Emma Bonino est la figure de proue italienne de l’avortement, des droits Lgbt, de l’euthanasie, de la GPA, de la PMA, de la culture de mort dans tout ses états… Elle est une des ces nombreuses personnalités européistes qui collaborent avec acharnement au Grand Remplacement, ce qui en soi est une autre démonstration qu’avortement et invasion vont de pair, les enfants autochtones condamnés à ne jamais voir le jour étant remplacés par des étrangers.

Emma Bonino qui se flatte dans son CV d’avoir pratiqué plus de 10 000 avortements avec une pompe à vélo, la bicyclette Bonino, son titre de gloire auprès de la gauche italienne, peut aussi se vanter d’avoir été encensée par le pape François qui la considère « un des grands de l’Italie d’aujourd’hui » car « avec lui » elle œuvre à « édifier un monde de paix, tolérance et accueil » !

Emma Bonino, la politicienne, qui est entrée en politique, pour la vie, afin de bénéficier de l’immunité parlementaire qui lui a permis d’échapper aux poursuites encourues à cause de ses avortements clandestins, veut maintenant aider les clandestins à être chez eux chez nous. Décidément, la donneuse de leçons de morale humanitariste aime tout ce qui est illégal.

Emma Bonino c’est le prototype de la féministe extrémiste de la gauche caviar radical-chic, jamais repentie mais à qui Jorge Maria Bergoglio fait « miséricorde » parce qu’elle chérit les « migrants »… plus que les enfants italiens mais cela c’est un point de détail, « c’est pas grave » a dit le pape parce qu’on doit « regarder les gens, à ce qu’ils font » !

Emma Bonino a en tout cas une telle toquade pour les « migrants » qu’à la tête de sa liste + Europa (Plus d’Europe) pour les prochaines élections en Italie, elle demande la régularisation de plus de 500 000 clandestins. Pour régler le problème de ces centaines de milliers d’illégaux elle préconise de leur donner « un permis de séjour temporaire ». Or on sait très bien ce que « temporaire » veut dire pour ces gens-là : irrévocable ! Son raisonnement est que « plus d’immigrés réguliers veut dire non seulement plus d’entrées prévoyantes mais plus de sécurité et plus de légalité ». Cela veut surtout dire un appel d’air encore plus grand et une Europe encore plus envahie !

Faut dire que les appels d’air elle connaît bien, elle l’a actionné plus de 10 000 fois sa pompe à vélo… pour mettre à mort des bébés… qu’elle remplace aujourd’hui par des migrants. La boucle de l’appel d’air est bouclée ! (On trouve sur internet une photo qui la portraiture, à jamais, en train d’actionner son engin de mort dont je vous ferais grâce tellement cela donne envie de vomir !)

Francesca de Villasmundo

Un commentaire

  1. Brava Francesca !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com