il y a un pourcentage de Français atteints du sida. Ce pourcentage est cinq fois plus élevé parmi les transgenres. C’est clarinette…

    • Mais quel pays ? Parce que vous me parlez de la France, et dans l’article, ce sont les 50 états des É-U plus des expatrié à l’étranger, mais sans préciser le pays. C’est un peu flou. 🙁 Et puis si les trans ont autant de problèmes, c’est aussi la faute des gens qui les discriminent, non ? (cette dernière phrase est une question rhétorique :))

  5. Jean-Pierre Dickes says:

    Excusez moi. J’ai oublié de dire qu’il ne s’agit pas des transgenres du Vanatu.
    Refrain connu : c’est toujours de notre faute qui discriminent les homosexuels, les transgenres, les immigrés etc. C’est nous qui favorisons le communautarisme c’est bien connu…Il nous faut faire repentance à pied à cheval et en voiture.

    • Merci, mais soyez sérieux sur vos sources : à force d’être flou, ont ne peux pas évaluer correctement le travail que vous rapportez.

      En voiture ou à cheval, choisissez. Et tout le monde discrimine tout le monde

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com