On nous communique :

La poignée de fidèles de la Tradition au Liban a la joie de recevoir monsieur l’abbé Patrice Laroche accompagne de monsieur l’abbé de Lacoste , professeur a Ecône, pour quelques jours et naturellement des Messes sont programmées chaque jour.

Le dimanche 15 avril a 11h, une messe sera célébrée au Patriarcat Syriaque catholique de Charfet (Harissa).

Depuis près de trente ans, la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, par le biais de M. l’abbé Patrice Laroche au départ, puis au fil des années par les abbés et séminaristes qui l’accompagnent ou le remplacent, assure une présence apostolique réconfortante et des plus riches en grâces auprès de ces fidèles français, italiens et libanais du Levant.

Ces visites régulières offrent aux enfants la possibilité de recevoir la solide formation des héritiers de Mgr Lefebvre, la foi des pionniers et l’esprit missionnaire à travers des retraites de première communion, mais aussi des récollections pour adolescents, catéchisme, camps d’été, confessions, parrainages spirituels, services d’autel et sacrements.

A l’heure ou l’Eglise d’Orient est véritablement souffrante, cette visite et la messe quotidienne durant ces quelques jours sont une source de grâces infinies.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

Mots clefs ,

5 commentaires

  1. DUFIT THIERRY says:

    Dans les années 76-80 les modernistes nous disaient avec mépris que le refus des nouveautés de Vatican II et l’attachement à la Messe de toujours ne concernaient que quelques fidèles français. Ces pauvres fidèles de la Tradition étaient des nostalgiques de l’Action française.
    On voit qu’il n’en est rien. La Fraternité St Pie X est bien une oeuvre internationale présente dans de très nombreux pays du monde.
    Merci Mgr Lefebvre.
    Deo gratias.

  2. cadoudal says:

    Mgr Lefebvre a sauvé l’ Eglise du naufrage où des pervers comme Dingoglio la conduisent .

    • Geneviève says:

      Il ne fut pas le seul.

      • DUFIT THIERRY says:

        Réponse à Madame Geneviève : malheureusement si. Mgr Lefebvre et Mgr de Castro-Mayer furent les deux seuls évêques à maintenir la Tradition après le concile.
        Les évêques du Coetus internationlais Patrum (qui étaient plusieurs centaines) qui défendirent la Tradition au concile n’eurent pas le courage de la maintenir après le concile.
        Même le cardinal Siri qui était traditionaliste appliqua les réformes dans le diocèse de Gênes tout en restant conservateur.
        C’est bien affligeant mais c’est ainsi.
        Il faut toutefois souligner le grand mérite des cardinaux Ottaviani et Bacci qui publièrent le célèbre examen critique de la nouvelle messe qui demeure l’étude la plus complète sur les erreurs doctrinales de la messe protestantisée du franc-maçon Bugnini.
        Ce bref examen critique est une référence et les modernistes eux mêmes n’ont pas été capables de le réfuter.

    • DUFIT THIERRY says:

      Réponse à M Cadoudal : c’est Jean XXIII qui a commencé à détruire l’Eglise avec Vatican II. Dès l’ouverture du concile le pape donnait le ton en fustigeant les « prophètes de malheur » et en disant que désormais il ne fallait plus condamner l’erreur. C’est Jean XXIII qui imposa des théologiens déjà condamnés par le Saint Office malgré l’opposition du cardinal Ottaviani. Ensuite Paul VI et Jean-Paul II continuèrent cette entreprise de démolition en faisant entrer le modernisme dans l’Eglise : textes hététiques du concile, puis oecuménisme délirant de Jean-Paul II.
      Voila ce qui est à l’origine des délires du pape actuel.
      Ceci précisé, vous avez entièrement raison : Mgr Lefebvre a bien sauvé l’Eglise et surtout la Foi.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com