Les derniers chiffres de l’ONU – ceux du premier semestre 2017  – quant aux mouvements de « migrants » viennent d’être publiés ici (http://data2.unhcr.org/en/situations/mediterranean) et démentent totalement les mensonges de la propagande d’état et prouvent que ceux qui dénoncent les soi-disant fake news sont les premiers à en produire.

On apprend ainsi quatre données intéressantes :

– Contrairement à ce que les soi-disant combattants de la vérité vraie si je mens ont prétendu, les chiffres officiels de la composition des migrants sont plus proches de ce qu’en disait Marine Le Pen que des chiffres des médias aux ordres : les migrants sont à 71,9 % des hommes (la Présidente du Front National avait donné le chiffre de 75 %), 11,9 % des femmes et 16,1 % des enfants. Et on revient une fois encore aux travaux de Gaston Bouthoul sur le fait que les pays guerriers et expansionnistes sont ceux où les jeunes hommes sont surreprésentés. La composition de ces prétendus « réfugiés » mais véritable armée d’invasion n’a – et je le répèterai ad nauseam jusqu’à ce que cela rentre dans les crânes les plus obtus  –  rien à voir avec les vraies colonnes de réfugiés, que ce soit les millions d’Allemands de 1945 ou, avant eux, les Espagnols de 1939.

– Les pays les plus impactés pour le mois de janvier 2017 sont l’Italie (96.119 entrées), la Grèce (11.692), l’Espagne (6.524) et Chypre (530). Le nombre de migrants a cependant décru par rapport au pic de 2015 (le record est octobre 2015 avec 221.638 entrées), mais pour 2017, les entrées ne sont jamais tombées sous la barre des 6.800 entrées par mois et montant jusqu’à près de 28.000.

– Les pays d’origines des entrants, au 30 juin 2017, ne viennent en majorité ni de pays en guerre, et encore moins de Syrie et d’Irak. La Syrie ne représente que 6,5 % des réfugiés et l’Irak n’est même pas dans les statistiques. A 14,8 %, ils viennent du Nigeria, à 9,6 % de Guinée, 9 % de Côte d’Ivoire, 8,6 % du Bangladesh, 6 % de Gambie, 5,1 % du Sénégal, 5 % du Mali, 4,9 % du Maroc et 4,7 % d’Erythrée.

– Au 4 août 2017, 114.865 colons avaient débarqués en Europe. En 2016, il y’en a eu 362.753. Pour l’année 2017, 2.398 colons sont morts en mer, soit 2,08 %. A comparer avec le nombre de morts des migrants allemands de 1945, qui dépassèrent les 15 %…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

6 commentaires

  1. Etienne says:

    Merci de dénoncer les mensonges des ripoux, ceux qui nous trompent et ceux qui nous gouvernent.

  2. daflon says:

    Nous n’avons pas besoin de cette vermine. Il faut traiter ces envahisseurs comme nos parents et grands parents ont traités les boches en 44, tous les tuer.

  3. Etienne says:

    Par ailleurs, les colons ont investi leurs sous dans nos colonies.
    Ainsi, ils ont contribué puissamment au développement économique local, donc à l’élévation du niveau de vie des populations locales.
    Le « bien-être indigène », c’est une idée et une expression de colonisateur européen du début du XXe siècle.
    Peu de choses à voir avec la « conquête de l’ouest », au XIXe, par qui vous savez. Ceux-là même qui se sont crus en position de nous donner des leçons de morale après la 2e guerre.

    C’est pourquoi, il faudrait utiliser un autre terme pour désigner les bataillons de pique-assiette acheminés chez nous dans l’intention de nous nuire.

  4. Réveil français Bravo Marine tu as raison la république française est en danger et nos valeurs et nos entreprises et notre civilisation.

  5. Mantet says:

    ce seul fait prouve bien que l’invasion que nous subissons est voulue et organisée par nos politiques.Nous etions,pourtant, prévenus .

  6. Hernandez says:

    Entièrement d’accord avec Etienne. Les colons français ont sué sang et eau pour féconder des terres qui n’avaient jamais été cultivées, pour assécher des marécages qui causaient la malaria et provoquaient des centaines de milliers de morts, ont soigné les populations autochtones et pour faire court, ont fait de régions misérables des pays riches où chacun pouvait manger à sa faim. Ceux que vous appelez « colons » sont des envahisseurs barbares qui n’apportent rien et réclament tout et, de surcroît haïssent ceux qu’ils envahissent. Leur comportement est loin d’être celui de réfugiés reconnaissants mais celui de hordes qui déferlent vers des pays bons à piller. La chose s’est déjà vue dans l’histoire et des empires furent littéralement dévorés et détruits de cette façon. Quand on recule, ce sont les autres qui avancent et es peuples européens et français en particulier sont devenus trop mous et trop veules pour montrer la moindre velléité de défense.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com